bijoux-anciens-123 – Comment vérifier la qualité des bijoux anciens ?

Tout savoir sur le contrôle de la qualité d’un bijou ancien

Un bijou ancien est une pièce rare et unique qui parcourt les siècles et raconte sa propre histoire. Parce qu’il est le témoin d’une époque et d’un style, le bijou ancien présente une très grande valeur. Serti de pierres précieuses, comme le diamant, le rubis ou l’émeraude, le bijou ancien éblouit par sa délicatesse et son caractère exceptionnel.

Mais au moment de choisir ses bijoux anciens, comment vérifier leur authenticité ? Vers qui se tourner pour déterminer la qualité d’une broche ancienne, d’une bague sertie de diamants ou d’un collier de perles ? Découvrez tous nos conseils pour faire l’achat de bijoux anciens de très grande qualité en toute sérénité.

CODE_HTML_IMAGE_1 Comment vérifier la qualité des bijoux anciens ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Comment vérifier la qualité des bijoux anciens ?-2

Analyse de l’authenticité des matériaux et des pierres des bijoux anciens

Une bague, un collier ou un bracelet est un bijou ancien fabriqué en or, en platine ou en argent rehaussés de pierres telles que des diamants, des perles ou encore des rubis. Tous ces éléments participent à la valeur et à la qualité du bijou ancien. 

Les poinçons des bijoux anciens

Traditionnellement, il est courant de chercher les poinçons sur les bijoux pour en vérifier la qualité et l’authenticité. En effet, depuis le XIIIe siècle, des poinçons sont appliqués sur des colliers, des bagues ou des bracelets créés par des orfèvres. De plus, il faut distinguer différents poinçons appliqués sur des bijoux en or ou en argent : 

  • le poinçon de maître ;
  • le poinçon de titre ;
  • le poinçon de garantie.

Mais la réglementation sur le poinçonnage a régulièrement évolué au fil des siècles. Par exemple, depuis 1995, les poinçons ne mentionnent plus les carats, mais les millièmes. De plus, l’apposition de poinçons diffère d’un pays à l’autre.

Cela signifie que tous les bijoux anciens ne présentent pas les mêmes poinçons. De plus, l’usure du temps a pu effacer certains poinçons, comme le poinçon de maître. Enfin, certains bijoux plus anciens ne présentent tout simplement aucun poinçon, parce que l’époque ne l’imposait pas et parce que ce n’était pas la coutume.

Dans ces conditions, les poinçons doivent être étudiés avec une grande minutie sur les bijoux anciens. Seul un professionnel de l’orfèvrerie et des bijoux anciens est capable d’identifier des poinçons apposés en France avant le XIIe siècle, en Inde au XIVe siècle ou encore en Angleterre au XVIIIe siècle. Seul un expert joaillier est en mesure de déterminer la qualité d’un bijou ancien qui ne présente aucun poinçon.

Les bijoux anciens sertis de pierres précieuses

Depuis des millénaires, les pierres précieuses sont utilisées par les orfèvres et les artisans joailliers pour créer des bijoux d’exception. Des bagues, des broches, des boucles d’oreilles ou encore des colliers sont sertis de pierres précieuses, de pierres fines, de pierres organiques. Ce sont des bijoux historiques, des bijoux anciens, comme des bijoux Art déco, ou des bijoux vintage, mais ce sont surtout des bijoux qui brillent par le caractère unique de leurs pierres.

Au moment de vérifier la qualité d’un bijou ancien, il est donc nécessaire d’analyser ses pierres afin d’éviter, entre autres, les contrefaçons. Pour cela, du matériel professionnel est indispensable, comme :

  • une balance ;
  • un réfractomètre ;
  • un laser ;
  • etc.

Il s’agit d’une expertise très précise qui ne peut être réalisée que par un professionnel des bijoux anciens et des pierres précieuses.

Les certifications des bijoux anciens

Des certifications sont fournies pour la plupart des bijoux anciens commercialisés en France. En effet, certains bijoux antérieurs à 1838 sont dispensés du poinçon de garantie. Les certificats concernent les pierres précieuses et les perles. Ils sont délivrés par des organismes reconnus au niveau mondial, comme :

  • GIA, ou Gemological Institute of America ;
  • LFG, ou Laboratoire Français de Gemmologie ;
  • SSEF, ou The Swiss Gemmological Institute ;
  • etc.

