guide-deco-1611 – Quels sont les avantages d’un tapis en laine ?

Les avantages du tapis en laine

La laine figure parmi les matières les plus anciennes et les plus utilisées. Le plus vieux tissu en laine a été retrouvé en Chine et daterait de 3 800 ans ! Matériau naturel, la laine compose de nombreux tapis et moquettes. Contrairement au coton, qui est une fibre végétale, elle se prélève directement sur les moutons. Plusieurs types de matières laineuses sont utilisées afin de concevoir des tapis. Quels sont-ils ? Quels sont les avantages du tapis en laine d’un point de vue pratique, écologique et sanitaire ? Voici quelques éléments de réponse.

CODE_HTML_IMAGE_1 Quels sont les avantages d'un tapis en laine ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Quels sont les avantages d'un tapis en laine ?-2

Les différents types de laine

Plusieurs qualités de laine existent pour la confection des tapis. Elles se différencient par leurs origines et certains labels.

Les tapis en laine de Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est le premier pays exportateur de laine dans le monde. C’est simple, les moutons sont vingt fois plus nombreux que les Néo-Zélandais ! Les tapis en laine de Nouvelle-Zélande tiennent une haute réputation quant à leur qualité. Pure, délicate, la laine est appréciée des connaisseurs et privilégiée par les meilleurs fabricants de tapis. En outre, cette laine contient une fine couche de graisse qui facilite le nettoyage des tapis. Seul bémol, la laine de Nouvelle-Zélande impacte l’environnement en raison de son long voyage jusqu’en Europe. Le label Woolmark identifie la laine néo-zélandaise de première qualité. La matière doit obligatoirement provenir de la tonte d’animaux vivants et en bonne santé.

Les tapis en laine de mérinos

Cette laine provient généralement d’Australie. Cette manière tient la réputation d’être très fine, douce et de garder la chaleur. Elle compose la majorité des tapis en laine de qualité. Parfois, elle se mélange à des fibres textiles comme la viscose.

Les tapis en laine vierge

Les tapis en laine vierge sont confectionnés à partir d’une matière naturelle, à laquelle le fabricant peut ajouter jusqu’à 7 % d’autres fibres textiles au maximum. Le terme vierge insinue que la laine provient de la première tonte d’un agneau. Celle-ci représente la plus douce et la plus fine qui sera prélevée sur un mouton au cours de sa vie.

Les tapis en pure laine vierge

Ce type de laine provient également de la première tonte de l’animal. En revanche, le fil ne contient pas plus de 0,3 % d’autres fibres textiles.

Les autres tapis en laine

Les autres tapis en laine prennent le nom de « 100 % laine » ou « pure laine ». Cela signifie que la laine n’est pas de première qualité. Parfois, elle peut provenir du recyclage, d’animaux morts ou malades. Ces indications informent plutôt sur la manière de nettoyer le tapis, plutôt que de garantir une quelconque qualité.

Quels sont les atouts du tapis en laine ?

Le tapis en laine dispose de nombreuses qualités sur les plans esthétiques et pratiques, mais également écologiques et sanitaires.

Le tapis en laine : doux, confortable et thermorégulateur

La laine est une matière qui jouit d’une extrême douceur au contact du corps. Ses fonctions apaisantes, bienfaisantes et chaleureuses améliorent le niveau de confort au sein d’une pièce. Les enfants adorent s’y allonger pour y jouer de longues heures. Les tapis en laine font également d’excellentes descentes de lit. De plus, la laine figure parmi les isolants thermiques les plus efficaces. Ainsi, elle isole le sol du froid en hiver en captant la chaleur. La laine possède également une forte résistance à l’humidité. Celle-ci absorbe l’excédant d’humidité et assainit l’air ambiant. Au contraire, elle en rejette si le taux d’humidité dans l’air s’avère insuffisant.

La laine, une matière ultra résistante

La résistance des tapis en laine n’est plus à prouver. Incroyablement durable, la matière possède une élasticité naturelle bien supérieure aux autres fibres textiles. Le matériau peut ainsi être plié plus de 20 000 fois sans conséquences néfastes. À titre de comparaison, le coton peut être plié environ 300 fois avant de commencer à se détériorer. Les tapis en laine sont durables, ne craignent pas l’usure ni les déchirures.

Par ailleurs, les tapis en laine sont difficilement inflammables. Les taux de propagation et de dégagement de chaleur de la laine sont également très bas. Ils ne rejettent pas de fumée toxique en cas d’incendie. C’est pourquoi la laine demeure l’unique fibre autorisée comme matériau de sol dans les trains et les avions.

La grande diversité des tapis en laine

Les tapis en laine se déclinent en une multitude de produits. Ils adoptent différents coloris, motifs et dimensions. Le choix des tapis en laine s’avère donc important. Cette grande diversité permet aux tapis en laine de s’accorder à tous les styles de décoration : rustique, moderne, industrielle, épuré, scandinave, etc.

La laine, un matériau anallergique

Fibre totalement naturelle, la laine ne provoque pas d’allergies cutanées et ne favorise pas les maladies respiratoires. En effet, la laine ne rejette pas de composés organiques volatils (COV). Au contraire, elle fixe les polluants de l’air comme le formaldéhyde et les COV. Elle ne génère pas d’électricité statique, ce qui réduit les risques d’accumuler la poussière. De plus, elle repousse les acariens.

Les tapis en laine, des produits écologiques

La laine est une ressource totalement naturelle et renouvelable. Elle provient de la tonte annuelle des moutons. Contrairement aux idées reçues, les bêtes ne souffrent pas et la tonte améliore même leurs conditions de vie en été. À ce titre, privilégier un tapis en laine plutôt qu’un tapis en matière synthétique est bon l’environnement. Il faut toutefois privilégier les tapis confectionnés de façon artisanale, avec une laine si possible locale.

Tapis en laine : un nettoyage simple, mais minutieux

L’entretien d’un tapis en laine ne présente pas de difficultés. Toutefois, la laine est une fibre sensible, qui demande de prendre quelques précautions. Le nettoyage débute toujours par l’aspirateur, afin d’enlever toutes les grosses poussières et autres matières solides. Il est conseillé d’aspirer dans le sens des fibres, au moins une fois par semaine. En cas de contact avec un liquide, il suffit de tamponner le tapis en laine avec un chiffon absorbant.

Si le liquide produit une tache, mieux vaut utiliser des produits naturels pour l’enlever. De l’eau chaude, quelques gouttes de savon liquide et de citron, ainsi que du bicarbonate de soude permettent d’éradiquer la plupart des taches sur les tapis en laine. Si le choix s’oriente vers un produit d’entretien, il faut le tester sur une petite parcelle peu visible du tapis en laine. Enfin, les taches tenaces méritent de passer sous l’œil aguerri d’un professionnel du nettoyage de tapis.

Nous vous recommandons ces autres pages :