formation-alternance-1 – Le guide complet de la formation en alternance

Formation en alternance : le guide complet

La formation en alternance possède de nombreux avantages. Sur près de 500 000 étudiants en alternance en France, 70 % d’entre eux trouvent un emploi dans les 7 mois suivant la fin de leur formation. Il faut dire que plus de la moitié des entreprises embauchant des étudiants en alternance renouvellent leur contrat pour leur permettre de rester dans l’entreprise après l’obtention de leur diplôme.

La formation en alternance est ainsi pour beaucoup l’assurance de trouver un emploi rapidement après leurs études. En plus de favoriser l’insertion professionnelle, l’alternance permet de continuer à étudier et passer un diplôme tout en commençant à travailler et à acquérir de l’expérience.

Zoom sur tout ce qu’il faut savoir sur la formation en alternance grâce à notre guide complet.

CODE_HTML_IMAGE_1 Le guide complet de la formation en alternance-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Le guide complet de la formation en alternance-2

Les bases de la formation en alternance

Pour bien comprendre l’alternance, il faut connaître son fonctionnement, les différents types de contrats proposés en alternance ou bien encore le montant du salaire et des aides financières accordées aux apprentis. Voici par conséquent de nombreuses informations utiles concernant l’alternance.

Le fonctionnement de l’alternance

L’alternance consiste à partager son temps de formation entre la partie théorique dans une école ou un centre de formation (CFA) et la partie pratique en entreprise. Ainsi, la formation en alternance permet de suivre un cursus diplômant tout en commençant à travailler.

Pour pouvoir effectuer une formation en alternance, il est ainsi nécessaire de s’inscrire dans une école ou un CFA, mais aussi de trouver un employeur.

En fonction de l’établissement et du type de formation, le rythme de l’alternance peut être différent. Il s’impose généralement d’un commun accord entre l’école et l’entreprise. Ainsi, le rythme entre l’école et l’entreprise peut être de :

  • 1 semaine à l’école et 1 semaine en entreprise ;
  • 2 jours à l’école et 3 jours en entreprise ;
  • 1 semaine à l’école et 3 semaines en entreprise ;
  • 6 semaines à l’école et 6 semaines en entreprise.

Contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation ?

Il faut toutefois distinguer deux types de formation en alternance :

  • l’alternance sous contrat d’apprentissage ;
  • l’alternance sous contrat de professionnalisation.

Le contrat d’apprentissage est destiné aux jeunes de 16 à 29 ans ou de 15 ans et un jour ayant terminé le collège et souhaitant entrer en lycée professionnel. Il s’adresse aux jeunes souhaitant se former à un métier précis, en obtenant un diplôme nécessaire pour pouvoir exercer dans cedit métier. Dans ce type de contrat, l’employeur forme l’apprenti afin qu’il puisse acquérir toutes les compétences nécessaires pour l’obtention de son diplôme.

Le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, au demandeur d’emploi âgé de plus de 26 ans ou aux bénéficiaires d’une aide comme le RSA. Ce type de contrat est davantage destiné aux jeunes souhaitant compléter une formation pour renforcer leurs compétences dans un domaine.

Le salaire en alternance

En plus de pouvoir suivre une formation diplômante tout en commençant à acquérir de l’expérience professionnelle, l’alternance permet aussi de faire un premier pas vers l’indépendance financière. Les étudiants en alternance touchent en effet un salaire calculé en fonction de différents critères, tels que :

  • l’âge de l’apprenti ;
  • le type de contrat d’alternance ;
  • le niveau de formation ;
  • l’année d’exécution du contrat d’alternance.

La rémunération d’un étudiant en alternance est basée sur un pourcentage du SMIC

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, un jeune âgé de moins de 18 ans touche 27 % du SMIC la première année, puis 39 % la deuxième année et enfin 55 % du SMIC la troisième année. Entre 18 et 20 ans, les taux passent à 43 % du SMIC la première année, puis à 51 % la deuxième année et enfin à 78 % du SMIC la troisième année. Entre 21 et 25 ans, la rémunération d’un alternant est de 53 % du SMIC la première année, puis 61 % la deuxième année pour atteindre les 78 % lors de la troisième année. À partir de 26 ans, la rémunération en alternance équivaut à 100 % du SMIC que ce soit en première, en deuxième ou en troisième année.

Dans le cas d’une alternance sous contrat de professionnalisation, la rémunération se base également sur l’âge, mais aussi sur le niveau d’étude de l’alternant. Ainsi, avant 21 ans, un étudiant en alternance touche 55 % du SMIC s’il dispose d’un diplôme inférieur au bac ou d’un diplôme de niveau IV et 65 % du SMIC avec un diplôme de niveau égal ou supérieur. À partir de 21 ans et jusqu’à 25 ans, les taux de rémunération sont de 70 % avec un diplôme inférieur au bac et de 80 % avec un diplôme supérieur ou égal. Enfin, à partir de 26 ans, le salaire d’un alternant sous contrat de professionnalisation équivaut à 100 % du SMIC.

