bijoux-anciens-13A – Comment bien porter un diadème ancien ?

Tout savoir sur le diadème

L’origine du mot « diadème » est grecque (« diadema »), dont la racine « diadeo » signifie « entourer ». Un diadème représente donc un bijou qui se présente sous forme de demi-couronne à placer dans les cheveux. Régulièrement porté par les têtes couronnées, le diadème ancien possède une riche histoire. Mais, comment porter ce symbole d’amour et de grandeur ? Existe-t-il des règles à respecter pour porter correctement un diadème ? Voici tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter un bijou ancien comme le diadème.

CODE_HTML_IMAGE_1 Comment bien porter un diadème ancien ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Comment bien porter un diadème ancien ?-2

Le diadème, un bijou noble et luxueux peu à peu tombé en désuétude

L’évocation du diadème fait immédiatement penser à une reine ou une princesse. En effet, lors des grands événements, les femmes de familles royales n’hésitent pas à porter des diadèmes. Toutefois, la tradition veut que le diadème soit porté pour la première fois par une princesse le jour de son mariage. Cela provient du symbole séculaire du diadème : durant l’Antiquité, l’accessoire était considéré comme l’emblème de la perte de l’innocence. En définitive, seules les femmes mariées, ou sur le point de le devenir, peuvent porter des diadèmes dans la royauté.

En dehors de son mariage, une princesse ou une reine ne porte son diadème qu’en de rares occasions : visites d’État, inaugurations, couronnement, bals, dîners royaux. Généralement, le diadème provient de la collection personnelle de la famille royale. Le prêt est valable à vie.

L’origine du diadème est assez lointaine : le premier bijou lui ressemblant serait originaire de la Mésopotamie antique, dans le Proche-Orient actuel. D’ailleurs, le synonyme du mot diadème est « tiare », qui provient du perse « tiyārā ». Ensuite, le diadème franchit la Méditerranée et séduit les femmes de l’Antiquité grecque et romaine. 

Ce n’est qu’au XIXe siècle que le diadème se propage réellement en Europe. La fascination pour l’Antiquité lors du Premier Empire y est pour beaucoup. La tiare est portée en soirée et lors des occasions officielles.

Lors de la Restauration puis la monarchie de Juillet, le diadème entre dans les parures des familles aristocratiques. Le bijou ancien devient indispensable lors des mariages. Les joailliers s’emparent du succès fou du diadème pendant le Second Empire. L’objet devient un symbole de réussite.

À partir de la Belle Époque, le diadème peut se moduler en collier. Les tiares se sertissent de pierres précieuses, notamment de diamants. Si la nature inspire les créateurs de bijoux anciens — et donc les diadèmes — durant la période d’Art nouveau, l’objet se simplifie avec l’arrivée du mouvement Art déco. Avec l’émancipation féminine d’après guerre, les cheveux se raccourcissent et le diadème entame son déclin. 

Le mariage, meilleur moment pour porter un diadème ancien

Aujourd’hui, ce bijou ancien est rarement porté, sauf par les têtes couronnées, les reines de beauté et les futures mariées. Un certain nombre de mariées modernes privilégient même le diadème au traditionnel voile. La tiare symbolise l’élégance, le raffinement, mais également la grande importance de la mariée. Le jour de son mariage, qui d’autre qu’elle-même peut se targuer d’être la reine ? Toutefois, le port du diadème est conditionné à plusieurs critères. Tout d’abord, porter un diadème ancien s’avère prestigieux. La mariée doit avoir assez confiance en elle. Ensuite, la tiare doit idéalement compléter la robe de la mariée, sa coupe de cheveux et sa physionomie. Aucune erreur n’est tolérée, car avec un diadème ancien sur la tête, tous les regards seront braqués sur la mariée, la « reine » de la journée.

