formation-alternance-111 – Qu’est-ce que l’alternance ?

L’alternance : qu’est-ce que c’est ?

Lorsque nous sommes étudiants, ou parents, il n’est pas toujours aisé de choisir sa voie professionnelle ou celle de son enfant. L’alternance s’adresse à celles et ceux qui souhaitent allier la théorie à l’exercice d’un métier en milieu professionnel et qui ont l’âge requis, soit entre 16 et 29 ans. Une formation en alternance permet de développer des compétences professionnelles et de s’initier au monde de l’entreprise et donc de rejoindre plus facilement la vie active après l’obtention d’un diplôme.

Ce système de formation est accessible après la 3e en intégrant un bac professionnel réalisable en alternance, mais aussi dans le cadre d’une licence professionnelle ou d’un master. Il est par exemple possible de commencer ses études par une formation initiale (Bac, BUT, BTS, etc.), puis de les poursuivre en alternance. Cette voie d’études facilite par la suite l’insertion professionnelle des étudiants. Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur le portail de l’alternance : toutes les informations utiles.

CODE_HTML_IMAGE_1 Qu'est-ce que l'alternance ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Qu'est-ce que l'alternance ?-2

Qui peut faire une formation en alternance ?

La formation en alternance offre deux possibilités, le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage. Mais, à qui s’adresse l’alternance ? Il suffit d’avoir entre 16 et 25 ans, d’être demandeur d’emploi âgé de plus de 26 ans, ou de bénéficier d’une aide financière (RSA, chômage, etc.) pour être éligible au contrat de professionnalisation. Le contrat d’apprentissage quant à lui, s’adresse à toutes les personnes âgées de 16 à 29 ans, ou celles et ceux âgés d’au moins 15 ans et un jour, ayant terminé le collège et souhaitant intégrer un lycée professionnel.

Le contrat de professionnalisation 

Ce contrat est idéal pour compléter une formation initiale (baccalauréat, BTS, DUT, Licence, etc.) et renforcer ses compétences en poursuivant ses études. Il permet d’allier vie étudiante et vie professionnelle, avec pour objectif d’obtenir une qualification professionnelle en lien avec son domaine d’étude.

Ce système de formation peut être établi sous la forme d’un contrat à durée indéterminée (CDI) ou d’un contrat à durée déterminée (CDD), selon l’emploi du temps scolaire et les disponibilités de l’alternant. En signant un CDI avec son entreprise, il en convient très certainement qu’il intègre l’entreprise en tant que salarié à temps complet après l’obtention de son diplôme ou de sa qualification. Cependant, il faut garder à l’esprit qu’un CDD peut évoluer sur un CDI, et qu’un CDI peut être interrompu en cas d’échec au diplôme ou de manque de professionnalisme (absence à répétition, faute grave, etc.).

Le contrat d’apprentissage

Ce type de contrat concerne celles et ceux qui souhaitent se former dans un milieu professionnel précis, afin d’obtenir le diplôme souhaité. Par exemple, il peut s’agir de préparer un CAP pâtissier afin de devenir pâtissier, et d’ainsi exercer dans un hôtel, un restaurant, une boulangerie ou une pâtisserie en tant qu’apprenti. Cette possibilité permet de développer les compétences nécessaires pour évoluer dans le milieu convoité par l’alternant, tout en préparant son diplôme. En effet, l’employeur s’engage à le former de sorte qu’il développe le savoir-faire attendu pour obtenir son diplôme.

Comment fonctionne la formation en alternance ?

La formation en alternance est une méthode d’apprentissage qui ravit autant les étudiants que les employeurs. En effet, ce système de formation favorise l’insertion professionnelle des étudiants en leur permettant de développer les compétences et le savoir-faire attendus par les entreprises. La formation en alternance offre de nombreux avantages aux étudiants, car cette dernière permet de se positionner plus aisément sur un poste afin d’accéder au monde du travail après l’obtention du diplôme. Elle permet également aux étudiants de se former et de se professionnaliser, tout en en développant une indépendance financière. De plus, il offre aux employeurs la possibilité de former des futurs salariés à la culture et aux valeurs de leur entreprise.