Les aides financières en alternance

Outre la rémunération, les alternants bénéficient à la fois des avantages financiers des étudiants, mais aussi des avantages financiers des salariés. Ainsi, de nombreuses aides financières peuvent permettre aux jeunes en alternance de financer leurs déplacements, leur logement, leurs projets ou leurs loisirs.

En ce qui concerne le logement, les alternants peuvent bénéficier :

  • de l’Aide Personnalisée au Logement (APL) versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ;
  • de l’Aide Mobili Jeune pour baisser le montant de leur loyer ;
  • de la garantie visale pour bénéficier d’un garant ;
  • de l’avance Loca-Pass sous forme de prêt à taux 0 pour financer le dépôt de garantie au bailleur.

Pour ce qui est de la mobilité, les étudiants en alternance peuvent profiter d’une aide financière pour passer le permis de conduire ou de réductions intéressantes sur leur trajet en train grâce aux cartes de réduction de la SNCF. Il existe même une aide financière attribuée par l’Opco Atlas permettant de financer un séjour à l’étranger dans le cadre des études, à hauteur de 2 500 €.

Étant à la fois étudiant et salarié, l’alternant peut bénéficier des réductions accordées aux étudiants tout en touchant la prime d’activité ou en recevant des avantages de la part de son entreprise (ticket restaurant, chèque vacances, etc.).

Formation en alternance : pour quels diplômes et quelles filières professionnelles ?

Si l’alternance présente de nombreux avantages, certaines personnes peuvent s’imaginer à tort que l’alternance n’est pas adaptée à tous les métiers. Pourtant la plupart des diplômes en France peuvent être obtenus en suivant un cursus en alternance. Certaines filières professionnelles sont même particulièrement demandeuses de jeunes en alternance.

Mais alors, quels sont les filières et diplômes possibles en suivant une formation en alternance ?

Les diplômes pouvant être préparés en alternance

Qu’il s’agisse d’un CAP ou d’un master, d’un BTS ou d’un diplôme d’ingénieur, tous les niveaux de formations peuvent être préparés grâce à une formation en alternance. Avant le bac, il est ainsi possible d’effectuer une formation en alternance pour obtenir :

  • un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) ;
  • un Brevet Professionnel (BP)
  • un baccalauréat professionnel.

La formation en alternance est également possible pour obtenir un diplôme post-bac comme :

  • une licence ;
  • une licence professionnelle ;
  • un master ;
  • un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) ;
  • un Diplôme Universitaire de Technologie (DUT)
  • un Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG).

Certaines formations dispensées par des organismes de formation comme les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) peuvent être également être suivies en alternance.

Les filières professionnelles concernées par l’alternance

Coiffure, communication, marketing, BTP, banque, journalisme, ingénierie, métiers de la santé, grande distribution, économie : de très nombreuses filières professionnelles sont compatibles avec la formation en alternance.

Les principales filières professionnelles recrutant régulièrement en alternance sont :

  • l’hôtellerie-restauration ;
  • le BTP ;
  • la banque ;
  • les entreprises de transport ;
  • les métiers de la santé ;
  • les services à la personne ;
  • l’agroalimentaire ;
  • l’automobile ;
  • l’informatique ;
  • la grande distribution.

Dans la filière professionnelle de la banque ou les assurances, les formations sont généralement des formations de niveau bac +3 ou bac +5. La formation en alternance dans ce secteur peut permettre d’accéder à des métiers tels que chargé de clientèle, chargé d’affaires, conseiller bancaire, responsable d’agence, technicien des opérations bancaires ou encore analyste risque et engagement.

Dans la filière professionnelle automobile, les entreprises ont souvent recours à l’alternance pour pouvoir former de futurs salariés, tout comme dans le secteur informatique qui se développe beaucoup grâce aux nouvelles technologies. La filière agroalimentaire embauche également plusieurs milliers d’alternants chaque année en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation.

Les avantages de suivre une formation en alternance

La formation en alternance peut véritablement être le cursus idéal pour les jeunes souhaitant à la fois valider un diplôme, mais aussi faire leurs premiers pas dans la vie active. Ces deux possibilités ne sont en effet pas incompatibles grâce à l’alternance.

Au-delà de cet aspect, l’un des principaux avantages d’une formation en alternance concerne la rémunération. Les études peuvent être coûteuses en fonction des filières et l’alternance permet d’amortir ce coût. L’apprenti fait ses premiers pas vers l’indépendance financière tout en continuant d’étudier. Il peut notamment financer une partie de son logement ou d’autres frais afin d’avoir une meilleure notion de l’argent. Ainsi, l’alternance permet de préparer son avenir tôt pour pouvoir plus rapidement se constituer un patrimoine. L’alternance est ainsi la formation idéale pour les jeunes souhaitant rapidement devenir indépendants financièrement.