Ces laboratoires permettent de déterminer la qualité d’une pierre grâce à une analyse très approfondie. Ils se basent, entre autres, sur les « 4 C » :

  • « Cut » pour la taille ;
  • « Color » pour la couleur ;
  • « Clarity » pour la pureté ;
  • « Carat » pour le poids.

L’histoire du bijou ancien comme garantie de sa valeur et de sa qualité

Un bijou ancien, c’est également le témoignage d’une époque et d’un style. Une broche ancienne et une bague ancienne racontent une histoire particulière qui fait la valeur du bijou. En effet, pour vérifier la qualité d’un bijou ancien, il est indispensable de se pencher sur son passé et son origine.

Les grands noms de la joaillerie française

Des maisons de créateurs et des créateurs célèbres ont créé des pièces de collection rares et uniques au monde. Ce sont des bijoux anciens façonnés par de grands noms de la joaillerie, comme :

  • René Boivin ;
  • Suzanne Belperron ;
  • Pierre Sterlé ;
  • la maison Boucheron ;
  • la maison Cartier ;
  • la maison Janesich ;
  • etc.

Ces joailliers ont imaginé des bijoux novateurs, avant-gardistes et de très grande qualité. Certaines pièces ont d’ailleurs marqué l’histoire de la joaillerie française.

Les bijoux historiques et leurs secrets

Les bijoux historiques sont des bijoux provenant de différentes époques, comme la période médiévale ou la période renaissance. Ils se retrouvent également dans toutes les cours royales, en Europe et dans la Russie des tsars. Sous forme d’une bague, d’une broche ou d’un diadème, le bijou historique témoigne de son époque.

L’expert joaillier est capable de faire parler un bijou ancien. Grâce à son analyse, ses connaissances et son expertise, il est en mesure de déterminer l’origine d’un bijou historique. Il n’en reste pas beaucoup, la place d’un bijou historique est le plus souvent dans un musée.

Les styles et les périodes des bijoux anciens

L’histoire du bijou ancien s’inscrit dans une succession de périodes et de styles. Marqués par leur époque, les orfèvres et les joailliers ont créé de véritables objets d’art, dont certains n’ont aujourd’hui pas de prix, tant ils sont précieux. Parmi ces différents périodes et styles, il faut citer :

  • le style Empire ;
  • l’Art nouveau ;
  • le style guirlande ;
  • l’Art déco ;
  • la période tank ;
  • etc.

Chaque période et chaque style a mis en valeur certaines formes de bijoux et certaines pierres. Les bijoux anciens sont des bijoux ciselés, gravés et polis à la main dans le respect des matériaux et des pierres.

Bijoux anciens : test du magnétisme et test de la morsure

Il est courant d’entendre et de lire que la qualité d’un bijou ancien peut être testée selon des méthodes manuelles simples, comme le test de la morsure et le test du magnétisme.

Le test du magnétisme consiste à tester le bijou ancien à l’aide d’un aimant. L’or et l’argent n’étant pas magnétiques, le bijou ancien en or ou en argent ne doit pas être attiré par l’aimant. Un bijou attiré par l’aimant ne serait donc ni en or ni en argent. Cependant, cette méthode montre ses limites, car l’or et l’argent ne sont pas les seuls métaux non magnétiques.

Concernant le test de la morsure, il ne permet pas non plus de valider la qualité d’un bijou ancien. Au contraire, il risque d’endommager le bijou et de laisser des traces irréversibles sur une bague, un collier ou une broche. L’or étant un métal doux, il devrait laisser apparaître une trace après la morsure. Cependant, le plomb plaqué d’or peut également laisser apparaître une trace de morsure sur le bijou ancien.

Pour résumer, la vérification de la qualité d’un bijou ancien ne peut être réalisée que par un professionnel et un expert de la joaillerie et des pierres précieuses. Il procède alors à une analyse technique, historique et artistique afin de déterminer précisément la qualité de chaque bijou ancien.

Nous vous recommandons ces autres pages :