Choisir un diadème selon la tenue vestimentaire

En premier lieu, le choix d’un diadème s’effectue en fonction de la robe. Malgré toute la magnificence de ce bijou ancien, la tiare reste un accessoire qui vient embellir une tenue, éclairer un visage. En ce sens, le diadème doit suivre le style de la robe. Si la tenue est de style bohème, alors un diadème de type Art nouveau, axé sur la nature, fait parfaitement l’affaire. Au contraire, une robe très chic requiert une tiare sertie de diamants. Dans tous les cas, un diadème ne peut être associé qu’à des tenues formelles.

Choisir un diadème assorti aux autres bijoux

Il va sans dire qu’un diadème doit correspondre aux bijoux portés par la mariée. Si les bijoux sont en argent alors le diadème doit également être en argent.

Choisir un diadème selon sa coiffure

La coiffure de la mariée revêt une grande importance lors de la cérémonie. Pour éviter les fautes de goût, les choix de la coupe et du diadème vont de pair. Lors du premier rendez-vous, la mariée doit apporter le bijou ancien pour se faire une idée de l’association. Cela permet aussi à la coiffeuse de réfléchir à la meilleure façon de fixer un diadème.

Avec une coiffure en chignon, par exemple, le diadème se porte comme une couronne en le plaçant autour du chignon, non comme un serre-tête. La manœuvre demande toutefois de fixer les extrémités du diadème avec une épingle ou un élastique transparent.

Choisir un diadème selon la physionomie du visage

Le diadème doit compléter la forme du visage. Il n’existe aucune règle sur le type de diadème à choisir, mais certains styles s’accordent mieux à certaines formes de visage. Ainsi, un diadème pointu concorde mieux avec un visage rond. Au contraire, un diadème plutôt plat et uniforme s’harmonise mieux avec un visage long.

Quelques astuces pour porter correctement un diadème

Un diadème ne se pose pas de n’importe quelle façon. Plusieurs conseils sont absolument à suivre pour optimiser l’effet du bijou sur la personne qui le porte.

S’assurer de la propreté du diadème

Un diadème doit toujours être étincelant, quelle que soit la situation ou l’importance de la cérémonie. Si c’est un bijou de famille, mieux vaut le faire inspecter, nettoyer et repolir par un bijoutier professionnel. Lors de l’achat d’un tel bijou, celui-ci doit normalement briller de propreté. Il ne faut pas hésiter à demander une retouche de nettoyage si ce n’est pas le cas.

Éviter de se laver les cheveux juste avant de porter le diadème

Cela est surprenant, mais il s’avère déconseillé d’entretenir et laver ses cheveux le jour où il faut porter un diadème. En effet, les cheveux se trouveraient trop doux et soyeux, faisant glisser la tiare. Des cheveux lavés la veille ou les jours précédents offrent une meilleure adhérence.

Placer le diadème au bon endroit

Une technique toute simple permet de savoir où placer le diadème sur sa tête. Il suffit de placer son pouce sur le bout du menton, puis l’index sur l’espace entre les sourcils. En gardant la même distance entre les deux doigts, il faut ensuite déplacer le pouce jusqu’à l’endroit où se trouvait l’index. De son côté, ce dernier touche l’endroit exact où placer la base du diadème dans les cheveux. Si le diadème est centré, son point culminant doit se trouver au milieu de la tête, sur la même ligne verticale que le bout du nez.

Bien accrocher le diadème à la chevelure

Le meilleur moyen d’éviter une chute fatale au diadème est d’accrocher le diadème directement à sa chevelure. Certaines femmes n’hésitent pas à tresser une partie de leurs cheveux, puis y coudre la base du diadème. Seule la partie du diadème où le motif apparaît doit rester visible. La base doit se nicher dans les cheveux.

Ne pas attacher le diadème au voile de la robe de mariée

Lors d’un mariage, un voile ne doit jamais être attaché à un diadème. Le poids du voile risque de faire reculer la tiare, de désordonner la coiffure, voire de laisser tomber le bijou.

Nous vous recommandons ces autres pages :