La formation en alternance permet également d’apprendre un métier sur le terrain et de pouvoir ainsi avoir une idée bien plus concrète du secteur étudié. Il est ainsi plus facile de se rendre compte de la réalité du métier et d’entamer une réorientation rapidement si ce dernier venait à ne pas correspondre.

Enfin, la formation en alternance permet aux étudiants d’être accompagnés tout au long de leur cursus. Ils disposent en effet d’un maître d’apprentissage ou d’un tuteur qui assure le suivi de la formation. Ainsi, même si l’alternant est immergé assez tôt dans le monde du travail, il reste entouré et conserve son statut d’apprenti.

Comment trouver une formation en alternance ?

Trouver une alternance n’est pas toujours facile, car en plus de devoir trouver une école ou un centre de formation, les étudiants doivent également rechercher un employeur.

Les étapes importantes pour devenir étudiant en alternance

Pour pouvoir intégrer une formation en alternance, la recherche se divise en deux étapes :

  • la recherche d’une école ou d’un centre de formation ;
  • la recherche d’une entreprise.

Après avoir identifié la filière et le diplôme nécessaire pour exercer le métier souhaité (seul ou à l’aide d’un conseiller d’orientation), il faut dans un premier temps trouver un établissement dispensant la formation en alternance. Pour y parvenir, plusieurs solutions sont à la disposition des futurs alternants. Le Portail de l’alternance est un site mis en place par le Ministère du Travail pour informer sur l’alternance, mais aussi pour rechercher une formation par type ou par secteur géographique. Ce portail recense également des offres d’emploi en alternance. Deux autres sites internet institutionnels peuvent aider à la recherche d’une formation partout en France : reseau.intercariforef.org et orientation-pour-tous.fr.

Après avoir identifié un organisme de formation proche de chez soi et dispensant la formation en alternance souhaitée, il est important de s’assurer du sérieux de l’organisme en prenant connaissance du contenu de la formation, des outils mis à disposition des étudiants ou encore de l’encadrement pédagogique proposé. Il peut ainsi être judicieux de visiter l’établissement durant des portes ouvertes ou de rechercher des avis de la part d’anciens étudiants ayant fréquenté l’école.

Une fois l’organisme de formation choisi, il faut ensuite passer à la seconde étape : la recherche d’une entreprise. Cette étape est souvent la plus compliquée, mais certaines écoles disposent déjà d’un réseau d’employeurs pour faciliter la recherche à leurs étudiants.

Comment trouver une entreprise en alternance ?

Une fois l’organisme de formation choisi pour ce qui est de l’enseignement théorique, il est ensuite temps de chercher une entreprise qui se charge de couvrir l’enseignement pratique de la formation en alternance. Encore faut-il savoir où chercher des entreprises embauchant des candidats en alternance.

Il est possible de trouver des entreprises susceptibles d’embaucher des alternants, en se renseignant auprès :

  • de l’organisme de formation en alternance qui possède généralement un réseau d’entreprise ;
  • de Pôle emploi ;
  • de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) ou la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI) ;
  • du Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ).

Il est également possible de rechercher une entreprise en alternance sur les sites d’emploi ou directement sur le site internet de Pôle Emploi. Ce dernier a l’avantage de proposer un outil de recherche filtrant le type de contrat recherché (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation), ainsi que le domaine d’activité ou encore le lieu. Le site du Portail de l’alternance qui permet de trouver un établissement de formation recense également des offres d’emploi en alternance.

Comment rédiger une lettre de motivation pour son alternance ?

Afin de mettre toutes les chances de son côté, un étudiant doit réussir la rédaction de sa lettre de motivation. Cette lettre n’est pas obligatoire pour trouver un organisme de formation, mais elle est indispensable pour postuler auprès d’une entreprise.

Une lettre de motivation pour la recherche d’un emploi en alternance doit être claire et concise. Pour bien la structurer, il est recommandé de diviser la lettre en trois parties : une partie où l’étudiant explique en quoi l’entreprise l’intéresse, une autre partie où l’étudiant se présente (parcours, expériences, qualités, etc.) et enfin une dernière partie évoquant les avantages d’une collaboration entre l’étudiant et l’entreprise.

La lettre de motivation est un moyen de convaincre les entreprises de recevoir l’étudiant pour un premier entretien pouvant déboucher sur une embauche. Si l’enjeu peut sembler important, il est préférable de ne pas trop en faire et de rester factuel, tout en n’oubliant pas de bien se relire pour éviter les fautes d’orthographe ou de syntaxe.

Dernier conseil : il est important de personnaliser sa lettre de motivation et de ne pas envoyer la même lettre à plusieurs entreprises.