expert-comptable-1113 – Expert-comptable ou comptable en ligne : quelles différences ?

Quelles différences entre l’expert-comptable et le comptable en ligne ?

Pour la création de leur entreprise, la gestion administrative et comptable de celle-ci et la prise en charge de certaines obligations, les entrepreneurs ont besoin d’experts de différents domaines. Professionnel du chiffre et fin connaisseur du système fiscal et du droit, le comptable est l’un des spécialistes dont le savoir-faire et les connaissances sont indispensables à la vie des sociétés. 

Mais encore faut-il choisir le bon profil, car le vocable comptable est abusivement utilisé pour désigner deux profils différents de professionnels de la comptabilité. Il s’agit du simple comptable et de l’expert-comptable en ligne ou classique qui appartiennent au même corps de métier, mais qui ont des parcours, des compétences et des missions distincts. Découvrez les principaux points de différence entre les deux.

CODE_HTML_IMAGE_1 Expert-comptable ou comptable en ligne : quelles différences ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Expert-comptable ou comptable en ligne : quelles différences ?-2

Le parcours de formation et la qualification

Le premier point de différence entre le comptable et l’expert-comptable en ligne est la durée de leur parcours de formation respectif ainsi que la qualification qui s’ensuit.

En effet, il faut noter que l’expert-comptable fait de plus longues études que le comptable. Concrètement, il faut avoir un Diplôme d’Expertise Comptable (DEC) reconnu par l’État et l’administration fiscale pour prétendre au titre d’expert-comptable. Ce parcours de formation correspond à un niveau bac + 8, soit un bac + 3 sanctionné par un Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG) et 3 années de stage dans une entreprise.

Quant au métier de comptable, il est accessible avec un diplôme supérieur de comptabilité, lequel correspond au niveau bac + 2 ou bac + 5. On peut également y prétendre après l’obtention d’une validation des acquis de l’expérience (VAE) en comptabilité.

Précisons que, pour exercer leur métier en ligne, le comptable aussi bien que l’expert-comptable doivent s’y connaître en outils et technologies adaptés à la gestion comptable par correspondance ou en télétravail. Ils peuvent, à cet effet, être amenés à suivre une formation supplémentaire d’apprentissage de l’usage de ces outils.

L’étendue des missions

Les missions dévolues à l’expert-comptable et au comptable en ligne marquent l’une des plus grandes différences entre ces deux professionnels. En réalité, le comptable dispose d’un éventail de compétences moins large que celui de l’expert-comptable. À ce titre, il est généralement commis à des tâches basiques en matière de gestion comptable. Ses missions sont, entre autres, les suivantes :

  • l’enregistrement des opérations comptables ;
  • la préparation d’un bilan ;
  • l’enregistrement des flux financiers, économiques ou commerciaux dans les comptes d’une entreprise ;
  • le classement des dossiers ;
  • la gestion des comptes courants de clients et de fournisseurs ;
  • l’établissement de fiches de paie simples ;
  • les déclarations fiscales ;
  • etc.

Quant à l’expert-comptable, il peut réaliser toutes les missions précitées, mais également :

  • vérifier les comptes d’une entreprise ;
  • certifier les comptes d’une entreprise ;
  • contrôler les déclarations fiscales ;
  • apporter son assistance technique en cas de contrôle fiscal des services des impôts ou des organismes sociaux ;
  • aider les entreprises, dans leurs relations avec le fisc, avec les banques ;
  • donner des conseils juridiques, fiscaux et financiers aux banques, aux organismes de financement ;
  • donner des conseils en matière d’implantation de systèmes informatiques ;
  • etc.

En clair, les compétences de l’expert-comptable vont au-delà du seul domaine de la comptabilité. Elles touchent à d’autres disciplines, telles que le droit. L’expert-comptable peut même prétendre au métier de commissaire aux comptes (CAC) et jouer le même rôle que celui-ci s’il valide un stage de deux années auprès d’un CAC.

À noter que l’expert-comptable a tout de même besoin de s’appuyer sur les services d’un comptable pour réaliser les missions qui touchent au conseil.

