bim-1312 – Comment bien choisir son logiciel de simulation et de calcul ?

Logiciel de simulation et de calcul : comment choisir ?

Convertir son entreprise au BIM peut avoir un certain coût, notamment en ce qui concerne les logiciels indispensables. Et pour cause, le BIM impose différents processus numériques qui exigent la création de maquettes 3D intelligentes, stockent les données, et réalisent des calculs ou effectuent l’analyse des résultats. Si les techniques sont complexes, dès lors que vous savez quel logiciel choisir pour le BIM, la gestion de tout projet est grandement facilitée.

Afin de vous aider dans votre recherche, nous avons répertorié les différents critères à prendre en compte pour sélectionner votre logiciel de simulation et de calcul. Explications.

CODE_HTML_IMAGE_1 Comment bien choisir son logiciel de simulation et de calcul ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Comment bien choisir son logiciel de simulation et de calcul ?-2

Sélectionner un logiciel de simulation avec des modules intégrés

La première étape essentielle au sujet de la sélection de votre logiciel de simulation et de calcul concerne la possibilité ou non d’avoir des modules intégrés. L’idéal serait que votre logiciel en ait. En effet, votre outil pour le BIM (Building Information Modeling) sera d’autant plus productif s’il comporte des modules intégrés, liés à l’automatisation et à l’analyse par exemple, ou spécifiques à votre cœur de métier.

Si vous êtes amené à simuler le débit d’un fluide, la pression, les vibrations ou encore la température, optez plutôt pour un logiciel intégrant ces process d’analyse et affichant une interface efficace. De la même façon, certains éditeurs de logiciels ont des approches par métiers. Vous pouvez ainsi retrouver sur le marché des logiciels généralistes, ou des logiciels avec des modules spécifiques pour les architectes, les ingénieurs, etc.

Choisir un logiciel en phase avec l’écosystème de votre entreprise

La capacité d’intégration de votre logiciel dans votre environnement de travail est également essentielle pour vous aider à faire votre choix. En effet, réaliser une conception en BIM signifie évoluer de façon collaborative, avec des données exploitables, mais aussi facilement accessibles par l’ensemble des membres qui seront amenés à utiliser la solution. L’interopérabilité au sein de l’entreprise est primordiale, et ce, à toutes les phases de développement du projet : lors de sa conception, pendant sa fabrication, durant son exploitation et à l’étape de maintenance.

Ainsi, il est particulièrement important de sélectionner un logiciel de simulation et de calcul qui puisse échanger vos données et les traiter avec vos autres outils internes utilisés quotidiennement. Le format de la solution choisie doit donc être standard, mais aussi adapté au secteur d’activité de l’entreprise, pour permettre cet interopérabilité et ce partage des données sans erreurs ni pertes d’informations.

Évitez par exemple les outils qui nécessitent de convertir les fichiers d’un logiciel à un autre : c’est le meilleur moyen de perdre du temps et d’introduire des erreurs. En revanche, examinez attentivement la capacité du logiciel de simulation à exporter ou importer des propriétés de fichier, ainsi que des nomenclatures.

Préférer un logiciel de conception intuitif et accessible hors ligne

Le caractère de simplicité est crucial pour un logiciel de simulation et de calcul qui sera utilisé par de nombreux collaborateurs. Choisissez donc un outil qui s’intègre facilement à ceux qui vous possédez déjà , ainsi qu’à votre base de données. Une fois implémenté, le logiciel ne pourra être efficace et rentable que s’il est adopté par l’ensemble des salariés. Cela suppose une prise en main intuitive, une interface ergonomique et une communication bien pensée.

De la même façon, pensez toujours à l’accessibilité. Il est préférable que la solution choisie soit accessible hors ligne. Ainsi, vous pourrez continuer de travailler en mode collaboratif sans être connecté, que ce soit pour effectuer des modifications de plans, ou ajouter de nouvelles tâches liées aux calculs, à la modélisation ou à la programmation. De nouveau en ligne, votre logiciel doit pouvoir synchroniser les dernières modifications effectuées et envoyer une notification à l’ensemble des parties concernées au sein de l’entreprise.

