expert-comptable-1131 – L’expert-comptable pour une SASU

L’expert-comptable pour une SASU : définitions, obligations et avantages

Au moment de la création d’une entreprise en solo, les entrepreneurs ont le choix entre les statuts EI (entrepreneur individuel), EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) et SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle). Chaque statut juridique entraîne des avantages et inconvénients dans la gestion de l’entreprise : les entrepreneurs doivent le choisir en fonction de leurs besoins et leur projet, et peuvent d’ailleurs être accompagnés d’un expert-comptable pour faire ce choix.

Pour quelle entreprise un expert-comptable en ligne peut-il être utile ? Toutes les entrepreneurs peuvent faire appel à un expert-comptable pour la création et la gestion de leur entreprise, quel que soit le statut juridique envisagé. La SASU, présentant de nombreux avantages pour les entrepreneurs, en fait donc partie. L’expert-comptable peut aider à la gestion des obligations comptables d’une telle entreprise, mais pas que : son rôle peut être très intéressant pour optimiser tous les aspects de l’activité.

CODE_HTML_IMAGE_1 L'expert-comptable pour une SASU-1

CODE_HTML_IMAGE_2 L'expert-comptable pour une SASU-2

Qu’est-ce qu’une SASU ?

Il n’existe pas un statut juridique meilleur qu’un autre : les entrepreneurs le choisissent en fonction de leurs besoins et des caractéristiques de leur projet professionnel. La société par actions simplifiée unipersonnelle, SASU, fait partie des statuts juridiques ouverts aux professionnels souhaitant lancer leur activité seuls.

La SASU est une société commerciale constituée que d’un seul associé qui définit le montant du capital social (sans minimum obligatoire). Elle est caractérisée par :

  • une imposition des bénéfices à l’impôt sur les sociétés : l’entrepreneur n’est donc pas imposé personnellement sur les bénéfices réalisés, mais il peut aussi opter temporairement pour le régime des sociétés de personnes (IR) ;
  • une affiliation au régime général de la sécurité sociale : c’est le seul statut juridique qui offre une protection sociale identique à celle des salariés ;
  • une liberté dans l’organisation et le fonctionnement de l’activité : cela favorise le développement de l’entreprise (notamment en cas d’accueil de nouveaux associés) ;
  • une limitation de la responsabilité de l’entrepreneur : son patrimoine personnel est protégé.

Si ces caractéristiques constituent en toute évidence des avantages pour l’associé unique à la tête de la SASU, le statut présente également quelques inconvénients, notamment le coût élevé des cotisations sociales, comparées à celles des entrepreneurs affiliés à la sécurité sociale des indépendants. De plus, les démarches de création de la société peuvent être complexes pour les nouveaux entrepreneurs qui choisiraient de les gérer seuls.

Quelles sont les obligations comptables d’une SASU ?

La comptabilité fait partie des obligations légales qui s’appliquent dès la création de la SASU, selon le Code du Commerce (article L123-12). Ces obligations liées à la comptabilité dite d’engagement concernent toutes les SASU, sauf celles qui relèvent du régime réel simplifié d’imposition, qui peuvent alors tenir une comptabilité de trésorerie.

Ouverture d’un compte en banque

Avant d’être en mesure de respecter toutes les autres obligations comptables, les entrepreneurs à la tête de la SASU doivent ouvrir un compte en banque dès la création de cette dernière. Il s’agit en effet d’une société à capital social : ce compte bancaire permet donc le dépôt du capital social, en plus d’être indispensable à l’immatriculation de la société.

Enregistrement chronologique des mouvements affectant le patrimoine

La tenue de la comptabilité est une obligation qui incombe au gestionnaire de la SASU, en plus d’être essentielle au bon déroulement de l’activité. Une SASU doit impérativement tenir un livre-journal, répertoriant chaque mouvement affectant le patrimoine de l’entreprise au quotidien. Chaque enregistrement doit être accompagné d’une pièce justificative (facture, bulletin, etc.).

Les documents et pièces justificatives doivent d’ailleurs être conservés pendant 10 ans. La mauvaise tenue de la comptabilité (inexactitude, irrégularité) peut être sanctionnée pénalement, avec jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros d’amende et plusieurs années d’emprisonnement.

