bijoux-anciens-131 – Où acheter des bijoux anciens à Paris ?

Tout savoir sur l’achat de bijoux anciens à Paris

Paris fait partie des capitales de la mode et du luxe. Depuis plus d’un siècle, la ville accueille les plus grands noms de la haute couture, du design, mais également de la joaillerie. Au-delà de la place Vendôme, les bijoutiers les plus renommés se sont installés dans la capitale. Pour acheter un bijou ancien, en revanche, mieux vaut se tourner vers un expert.

 Les bagues, colliers et autres bracelets anciens sont datés au minimum de 60 ans. Chaque bijou marque une période spécifique : le Second Empire, la Belle Époque, l’Art nouveau, l’Art déco, les années 1940, etc. De nombreux magasins spécialisés en expertise et vente de bijoux anciens se sont installés à Paris. Dans quels quartiers peut-on les trouver ? Comment choisir un spécialiste en bijoux anciens ? Combien peuvent coûter de telles pièces ? Voici quelques éléments de réponse.

CODE_HTML_IMAGE_1

CODE_HTML_IMAGE_2

Où acheter ses bijoux anciens à Paris

Les amateurs et collectionneurs de bijoux datant d’au moins 60 ans possèdent une large offre et expertise à Paris. Si un grand nombre de magasins spécialisés se situent dans le 1er arrondissement, des experts se sont installés dans l’ensemble de la capitale.

Achat de bijoux anciens à Paris : une expertise proche de la place Vendôme

Une grande concentration d’experts en bijoux anciens se situe dans le 1er arrondissement de Paris, aux alentours de place Vendôme, rue de Rivoli, rue Saint-Honoré et rue de la Paix. Rien d’étonnant à ce que les professionnels dotés d’une grande expertise en bijoux anciens s’installent dans le quartier. Depuis le Second Empire (1851-1870), la place Vendôme (1er arrondissement) et ses rues adjacentes représentent un haut lieu stratégique pour l’élégance et le luxe parisien.

Les plus grands joailliers sont venus s’implanter dans le quartier dès le début du XXe siècle : les maisons Cartier, Boucheron, Van Cleef & Arpels, Chaumet, Briquet, Lacloche, entre autres. Après la Seconde Guerre mondiale, d’autres joailleries prestigieuses s’y installent : Bvlgari, Repossi, Chanel Joaillerie, etc. Rien que sur la place Vendôme, 27 bijouteries accueillent chaque jour les passionnés de bagues, colliers, bracelets, montres et autres pièces de haute qualité. Pour acheter des bijoux anciens, mieux vaut cependant se tourner vers un expert en la matière. C’est pourquoi plusieurs magasins spécialisés ont investi le quartier, entre les grandes joailleries, les boutiques et les hôtels de luxe.

Acheter des bijoux de collection à Paris : des magasins d’expertise dans toute la capitale

L’offre en bijoux anciens ne se limite pas au 1er arrondissement. Des boutiques spécialisées se disséminent en effet un peu partout dans la capitale. En général, elles se situent non loin des grandes joailleries, hôtels de luxe et autres lieux emblématiques. Plusieurs magasins se localisent ainsi à proximité :

  • du Palais Garnier (9e arrondissement) ;
  • des Galeries Lafayette Haussmann (9e arrondissement) ;
  • de l’Arc de Triomphe et des Champs Élysées (8e arrondissement) ;
  • du Bon Marché (6e arrondissement) ;
  • du Champ-de-Mars (3e arrondissement) ;
  • de la Place de la Bastille (4e arrondissement) ;

D’autres boutiques plus isolées se trouvent dans le 10e arrondissement, le 15e arrondissement et le 16e arrondissement de Paris.

Comment choisir son spécialiste en bijoux anciens ?

Avant d’effectuer une transaction — achat ou vente — il est nécessaire de soigneusement sélectionner un spécialiste en bijoux anciens. D’une part, la règlementation s’avère très stricte lors d’un achat ou une vente de bijoux. D’autre part, il demeure inconcevable de réaliser une transaction à la légère, étant donné les enjeux financiers.

Pourquoi acheter ou revendre un bijou ancien à un professionnel ?

