guide-deco-1641 – Comment choisir une suspension ?

Guide de choix des suspensions

Les luminaires font partie des essentiels de la décoration d’intérieur. Lampadaires, suspensions, appliques ou lampes, il est possible de les intégrer partout dans la maison, les chambres, le salon ou la cuisine. Correctement choisis, les luminaires peuvent rehausser la décoration d’un logement en apportant un jeu de lumière et une touche d’élégance ou d’extravagance selon les goûts.

Mais quels sont les matériaux de suspensions ou de lustres à privilégier ? Quel type de suspension utiliser dans une chambre, un salon ou une cuisine ? Quelles sont les dimensions idéales d’une suspension et comment les déterminer ? Dans ce guide, nous faisons un zoom sur les suspensions et les critères de choix à garder en tête lors de leur achat.

CODE_HTML_IMAGE_1 Comment choisir une suspension ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Comment choisir une suspension ?-2

Pourquoi opter pour une suspension ?

Pour connaître les critères à prendre en compte lors de la sélection de luminaires pour son logement, il est nécessaire de comprendre, dans un premier temps, ce qu’il est possible de faire avec des suspensions. Tour d’horizon des avantages et des possibilités qu’offrent les lampes à suspension.

Lampes à suspension : les avantages

Les lampes à suspension sont appréciées pour différentes raisons.

  1. Les lampes à suspension occupent peu de place étant donné qu’elles sont accrochées au plafond. Elles peuvent donc être utilisées au sein de différentes pièces sans occuper le sol.
  2. Les suspensions permettent d’éclairer efficacement une pièce ou un espace donné grâce à leur position au plafond, qui assure une diffusion homogène et générale de la lumière.
  3. Les suspensions sont vendues dans différentes dimensions et formes. De ce fait, elles sont adaptées pour tous types d’utilisations : petits ou grands espaces, chambre, séjour ou couloir.
  4. Les luminaires de type suspensions répondent à tous les goûts et styles décoratifs. Il est possible d’en trouver des métalliques pour une déco industrielle ou moderne, en bois ou en tissu pour une déco rustique, hippie ou bohème, etc.

Par ailleurs, il est à noter que la hauteur des suspensions est réglable et peut ainsi être ajusté à souhait. L’ensemble de ces qualités en fait un luminaire flexible et facile d’utilisation.

Lampes à suspension : les idées de déco

Les lampes à suspension donnent la possibilité de choisir le type de rendu en matière de luminosité, grâce aux différentes ampoules qu’elles peuvent prendre en charge : ampoule LED à petit culot, ampoules fluo compactes, ampoules halogènes ou à incandescence. 

Par ailleurs, il est possible de créer différentes ambiances à l’aide d’une lampe à suspension, en fonction de l’emplacement qu’on lui réserve comme suit :

  • une ambiance tamisée et à éclairage doux en plaçant la suspension dans un coin ou sur un mur plutôt qu’au niveau du plafond. Cette option est idéale pour les chambres ;
  • une ambiance douce et cosy en optant pour des suspensions en tissu, qu’il peut être intéressant d’utiliser dans les chambres ou dans un coin de lecture, par exemple ;
  • une ambiance chaleureuse dans la cuisine, l’entrée ou le salon. 

Les couleurs des ampoules (chaudes, blanches, etc.) placées au sein de la suspension participent grandement à atteindre le rendu souhaité.

Quels critères considérer lors de l’achat de suspensions ?

Les suspensions doivent être choisies en considérant différents critères, aussi bien pratiques qu’esthétiques.

Les matériaux à choisir

Les lampes à suspension existent dans différents matériaux. En fonction de la pièce à équiper, il peut donc être intéressant de privilégier certains d’entre eux et d’en éviter d’autres.

  1. Au sein de la cuisine, il est important de préférer les suspensions fabriquées à partir de matériaux faciles à nettoyer, telles que le métal (mat, laqué ou coloré). Ce type de produit permet également d’apporter du cachet à cet espace et s’adapte à tous types de cuisine : moderne, de style industriel ou rustique.
  2. Dans le salon, l’objectif est de choisir une suspension visible, voire la plus volumineuse dans la mesure du possible. Il est donc préférable de s’orienter dans ce contexte vers des matériaux nobles, tels que le bois, le métal ou l’osier. 
  3. Au niveau de la salle à manger, l’idée est de placer la suspension au-dessus de la table. Le choix du matériau constituant l’abat-jour dépend du goût et de la déco souhaitée (bois, verre, métal).
  4. Dans les chambres, le choix des luminaires prend en compte l’impératif de douceur et de discrétion. Pour cela, il peut être intéressant d’opter pour des luminaires en tissu, en carton ou en papier kraft recyclés. Ces derniers assurent une diffusion de la lumière tamisée et idéale pour trouver le sommeil rapidement.

Le choix des matériaux constituant les abat-jours des suspensions peut également prendre en compte l’aspect écologique, en s’intéressant aux entreprises proposant des luminaires écoresponsables. Cela passe par la recherche de produits fabriqués à partir de matériaux issus de l’industrie responsable ou recyclés (papier, carton, bois, etc.).

Les dimensions à considérer

Qu’il s’agisse du mobilier, du linge de maison ou des luminaires, la prise en compte de la surface disponible est nécessaire. En effet, pour obtenir un rendu harmonieux et agréable, il est important de choisir des objets adaptés à la surface de la pièce, du plafond ou du mur à équiper.

Dans le cas des lampes à suspension, deux paramètres sont à considérer : la hauteur par rapport au sol, ainsi que le diamètre de la suspension. En ce qui concerne la hauteur par rapport au sol, la lampe à suspension doit être installée de sorte à être au-dessus de 2,10 m du sol. Dans le cas de la salle à manger, il ne faut pas non plus oublier de prendre en compte la hauteur de la table à manger. 

La détermination du diamètre de suspension idéal dépend de la surface globale de la pièce. Afin de conserver un équilibre et une certaine harmonie entre le volume de la pièce et la suspension, voici quelques proportions à garder en tête :

  • les espaces dotés d’une surface inférieure à 10 m² peuvent être équipés de suspensions dont le diamètre n’excède pas les 40 cm ;
  • les pièces, dont la surface évolue entre 10 et 20 m², sont à équiper de suspensions dont le diamètre est inférieur à 50 cm ;
  • les grandes pièces peuvent faire l’objet d’une installation de plusieurs lustres ou suspensions, voire d’un plafonnier.

Ces règles sont données à titre indicatif. Il est bien évidemment possible de tester d’autres possibilités et de jouer avec les formes des abat-jours : rondes, carrées, rectangulaires, tressées, etc. L’objectif reste cependant de ne pas perdre de vue la notion d’encombrement de la suspension, et ce, pour ne pas gêner le déplacement au sein du logement.

Nous vous recommandons ces autres pages :