Réalisation d’un inventaire annuel du patrimoine

L’associé unique, idéalement accompagné de son expert-comptable, doit procéder à un inventaire de l’entreprise une fois tous les 12 mois. L’inventaire consiste en une liste de tous les éléments qui figurent dans le bilan comptable : les actifs et passifs. S’il n’est plus obligatoire de conserver le livre d’inventaire, cette formalité reste indispensable pour gérer les comptes annuels de la SASU.

Gestion et dépôt des comptes annuels

Une fois par an, à la clôture de l’exercice, la SASU doit établir et déposer ses comptes sociaux, garants de sa transparence, au registre national des entreprises (RNE), qui remplace le registre du commerce et des sociétés (RCS).

Basés sur les enregistrements comptables et sur l’inventaire, ces comptes annuels sont composés de trois états : 

  • le bilan comptable (actifs et passifs qui composent le patrimoine de la SASU : immobilisations, capitaux propres, créances, dettes, etc.) ;
  • le compte de résultat (charges et produits de l’exercice : achats, charges, impôts, chiffre d’affaires, etc.) ;
  • l’annexe légale (information supplémentaire permettant de mieux comprendre les deux premiers volets).

Faut-il externaliser la gestion comptable d’une SASU ?

Le chef d’entreprise qui crée une SASU est donc tenu de respecter les obligations comptables précédemment mentionnées. Il peut faire appel à un expert-comptable pour l’accompagner dans ces démarches, mais cela n’est pas obligatoire.

Si le professionnel indépendant peut donc gérer ces obligations seul en interne, le recours aux services d’un expert-comptable est toutefois fortement recommandé, au vu de la complexité des démarches, en plus des obligations fiscales.

Pourquoi faire appel à un expert-comptable pour une SASU ?

Il n’est donc pas obligatoire d’externaliser la gestion comptable d’une SASU. Néanmoins, les avantages que présentent les services offerts par un expert-comptable attirent de nombreux professionnels indépendants, notamment lorsqu’il s’agit d’un expert en ligne.

Quel est le rôle de l’expert-comptable pour une SASU ?

La gestion des obligations comptables par un expert-comptable (inscrit à l’Ordre des Experts Comptables) permet d’assurer la qualité des formalités comptables et la sécurité de l’entreprise par rapport à l’administration fiscale.

L’expert-comptable accompagne l’entrepreneur dans la gestion des démarches et la prise de décision, et ce dès la création de la SASU, au besoin. Faire appel à un expert-comptable en tant que SASU, c’est donc :

  • éviter les erreurs de comptabilité et les litiges en cas de contrôle fiscal ;
  • assurer la pérennité financière de la société ;
  • gagner du temps à consacrer à son cœur de métier ;
  • bénéficier d’une aide à l’optimisation fiscale.

Quel est l’intérêt de choisir un expert en ligne ?

Le professionnel indépendant à la tête d’une SASU a donc le choix entre plusieurs solutions pour la gestion de sa comptabilité :

  • gérer lui-même, souvent à l’aide d’un logiciel de comptabilité ;
  • faire appel à un cabinet comptable physique ;
  • faire appel à un expert-comptable en ligne.

Les services d’un expert-comptable en ligne sont très intéressants pour une SASU. Pour commencer, les experts-comptables en ligne proposent des services à des tarifs plus abordables que les cabinets de proximité. Ces honoraires moins élevés permettent de baisser le coût de la comptabilité pour la SASU. Avant d’estimer le coût de cette externalisation, il faut aussi considérer le régime fiscal choisi, ainsi que la taille et le domaine d’activité de la SASU, entre autres critères.

De plus, en faisant appel à un expert-comptable en ligne, les gestionnaires de SASU sont assurés de gagner du temps, notamment grâce à la digitalisation des prestations et à la dématérialisation des documents, sans oublier tous les outils de communication mis à la disposition des deux professionnels.

En somme, si les services des experts-comptables en ligne ne sont pas obligatoires pour les SASU, ils n’en restent pas moins des atouts non négligeables pour le bon déroulement de l’activité, notamment pour les petites entreprises.

Nous vous recommandons ces autres pages :