guide-deco-1541 – Comment choisir un fauteuil aux bonnes dimensions ?

Choisir les bonnes dimensions pour un fauteuil : une approche complexe

Savoir comment bien choisir son fauteuil ne se résume pas seulement au confort de l’assise ou à l’esthétisme de ce dernier. D’autres paramètres rentrent en ligne de compte et viennent compléter les critères de sélection.

Les dimensions deviennent ainsi un critère objectif, qui permet d’opter pour un modèle précis plutôt qu’un autre, et ce, en fonction de ce qui est recherché. Le choix du fauteuil est donc fonction de ses dimensions, mais également de l’espace disponible dans la pièce qui l’accueille.

Dans un premier temps, nous allons récapituler ensemble ce que peuvent être les dimensions d’un fauteuil. Puis, nous allons voir quelles dimensions choisir en fonction de la personne qui utilise le fauteuil. Ensuite, nous nous intéresserons à l’environnement autour du fauteuil. Cela nous permettra de mieux visualiser comment l’espace de vie doit s’articuler autour des fauteuils, et donc, comment identifier la bonne dimension.

Enfin, nous verrons les autres notions également affectées par les dimensions d’un fauteuil dans certains cas précis.

CODE_HTML_IMAGE_1 Comment choisir un fauteuil aux bonnes dimensions ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Comment choisir un fauteuil aux bonnes dimensions ?-2

Récapitulatif des dimensions d’un fauteuil

Les meubles d’assise (fauteuil, canapé, chaise à pieds) ont des caractéristiques de taille qui permettent de mieux appréhender le volume qu’ils occupent :

  • la hauteur du fauteuil est le premier critère de taille, car elle définit également la hauteur du dossier (avec par exemple, la présence d’un maintien cervical) ;
  • la largeur vient juste après, car elle détermine le confort d’utilisation et la place que va occuper le fauteuil entre les murs ou les autres meubles ;
  • la profondeur quant à elle exprime le recul nécessaire par rapport aux autres meubles.

Ces dimensions déterminent le volume total englobé par le fauteuil. Car comme un canapé, un fauteuil prend en effet beaucoup de place, sa taille faisant de lui un meuble imposant et dont l’emplacement se limite au salon ou éventuellement au bureau (plus rarement à la chambre).

D’autres dimensions sont ensuite à considérer pour le fauteuil en lui-même, à commencer par les caractéristiques de son assise.

  1. La profondeur d’assise détermine le recul du dossier par rapport à la face avant de l’assise. Plus elle est importante, plus les jambes sont soutenues. Il faut compter environ 47 cm de profondeur d’assise.
  2. La hauteur de l’assise par rapport au sol va déterminer l’accessibilité au fauteuil. Elle est en général la même que celle d’un canapé (45 à 46 cm).
  3. La hauteur du dossier peut intervenir également, puisqu’un dossier plus haut maintient mieux les cervicales. A contrario, un fauteuil avec un dossier plus bas impose un maintien proprioceptif de l’ensemble tête et cou. Généralement, un dossier de 60 cm arrive au niveau des cervicales.
  4. La verticalité du dossier rentre aussi en ligne de compte, même si en général, un dossier n’est pas parfaitement droit pour s’adapter aux courbes du dos et proposer un meilleur maintien global. Pour créer cette différence, certains fauteuils possèdent des dossiers multi-mousses : une mousse de 20 kg/m3 en partie haute du dossier, au niveau dorsal, et une mousse de 25 kg/m3 en bas du dossier, au niveau lombaire.

Un fauteuil précis pour un utilisateur déterminé

Bien que dans une maison, chacun puisse s’asseoir dans un canapé (famille et proches, convives, etc.), un fauteuil reste un peu plus personnel. D’une part, il ne peut recevoir qu’une seule personne, ce qui, par définition, fait de lui un meuble dédié. Ensuite, parce que son confort est généralement le critère déclenchant son achat, chez une personne qui, bien souvent, reste son utilisateur principal.

