fleurs-cbd-1146 – Les fleurs de CBD en culture verticale

Le guide complet sur la culture verticale des fleurs de CBD

Depuis que la vente des produits dérivés du CBD est devenue légale dans les pays européens, l’on assiste à une culture spectaculaire du cannabis en France. De même, une pluralité de techniques de plantation a vu le jour, permettant ainsi aux producteurs de ne plus cultiver traditionnellement le cannabis.

Parmi les méthodes de culture des fleurs de CBD figure la culture verticale, qui change complètement la disposition des fleurs de CBD, avec un rendement nettement meilleur. Découvrez ce qu’est réellement la culture verticale, ses systèmes de plantation, son mode d’arrosage et quelques-uns de ses avantages et inconvénients.

CODE_HTML_IMAGE_1 Les fleurs de CBD en culture verticale-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Les fleurs de CBD en culture verticale-2

Qu’est-ce qu’une culture verticale des fleurs de CBD ?

La culture verticale est une technique nouvelle et innovante, qui consiste à faire usage de la verticalité disponible au sein du terrain de plantation. Les graines de cannabis sont alors semées sur des étagères spécifiques et non directement sur la terre, permettant à l’agriculteur d’utiliser l’espace en dessous pour d’autres fins utiles. En conséquence, cette forme de culture diffère totalement de la culture horizontale, qui consiste à planter les fleurs du CBD sur la surface du sol avec en dessus un dispositif d’éclairage.

Comment effectuer une culture verticale des fleurs de CBD ?

Trois grandes options s’offrent au cultivateur qui souhaite réaliser une culture verticale des variétés de fleurs de cannabis existantes. Cependant, le choix de l’une ou l’autre de ces techniques se fait en fonction du type de producteur des fleurs de CBD.

En effet, certaines méthodes sont plus adaptées aux agriculteurs novices, alors que d’autres conviennent plus aux cultivateurs disposant d’une expérience avérée dans le domaine.

La culture verticale en colonne

Encore appelée living walls, cette option est non seulement applicable aux fleurs de CBD, mais également aux autres types de plantes. Ici, les feuilles de CBD sont disposées sur la tour d’une colonne cylindrique dont l’intérieur est muni d’une solution nutritive dans un système de culture aéroponique.

Le problème avec cette alternative est qu’elle requiert un investissement technologique important. Elle convient le plus aux cultivateurs des fleurs de CBD experts et pour en bénéficier, il faut d’abord planter une quantité importante de feuilles de chanvre. Pour cette raison, la culture verticale en colonne peut être adoptée pour une fin commerciale.

La culture verticale par empilement échelonné

Ce système de culture verticale consiste à disposer les fleurs de cannabis sur des étagères réparties par échelons. Cet ensemble prend une forme carrée ou rectangulaire, car l’objectif est d’installer une lampe au milieu afin de pouvoir éclairer l’intérieur. Le cultivateur bénéficie, avec cette solution, d’espaces additionnels tant au plafond que sur le terrain de plantation.

Bien qu’elle nécessite réflexion et ingéniosité, il est possible de mettre en place la culture verticale par empilement échelonné soi-même. En réalité, le producteur doit pouvoir comprendre que les étagères utilisées doivent être penchées vers l’intérieur afin de faciliter la croissance rapide des fleurs de CBD et d’économiser plus de places.

Néanmoins, pour ne pas se lancer dans les travaux de bricolage, le cultivateur peut acheter le kit de ce système de plantation chez les fabricants. Le seul inconvénient est que même si l’achat des structures de cette méthode de culture est rentable sur le long terme, cette alternative est plus onéreuse qu’un espace de culture classique.

La culture verticale sur des étagères

Cette méthode de culture verticale des fleurs de CBD est la plus plébiscitée par les agriculteurs. Dans ce système, des étagères sont disposées de façon superposée et elles sont toutes munies d’une lampe. Pour conserver la petitesse des feuilles, elles sont taillées et effeuillées quotidiennement par l’agriculteur.

Lorsque la floraison débute, les producteurs tâchent d’augmenter les étages pour faciliter le développement des feuilles de cannabis. Il existe une autre variante de cette technique qu’est la culture réalisée à l’aide des châssis amovibles qui permet au cultivateur de déplacer les étagères grâce aux roulettes ou des rails.

Comment arroser les fleurs de CBD dans une culture verticale ?

L’arrosage manuel des feuilles de cannabis plantées dans un système de culture verticale s’avère une tâche fastidieuse et chronophage. L’arrosage automatique et l’usage d’une culture hydroponique conviennent alors parfaitement à un cultivateur vertical. Cependant, toutes les solutions hydroponiques ne sont pas adaptées à cette forme de culture. Le plus important est de faire disparaître le substrat et d’offrir des nutriments et de l’eau aux racines des fleurs pour favoriser leur croissance.

Sachant que la culture hydroponique est faite à base d’une solution aqueuse et des sels minéraux, l’eau utilisée est recyclable et réutilisable. Dans ce cas, l’agriculteur ne peut utiliser des engrais chimiques dans ce système, car ils se dégradent juste après 24 heures. En conséquence, le producteur vertical ne peut qu’avoir recours aux engrais minéraux pour optimiser la qualité de ses fleurs de CBD et son rendement.

Avantages et inconvénients de la culture verticale des fleurs de cannabis

Conformément aux autres méthodes de culture des plantes de cannabis, celle dite verticale dispose également de plusieurs points positifs et de quelques inconvénients.

Les points forts de la culture verticale des fleurs du chanvre

Le premier avantage qui pousse les cultivateurs à adopter la culture verticale est relatif à son efficacité et sa rentabilité. En effet, elle accroît la productivité de 30% et permet d’avoir des fleurs de chanvre de qualité supérieure. De même, elle ne nécessite pas l’usage d’une grande quantité d’eau et encore moins d’engrais et d’énergie électrique. Avec la culture verticale, le producteur peut réaliser ses plantations sur un petit espace, et ce, peu importe le moment de l’année.

Les points faibles de la culture verticale des fleurs du cannabis

Les points négatifs de cette culture se remarquent le plus sur le plan de l’investissement de départ. En effet, si le producteur n’est pas un expert en bricolage, il se retrouve dans l’obligation de se procurer des structures et des dispositifs adéquats pour une culture verticale qui pour rappel sont vendus à un prix exorbitant. En plus, il s’agit d’une technique complexe et c’est d’ailleurs pour cette raison que son adoption est fortement déconseillée aux débutants.

Ces difficultés sont surtout liées aux opérations d’entretien qui consistent à vérifier la hauteur des plantes et maintenir les plantations dans une meilleure condition, quelle que soit la saison. Par ailleurs, avec la culture verticale, il est plus difficile au cultivateur de maintenir une distance raisonnable entre les fleurs de CBD et la lampe comme dans une culture traditionnelle.

Nous vous recommandons ces autres pages :