bim-1211 – Quel est l’intérêt du BIM pour les architectes ?

Tout savoir sur l’intérêt du BIM pour les architectes

Le Building Information Modeling, plus souvent appelé par son acronyme BIM, est une méthode de travail qui a envahi de nombreux secteurs d’activité. Parmi ces derniers, on retrouve notamment le bâtiment et le BTP en général, où évoluent une multitude d’acteurs et de professionnels. Si chacun de ces intervenants a tout intérêt à utiliser le BIM au cours d’un chantier ou d’un projet, quelle que soit sa nature, ce sont sans doute les architectes qui profitent pleinement des avantages du Building Information Modeling.

Alors que le phénomène a mis du temps à émerger en France, surtout si on compare les données à d’autres pays tels que les États-Unis, le BIM est aujourd’hui entré dans les habitudes de la plupart des entreprises liées au secteur de l’architecture. Mais alors, comment s’est démocratisée cette technologie auprès des architectes ? Et surtout, que leur apporte-t-elle dans le cadre de leur travail ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

CODE_HTML_IMAGE_1 Quel est l'intérêt du BIM pour les architectes ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Quel est l'intérêt du BIM pour les architectes ?-2

Le développement du BIM dans le secteur de l’architecture

À l’instar de nombreux autres secteurs d’activité, celui de l’architecture s’est vu sensiblement révolutionné par l’émergence du numérique et la démocratisation des logiciels. Même si l’on a tendance à oublier la manière dont fonctionnaient les architectes avant la modélisation numérique de leurs projets, le BIM a rendu de nombreux services à ces professionnels.

En effet, par le passé, les cabinets d’architecture dessinaient leurs plans à la main et imaginaient toutes les caractéristiques d’un bâtiment, sans jamais pouvoir le concrétiser avant sa construction. Ceci explique pourquoi un chantier pouvait s’étaler sur plusieurs années, puisque les architectes étaient souvent confrontés à des problématiques qu’ils n’avaient pas pu anticiper.

Lorsque l’informatique s’est développée au sein des entreprises et des cabinets, ces derniers sont passés sur des logiciels de dessin, qui n’ont cessé de devenir de plus en plus performants au fil du temps. Parmi les outils concernés, on retrouvait notamment AutoCAD, un logiciel toujours très utilisé de nos jours, même si d’autres titres se sont développés depuis, comme Archicad ou Revit. Toutefois, ces professionnels du bâtiment ont aujourd’hui accès à une technologie encore plus poussée, puisque la modélisation 3D permise par le BIM a véritablement donné un nouvel essor à tout le secteur. Grâce au Building Information Modeling, une méthode qui favorise le partage de données et le travail collaboratif, les architectes ont désormais la possibilité d’innover lors de la conception des ouvrages.

Le fonctionnement du BIM pour les architectes

Le Building Information Modeling a favorisé l’émergence de nouvelles méthodes de gestion de projet pour les architectes. Non seulement le BIM apporte de nombreuses données sur le bâtiment en phase de construction, mais il permet aussi d’anticiper toutes les caractéristiques inhérentes au projet, que ce soit pour l’étape du chantier ou tout simplement pour sa future utilisation. Tous les éléments qui constituent ledit bâtiment sont ainsi passés au crible dans la maquette numérique, à l’image :

  • des dimensions globales ;
  • des matériaux utilisés ;
  • du poids des murs ;
  • des emplacements de fenêtres et de portes ;
  • etc.

Par le biais d’une modélisation en 3 dimensions, les différents acteurs du projet peuvent visualiser le futur bâtiment avant même sa construction. Toutefois, ce sont sans doute les autres aspects du BIM qui intéressent le plus des professionnels comme les architectes, à commencer par la notion de travail collaboratif. En effet, le Building Information Modeling rend facilement accessible l’ensemble des données qui concernent l’ouvrage, et ce à tous les acteurs du chantier. Disponible sur une plateforme dédiée, à laquelle les différentes entreprises ont accès, la maquette numérique peut être agrémentée et consultée en temps réel par tous les métiers impliqués. Si les architectes avaient pour habitude par le passé de travailler isolés des autres intervenants, ce n’est plus le cas grâce au BIM, puisque cette technologie leur permet au contraire de se rapprocher de tous les interlocuteurs essentiels au chantier. Il en découle évidemment une meilleure communication, mais aussi un plus grand partage des connaissances.

Les avantages du BIM pour le secteur de l’architecture

Comme nous venons de le voir, le principal avantage du BIM pour les architectes est sans doute l’évolution de la collaboration entre les différents acteurs d’un même projet (concepteurs, propriétaires, entreprises liées à la construction, etc.). Grâce au partage et à l’échange de données en direct, les différentes informations primordiales du chantier ne sont transmises que par le biais d’une seule et même source. Fini le temps des incompréhensions et des ordres erronés : le Building Information Modeling a sensiblement amélioré la qualité de l’ensemble des processus. Matières premières nécessaires au chantier, coût global du projet, délais de construction, etc. : ces éléments importants pour les professionnels du bâtiment profitent aujourd’hui de la fiabilité apportée par le BIM.

Face à ce constat, il est aisé de comprendre que cette technologie entraîne de nombreux avantages pour les architectes.

Des délais de conception réduits

Aujourd’hui, le BIM permet de réduire le temps nécessaire à la conception d’un bâtiment, peu importe la nature de celui-ci. Alors qu’autrefois, les architectes intervenaient en amont des travaux pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, leur implication dans le processus préparatoire est désormais plus courte, ce qui permet à la phase de construction de démarrer plus vite.

Une communication accrue avec les autres acteurs

Grâce au BIM, toutes les informations concernant le projet sont partagées et stockées en un seul et même endroit. Cela signifie que tous les architectes impliqués peuvent prendre connaissance des données et de leurs modifications en temps réel. Il n’y a donc plus aucune confusion possible due à une erreur de communication avec les autres acteurs du chantier. C’est évidemment un avantage non négligeable, surtout lorsque de nouvelles entreprises doivent intervenir en cours de construction, à l’image par exemple des sous-traitants.

Une analyse précise du bâtiment

Que ce soit pour visualiser le bâtiment en 3D, et donc tous les éléments liés à sa structure (hauteur, largeur, profondeur, etc.), ou même pour l’apprécier dans son environnement naturel une fois la construction achevée, le BIM permet une meilleure analyse post-construction de l’ouvrage. C’est un point qui revêt une grande importance pour les architectes, puisque cela aide au choix des matériaux les plus appropriés. De même, ces derniers peuvent prendre des décisions quant à l’utilisation qui sera faite du bâtiment, à commencer par la consommation d’énergie et les économies potentielles réalisées par les futurs usagers.

Des bâtiments de meilleure qualité

Grâce à tous les apports du BIM, les architectes ont sensiblement amélioré la qualité et la conception de leurs projets. Très directement, ils contribuent ainsi aux performances des entreprises de la construction, en permettant à ces dernières de déployer une efficacité maximale sur le chantier.

Des coûts maîtrisés et réduits

Conséquence directe de l’amélioration des performances et des processus, la construction d’un bâtiment coûte aujourd’hui moins d’argent que par le passé. En réduisant les délais, les acteurs d’un projet facturent inévitablement moins d’heures au client final, en plus de limiter les futurs coûts de réparation dus à des erreurs de construction. Également, le BIM évite le gâchis et la surconsommation de matières premières, en donnant une meilleure estimation des matériaux nécessaires à tous les intervenants du chantier.

Nous vous recommandons ces autres pages :