Dès lors, en fonction de cet utilisateur, les dimensions varient :

  • une personne de petite taille choisit plus facilement un fauteuil avec un siège (assise) moins profond, sinon ses jambes sont trop soutenues au niveau des genoux et empêchent le repli des articulations et leur repos (40 à 45 cm maximum) ;
  • une personne de grande taille préfère un dossier haut pour un meilleur maintien dorsal (60 cm minimum), alors que la profondeur du siège n’est pas un souci ;
  • une personne à forte corpulence cherche plutôt un accueil généreux du siège, tout en privilégiant une largeur d’assise conséquente et une densité de mousse supérieure ou égale à 35 kg/m3 (avec une haute résilience) ;
  • un gamer ou une personne travaillant sur ordinateur cherche plus du maintien à long terme, tout en appréciant une certaine verticalité de l’assise pour faire face à l’écran.

Il existe également toute une gamme de fauteuils « relax ». Plusieurs modèles possèdent généralement des accoudoirs, afin de permettre le repos des bras en position surélevée. Ce type de fauteuils correspond surtout aux amateurs d’assise de détente.

C’est donc également l’utilisateur qui détermine le fauteuil qui lui est nécessaire, et donc les dimensions de celui-ci, puisque selon l’usage qui en est fait par le propriétaire, un fauteuil possédera toujours des dimensions différentes.

Un fauteuil donné pour un environnement déterminé

L’environnement dans lequel se situe le fauteuil (intérieur de la maison) détermine aussi les dimensions du fauteuil. Par exemple, il est peu aisé d’intégrer un gros fauteuil très large avec des accoudoirs (pouvant dépasser parfois plus d’un mètre de largeur) dans un petit salon d’appartement de type T2. Même si physiquement la place peut se trouver, il n’en reste pas moins que cela dissonera avec le style du mobilier.

À l’inverse, un petit fauteuil posé au milieu d’une pièce sans autre meuble donnerait une impression de vide. Il faut ainsi savoir harmoniser les dimensions du fauteuil avec celle des meubles environnants, mais également avec celles de la pièce. Par exemple, la présence d’un canapé permet une meilleure intégration du fauteuil, quelle que soit sa taille.

Attention aux lieux de passage, ainsi qu’au recul nécessaire avec les autres meubles :

  • il faut compter environ 70 cm de conservation d’espace entre le fauteuil et un mur si l’on souhaite conserver un passage ;
  • il faut penser à l’accès (ouverture des tiroirs et placards) si le fauteuil tourne le dos à un meuble ou s’il s’agit d’un fauteuil avec repose-pieds escamotable ;
  • il faut penser à l’espace nécessaire pour relever la tablette repose-pieds ou pour le petit tabouret rembourré ;
  • etc.

Les bonnes dimensions pour un fauteuil dépendent donc autant de l’utilisateur que de l’environnement dans lequel il se situe.

Les autres cas possibles de dimensions hors normes pour un fauteuil

Il existe également des cas dans lesquels les dimensions des fauteuils sont déterminantes.

Par exemple, le cas d’un fauteuil en angle est souvent un problème simple à résoudre, car il existe des fauteuils spécialement conçus pour être posés dans un angle de mur. Toutefois, leur confort oblige à se tourner des dimensions conséquentes, et leur prix en est d’autant plus haut. Il est donc préférable de placer un fauteuil aux dimensions plus classiques, quitte à obstruer l’angle. Mais gare aux poussières qui peuvent s’accumuler derrière celui-ci !

Il existe également des fauteuils massants, lourds et imposants, d’environ 100 cm de largeur, 130 cm de profondeur et 110 cm de hauteur. Ceux-ci avoisinent les 100 kg et nécessitent une prise électrique pour leur fonctionnement. Leur prix est évidemment très élevé, sans oublier qu’il est impératif de prendre en compte toutes ses caractéristiques avant d’envisager un tel achat.

Nous vous recommandons ces autres pages :