Ce type de contrats concerne majoritairement les étudiants diplômés d’un Bac +2 ou plus, désireux de rejoindre la vie active et d’être autonomes financièrement. L’alternance garantit une insertion professionnelle plus aisée et attire de ce fait de plus en plus d’étudiants chaque année. En effet, les employeurs recrutent plus facilement des candidats qui possèdent une première expérience professionnelle significative dans leur domaine d’étude.

Pour suivre une formation en alternance, il faut :

  • s’inscrire dans un cursus en alternance ;
  • trouver un employeur ;
  • signer le contrat en adéquation la formation.

Lorsque tous ces critères sont remplis, le déroulement de la formation diffère ensuite selon l’établissement, le niveau d’étude et le domaine étudié. Puis, le rythme d’alternance entre formation scolaire et implication en entreprise s’impose d’un commun accord entre l’établissement et l’entreprise.

Le rythme école/entreprise peut être divisé de différentes façons :

  • trois jours en entreprise et deux jours à l’école ;
  • une semaine en entreprise et une semaine à l’école ;
  • six semaines à l’école et six semaines en entreprise ;
  • trois semaines en entreprise et une semaine de cours par mois.

Les deux premiers rythmes sont les plus courants.

Quelle est la rémunération de l’alternant ?

Avantage très apprécié des étudiants en alternance : la rémunération. En effet, en sus de conférer les compétences attendues par les entreprises au moment de rejoindre la vie active, la formation en alternance garantit un salaire minimum. Ce dernier, non imposable, se base sur le SMIC selon un pourcentage et varie en fonction de l’âge et du niveau d’apprentissage.

En contrat de professionnalisation, la rémunération brute est de :

  • 55 % du SMIC à minima pour les étudiants de moins de 21 ans ;
  • 70 % du SMIC minimum pour les jeunes âgés de 21 à 25 ans ;
  • 100 % ou 85 % du SMIC pour les plus de 26 ans et les demandeurs d’emploi.

Quant au contrat d’apprentissage, la rémunération se fixe de la façon suivante :

  • entre 27 et 55 % du SMIC pour les étudiants de moins de 18 ans ;
  • entre 43 et 67 % du SMIC pour les étudiants âgés de 18 à 20 ans ;
  • entre 53 et 78 % du SMIC pour les personnes âgées de 26 ans et plus.

Dans les deux contrats, les taux de rémunération augmentent de manière proportionnelle au niveau d’études.

Le choix d’une formation en alternance suppose l’engagement durable de l’alternant envers son centre de formation et son entreprise. Toutes les parties (l’alternant, l’établissement et l’entreprise) sont concernées par cet engagement, de ce fait l’entreprise s’engage à mettre à la disposition de l’alternant les outils essentiels pour mener à bien son apprentissage et ainsi, obtenir son diplôme à la fin de son cursus.

Cependant, il faut savoir qu’il n’est pas toujours simple de trouver un employeur. Il est donc important et essentiel de révéler ses vives motivations auprès de nombreuses entreprises, par le biais de lettres de motivation et d’entretiens. Ainsi, le candidat met toutes les chances de son côté pour se voir offrir des opportunités de signature de contrat. Il doit appuyer son intérêt pour le monde de l’entreprise, et souligner le fait qu’il saura être un atout de taille pour son futur employeur, car ce dernier le formera pour qu’il réponde aux besoins précis de son entreprise. Il doit également accuenter son enthousiasme à l’idée de compter parmi les éléments qui participent à la renommée de l’entreprise qu’il souhaite intégrer.

En tout cas, l’alternance est idéale pour tout candidat ayant l’âge requis et souhaitant étudier, mais aussi rejoindre le monde de l’entreprise, acquérir des compétences professionnelles ou compléter sa formation initiale.

Nous vous recommandons ces autres pages :