formation-alternance-1211 – Pourquoi préparer un CAP en alternance ?

Les avantages du CAP en alternance

Le CAP en alternance est l’une des voies qui facilitent l’entrée sur le marché du travail. L’alternance consiste en une formule d’apprentissage proposée par le système éducatif, qui permet aux étudiants, dès le plus jeune âge, de non seulement apprendre un métier à l’école sous forme de cours théoriques, mais également de mettre en pratique leurs connaissances sur le terrain. Différents niveaux d’étude peuvent être préparés en alternance : c’est le cas du CAP.

Si vous considérez préparer un CAP en alternance, mais que vous hésitez toujours, nous avons préparé pour vous une liste dans laquelle nous évoquons les bonnes raisons d’opter pour cette formule et où vous pourrez trouver les réponses à toutes vos questions.

CODE_HTML_IMAGE_1 Pourquoi préparer un CAP en alternance ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Pourquoi préparer un CAP en alternance ?-2

CAP en alternance : de quoi s’agit-il ?

Le CAP — certificat d’aptitude professionnelle — est un certificat reconnu par l’État, qui s’obtient à la suite de 2 ans de formation professionnalisante. Le CAP en alternance est une forme d’enseignement proposant aux étudiants une mise en pratique en parallèle d’un enseignement théorique. L’accompagnement pédagogique se fait au sein d’un CFA — centre de formation d’apprentis — ou d’un lycée professionnel, et la mise en pratique se fait dans une entreprise que l’étudiant doit lui-même trouver. Si telle est l’orientation choisie par l’étudiant, il doit signer un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage, en contrat à durée indéterminée ou en contrat à durée déterminée (renouvelable). Si la majorité de la pratique se passe en effet au sein de l’entreprise d’accueil, les professeurs proposent aussi aux étudiants des travaux pratiques sur les périodes d’enseignement. 

CAP en alternance : l’acquisition d’un savoir-faire

L’alternance est une voie de plus en plus reconnue et l’une des plus conseillées, car elle a de nombreux avantages. L’un des atouts de l’alternance est bien sûr l’acquisition d’un savoir-faire. En effet, l’alternance permet une immersion complète dans le métier pour lequel vous souhaitez vous former. En tant qu’apprenti, vous travaillez aux côtés des professionnels du métier envisagé et vous apprenez les gestes des spécialistes, ce qui permet une montée en compétences plus rapide. Considéré comme un vrai employé, l’alternant se voit confier des missions ayant de véritables responsabilités. Cette charge de travail et de responsabilités, bien différente de celle de l’école, favorise également l’acquisition d’un certain niveau de maturité.

CAP en alternance : les avantages du statut de salarié

Dans le cadre d’un CAP en alternance, l’étudiant a accès au statut de salarié. Ce n’est pas un secret, les études peuvent avoir un coût important pour les étudiants qui ont plus ou moins les moyens. L’alternance est donc un moyen d’avoir le statut de salarié et de toucher un salaire pendant les années d’études. Le CAP étant accessible dès l’âge de 16 ans, il est alors possible d’avoir un premier travail rémunéré très tôt. Bien que le salaire de l’apprenti ne soit pas aussi élevé que celui d’un vrai salarié, il touche néanmoins un certain pourcentage du SMIC. Ce pourcentage varie ensuite en fonction de la situation de l’apprenti. Le calcul de cette rémunération se fait en fonction des données suivantes :

  • l’âge de l’apprenti ;
  • le niveau d’études ;
  • le type de contrat, avec le contrat à durée indéterminé ou le contrat à durée déterminé ;
  • l’année de formation, car le salaire augmente après chaque année passée dans l’entreprise d’accueil.

Mais le salaire n’est pas le seul atout de cette formation. Depuis la loi du 28 juillet 2011, les apprentis gardent le statut d’étudiant en plus du statut de salarié. Ils possèdent une « carte d’étudiant des métiers », qui lui donne accès à des aides et aux mêmes réductions que les étudiants, pour les événements culturels, par exemple. L’apprenti bénéficie également des mêmes droits que les autres salariés, tels que :

  • les tickets de restaurant ;
  • les congés payés ;
  • la mutuelle de l’employeur ;
  • les frais de scolarité payés par l’entreprise ;
  • le comité d’entreprise ; 
  • etc.

Bien sûr, ces avantages viennent avec ce que l’on peut percevoir comme des inconvénients. Par exemple, les vacances sont écourtées et ne sont pas les mêmes que pour les étudiants en formation initiale.

CAP en alternance : des débouchés professionnels facilités

Il convient d’abord de souligner qu’un CAP en alternance permet aux élèves les moins motivés par l’école de quitter le système scolaire et de travailler plus rapidement. En aucun cas cela n’empêche l’apprenti de poursuivre ses études pour suivre une formation supplémentaire : il peut très bien être diplômé d’un bac professionnel en alternance ensuite. De plus, opter pour un CAP en alternance a tendance à faciliter les débouchés professionnels. Effectivement, en ayant déjà acquis de nombreuses compétences et en ayant déjà une ou plusieurs années d’expérience, l’insertion professionnelle est bien plus facile. Il peut arriver que les recruteurs soient perplexes à l’idée d’embaucher un débutant, ils seront donc plus intéressés par les profils d’apprentis.

En outre, l’alternance permet l’entraînement à la recherche d’emploi. Nul besoin de cacher que la recherche d’une alternance peut être longue et fastidieuse. Elle permet donc d’acquérir de l’expérience à ce niveau, et cette démarche paraîtra beaucoup moins intimidante lors de la recherche d’un premier vrai emploi.

CAP en alternance : de nombreuses formations accessibles

Les formations en CAP alternance se multiplient et il est maintenant possible de choisir entre plus de 200 spécialités. Le CAP se prépare en 2 ans et est accessible dès la fin de la 3e. Cette formation attribue à l’étudiant une qualification dans un métier de l’artisanat, de la production et des services. Si tous les CAP peuvent être effectués en alternance, on constate tout de même que certains secteurs d’activités recrutent plus que d’autres. Parmi les principaux secteurs ayant recourt à l’alternance, on peut retrouver :

  • l’alimentation (boulangerie, pâtisserie, charcuterie, boucherie) ;
  • le bâtiment (construction et travaux publics) ;
  • la production (automobile et transport) ;
  • les services (coiffure, esthétique) ;
  • les métiers d’art (métiers du bois, du cuir, de la pierre, etc.).

Peu importe le métier choisi, il convient de savoir dans quoi on met les pieds lorsqu’on décide de se lancer dans un CAP en alternance, afin d’être préparé au mieux. Il est notamment important de commencer la recherche d’une entreprise en amont, et cela, le plus tôt possible, avant même d’avoir terminé l’année de 3e pour les plus jeunes.

Nous vous recommandons ces autres pages :