Le statut professionnel

L’expert-comptable et le comptable en ligne sont deux professionnels de la comptabilité aux statuts distincts. En effet, le premier peut exercer son métier en tant qu’indépendant ou dans un cabinet d’expertise traditionnel ou en ligne. Quant au second, il travaille le plus souvent au titre d’employé d’une entreprise, d’un cabinet d’expertise-comptable ou en tant que travailleur libéral pour le compte d’un client.

Le coût des services ou prestations

Comme sus-évoqué, le comptable s’occupe de missions généralement basiques en rapport avec la comptabilité. Par conséquent, ses services ne sont pas facturés à un coût élevé. Quant à l’expert-comptable, il s’occupe de missions sensibles et à impact direct sur le fonctionnement et la vie des entreprises. Les tarifs de ses prestations sont donc logiquement plus élevés que le coût des services du comptable.

Les honoraires perçus

En matière de paie, l’expert-comptable est mieux loti que le comptable. En effet, les honoraires perçus par l’expert-comptable sont, en toute logique, plus élevés que ceux perçus par le comptable, d’autant que la différence de compétences et de missions est évidente. Précisément, il faut payer, en moyenne, entre 70 € et 100 € HT par heure pour s’attacher les services d’un comptable. Quant à l’expert-comptable, il touche entre 80 € et 300 € HT par heure.

La couverture du risque en cas de contrôle fiscal

En cas d’erreur et de couverture du risque fiscal dans le cadre d’un contrôle fiscal, le comptable et l’expert-comptable ne garantissent par la même protection à l’entreprise. En effet, l’expert-comptable ne peut exercer son métier que lorsqu’il est inscrit à l’Ordre des Experts-comptables. Cette obligation lui permet non seulement d’avoir une habilitation à exercer sa profession, mais constitue également un moyen de démarcation vis-à-vis des faux experts-comptables qu’il arrive parfois de rencontrer sur le marché du travail.

Elle s’accompagne d’une autre exigence, à savoir la souscription d’une assurance responsabilité limitée. Cette dernière assure la couverture de l’entreprise en cas d’erreur de l’expert et contribue à la baisse du coût d’un redressement fiscal. À l’opposé, le comptable n’est pas assujetti à ces différentes contraintes. Par conséquent, en cas d’erreur de sa part, les charges impliquées sont supportées par l’entreprise.

Qui choisir entre le comptable et l’expert-comptable en ligne ?

Après le passage en revue des points de différence entre le comptable et l’expert-comptable, on est tenté, en tant que créateur d’entreprise, de se poser la question essentielle de savoir quel est le profil le plus indiqué pour s’occuper de la gestion des flux comptables de l’entreprise. En réponse à cette préoccupation, il faut noter que le choix entre ces deux profils dépend des besoins de l’entreprise en matière de comptabilité. Ainsi, si l’on a besoin de compétences basiques, le comptable est une bonne option.

En revanche, si l’entreprise nécessite des compétences avancées pour la prise en charge de missions exigeantes, l’expert-comptable est le profil à privilégier. Vous pourriez notamment faire appel à ce dernier lorsque vous traitez avec de nombreux fournisseurs et prestataires et que vos activités entraînent des flux financiers particulièrement importants. De même, l’entreprise peut s’attacher les services de l’un ou de l’autre en fonction de ses moyens. C’est sans oublier qu’en matière de couverture du risque, l’expert-comptable est la meilleure option. Tous ces paramètres sont donc à prendre en compte au moment de choisir.

En définitive, les différences entre un comptable et un expert-comptable sont réelles du point de vue de la formation, des compétences, des missions, des honoraires et de tous les points précédemment présentés. Tout entrepreneur devrait les maîtriser afin de savoir à qui s’adresser en cas de besoin. 

C’est également le lieu de préciser qu’utiliser les services d’un comptable non qualifié ou d’un expert-comptable non inscrit à l’Ordre des Experts-comptables expose les activités de votre entreprise à de grands risques. Si vous avez encore un doute : appelez votre inspecteur des impôts et demandez-lui conseil.

Nous vous recommandons ces autres pages :