La France règlemente fortement — à juste titre — les transactions qui impliquent des bijoux. Tout d’abord, une estimation de la valeur du bijou s’avère nécessaire. Cette estimation est donnée par un expert-gemmologue, ou un bijoutier spécialisé. Plusieurs éléments entrent en compte, comme le type de métal, son niveau de pureté, les caractéristiques des pierres précieuses, etc. En sa qualité de spécialiste, le joaillier doit donner la valeur réelle par rapport au marché.

En contrepartie du bijou, le vendeur reçoit un chèque ou un virement bancaire. L’échange ne peut s’effectuer avec de l’argent liquide. Cette pratique est interdite. Lors d’une revente de bijou ancien, un contrat de rachat doit être rédigé. Sur celui-ci, figure les caractéristiques du bijou, les informations de contact des deux parties, l’inscription au registre du commerce de la bijouterie. Un droit de rétraction de 48 h doit obligatoirement y apparaître.

 La meilleure solution : privilégier un joaillier agréé

Évidemment, se tourner vers un joaillier expert en bijoux anciens s’avère la meilleure des décisions. Le professionnel doit être agréé. Généralement, il possède un laboratoire pour pouvoir correctement expertiser les bijoux anciens. De plus, la fiabilité de l’artisan peut se vérifier en jetant un œil sur les bijoux vendus par le bijoutier. Les avis clients laissés sur Internet représentent également un bon moyen de se faire une idée de son expertise.

Le contrat qu’il propose doit être en règle. S’il manque un élément, mieux vaut ne pas continuer l’expertise. Enfin, un joaillier qui dispose d’un solide bagage effectue toujours une estimation gratuite. Ainsi, rien n’empêche l’acheteur (ou le revendeur) de comparer plusieurs expertises.

Acheter un bijou ancien lors d’une vente aux enchères à Paris

Autre solution pour acheter ou revendre un bijou ancien : les ventes aux enchères. Généralement, les ventes aux enchères spécialisées dans les bijoux anciens regroupent de nombreux spécialistes et collectionneurs. La personne qui expertise les bijoux et autres objets de collection se nomme le commissaire-priseur. Il dispose des connaissances pour correctement les évaluer : il a suivi des études en histoire de l’art, puis obtenu son concours. Enfin, il complète son savoir grâce à des stages obligatoires. Par ailleurs, la profession est règlementée.

Une personne qui souhaite revendre ses bijoux anciens doit faire appel au commissaire-priseur en amont de la vente aux enchères afin d’obtenir une estimation juste et détaillée. La méthode peut toutefois présenter des inconvénients. L’acheteur n’est pas seul dans la salle. S’il aime un bijou, il va peut-être devoir payer au-delà de sa valeur pour « éliminer » un acheteur concurrent. Pour le revendeur, l’incertitude est inverse. Si personne n’est intéressé par ses bijoux, alors il ne dégagera peut-être pas autant de bénéfice qu’il aurait souhaité.

La plupart des maisons de ventes aux enchères qui proposent des bijoux anciens se situent dans le 9e arrondissement, le long de la rue Drouot.

Combien coûte un bijou ancien à Paris ?

Riches en métaux précieux, en pierres précieuses et en histoire, les bijoux dont l’ancienneté est avérée coûtent généralement très cher. Les pièces ont souvent été fabriquées de manière artisanale et sont passées entre les mains de joailliers réputés. Enfin, ils ont marqué une période, un courant artistique. Ils représentent donc de véritables pièces de collection.

Pour fixer la valeur d’un bijou à Paris, un expert s’appuie sur plusieurs critères. En voici quelques-uns :

  • le titre en métaux précieux du bijou (en vérifiant le poinçon) ;
  • le type de pierres précieuses présentes sur le bijou ;
  • son ancienneté ;
  • la maison et le joaillier qui l’a fabriquée ;
  • etc.

Attention toutefois, l’inflation peut toucher également le monde de la bijouterie. Les prix peuvent donc fluctuer selon l’actualité, la rareté de plus en plus prononcée d’un métal précieux ou d’une pierre précieuse.

Nous vous recommandons ces autres pages :