S’interroger sur les fonctionnalités recherchées par l’entreprise

Pour faire votre choix, questionnez-vous sur les fonctionnalités qu’il vous faut. Demandez-vous, notamment, pourquoi vous avez besoin de ce logiciel et quels sont les processus de l’entreprise qui en profiteraient.

Vous délimiterez ainsi les contours de votre projet et pourrez dresser une liste des priorités. Vous ressortirez les fonctionnalités indispensables du logiciel pour votre entreprise, qu’il s’agisse de pouvoir créer des tableaux de bord personnalisés, simuler des scénarios de processus métiers, définir des formulaires, ou encore créer des indicateurs de performance. Vous y verrez plus clair et pourrez opter pour l’outil le plus pertinent au regard de vos problématiques et de vos attentes.

Se questionner sur la souplesse du paramétrage du système

Idéalement, choisissez un éditeur innovant pour votre logiciel de simulation et de calcul. En effet, la technologie informatique évolue constamment. Si votre revendeur ne suit pas ce même rythme en matière de programmation, vous vous retrouverez, d’ici quelques années, avec un logiciel obsolète et cher à gérer.

Préférez donc les outils qui sont aptes à évoluer régulièrement, et ce, à trois niveaux différents.

  1. D’un point de vue technique, en intégrant des mises à jour régulières, des fonctionnalités récentes, ou des éléments nouveaux.
  2. D’un point de vue métier, afin de permettre la mise en place de nouvelles versions du logiciel de façon instantanée, sans que cela vienne interrompre les services de l’entreprise qui travaillent sur le projet.
  3. D’un point de vue organisationnel, pour que le logiciel évolue en même temps que votre entreprise concernant sa gestion ou son activité.

Le logiciel choisi ne doit en aucun cas être figé, mais au contraire, offrir une certaine souplesse dans ses différents paramétrages.

Réfléchir au budget disponible pour l’achat de cet outil

Enfin, questionnez-vous sur le budget que vous avez à votre disposition pour l’achat de l’outil, ainsi que sur votre préférence : achat ou abonnement au logiciel ? Les plateformes BIM, tout comme les logiciels qui sont liés, évoluent extrêmement rapidement. Généralement, les éditeurs assurent des mises à jour fréquentes, pour que les outils soient toujours les plus performants possible.

Acheter un logiciel de simulation et de calcul représente un investissement à long terme, et dans certains cas, il est avantageux d’opter pour l’abonnement renouvelable, plutôt que pour l’achat d’une licence unique. De la sorte, vous pourrez toujours profiter des dernières versions sorties ou des fonctionnalités récentes. En effet, les mises à jour de ce type de logiciel ne sont pas forcément incluses lorsque vous achetez une licence unique.

Dans tous les cas, la question du budget est importante, puisqu’elle oriente votre choix. Vous mettrez alors l’accent sur les fonctionnalités qui sont réellement pertinentes pour votre entreprise. Gardez donc toujours en tête les gains potentiels que vous ferez avec l’outil choisi au vu de son prix.

Penser à la notoriété du logiciel de simulation et de calculs

Enfin, vérifiez la notoriété du logiciel de simulation et de calcul qui vous tente. C’est un critère essentiel, étant donné que les projets BIM ont pour but de simplifier les échanges entre les différents acteurs. Plus votre logiciel de simulation et de calcul sera populaire, plus la communication entre les différents acteurs sera facilitée. Si la notoriété n’est pas au rendez-vous, prenez en considération la capacité de l’outil à échanger avec les autres technologies BIM présentes sur le marché. Cette interopérabilité facilitera votre gestion de projet, ou workflow.

En définitive, choisir un logiciel de simulation et de calcul demande une connaissance et une réflexion accrue des besoins techniques de votre entreprise. Une fois cette étape terminée, vous pourrez facilement vous orienter vers l’une ou l’autre des nombreuses solutions disponibles sur le marché. Néanmoins, si vous peinez toujours à faire votre choix, vous pouvez vous attarder sur les fonctionnalités proposées en sus : présence de tutoriels en vidéo, disponibilité du support client, ou encore présence ou non de fiches indicatives liées aux objets compatibles avec le logiciel.

Nous vous recommandons ces autres pages :