formation-alternance-1323 – Comment choisir un alternant ou un apprenti ?

Le guide pour choisir et recruter un alternant ou un apprenti

Recruter un alternant ou un apprenti dans son entreprise comporte de nombreux avantages, dont la rémunération. L’alternance et l’apprentissage sont des formations de plus en plus conseillées et choisies par les étudiants, car elles permettent d’avoir une première expérience dans le milieu professionnel pendant ses études. Les candidats ne manquent pas, et les façons de recruter non plus. Vous pouvez notamment consulter notre guide pour trouver un alternant ou un apprenti à Amiens.

S’il peut être compliqué pour les apprenants de trouver un employeur, les entreprises, elles, peuvent se retrouver face à un éventail de candidatures et rencontrer des difficultés pour sélectionner le profil idéal parmi tous les candidats. Voici donc nos conseils pour recruter l’alternant ou l’apprenti qui apportera la valeur attendue à votre entreprise.

CODE_HTML_IMAGE_1 Comment choisir un alternant ou un apprenti ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Comment choisir un alternant ou un apprenti ?-2

Les besoins de l’entreprise

Avant de faire le choix d’un apprenti ou d’un alternant, voire du type de contrat, il est conseillé de réfléchir au cadre dans lequel ce recrutement a lieu. En d’autres mots, la recherche de l’apprenant doit se faire en prenant en compte la raison pour laquelle l’entreprise décide de recruter un nouveau collaborateur. L’intégration d’un apprenant au sein de votre entreprise doit tout d’abord répondre à vos besoins. Il peut notamment s’agir :

  • de remplacer un salarié pendant un arrêt maladie ;
  • de répondre à une augmentation d’activité ;
  • du besoin d’un regard nouveau pour travailler sur un projet ;
  • de chercher à former un talent pour une collaboration à long terme ;
  • etc.

Cette raison peut avoir un impact direct sur d’autres aspects qui aideront à affiner la recherche, comme le rythme de l’alternance, le niveau d’études ou le type de profil.

L’adéquation entre pédagogie et mise en pratique

Lors du processus de recrutement, il est vital de vérifier l’adéquation entre les enseignements proposés par la formation du candidat et les connaissances et compétences que l’on attend de lui au sein de l’entreprise. En effet, il arrive que l’appellation de certaines formations ne reflète pas forcément très bien le programme proposé. Les missions que vous souhaitez lui confier doivent correspondre à vos besoins, mais également à la formation. Il est alors essentiel pour tout recruteur de définir les missions du futur apprenant, ce qui facilitera largement le processus de recrutement.

Le rythme entre école et entreprise

L’une des caractéristiques auxquelles vous voudrez vous intéresser le plus rapidement possible est le rythme d’alternance entre les cours à l’école, ou en centre de formation, et les périodes de travail en entreprise. Ce rythme est généralement fixé par les écoles, et les entreprises doivent donc s’y adapter. Il est alors important de réfléchir au rythme en fonction des missions que l’on souhaite confier à l’apprenant. Il doit non seulement être bénéfique pour vous, mais également pour lui : est-ce que ce rythme permettra à l’apprenti ou l’alternant de suivre le projet de façon à valider toutes les compétences attendues ? Voici quelques exemples de rythme d’alternance que l’on retrouve régulièrement :

  • 2 jours en formation et 3 jours en entreprise par semaine ;
  • 1 semaine en formation et 1 semaine en entreprise ;
  • 2 semaines en formation et 3 semaines en entreprise ;
  • 6 semaines en formation et 6 semaines en entreprise ; 
  • etc.

Certains rythmes sont plus intéressants que d’autres selon les entreprises, ce qui dépend étroitement du secteur d’activité.

La motivation du candidat

La recherche d’un apprenti ou d’un alternant est différente de celle d’un salarié. Le processus de recrutement ne doit donc pas être le même. En effet, il ne s’agit pas ici de trouver un candidat possédant déjà les compétences requises pour le métier, puisque le but d’une telle formation reste la montée en compétences. Il faut alors se tourner davantage vers la motivation de chaque candidat. Pour cela, vous pouvez vous intéresser à :

  • son implication, à savoir si le candidat a des projets personnels qui peuvent la refléter ;
  • sa passion, car les candidats les plus passionnés par le métier seront les profils les plus intéressants, efficaces et entrepreneurs. Cherchez alors en quoi cette voie professionnelle est ancrée dans la vie du candidat ;
  • sa vision de son futur dans l’entreprise, puisque la formation d’un jeune représente nécessairement un coût, il est plus intéressant pour les entreprises d’investir dans leurs futurs talents. Il est alors préférable de chercher une personne ayant une réelle envie de travailler pour votre entreprise.

Les outils de recrutement

Il existe plus d’une façon de recruter un apprenti ou un alternant. S’ils sont de plus en plus nombreux et restent souvent ceux qui vont vers l’entreprise, l’entreprise peut également être celle qui part à la recherche de son candidat idéal. Dans ce cas, la question que vous pouvez vous poser est la suivante : où se trouve le profil que vous recherchez ? Certains outils peuvent notamment permettre de faire des économies sur le budget de recrutement. Parmi les façons de recruter, il est possible de :

  • former des partenariats avec les écoles et les centres de formation, qui seront capables de vous diriger vers les bons candidats ;
  • diffuser les offres sur les plates-formes dédiées après avoir écrit une description de poste détaillée ;
  • prospecter sur LinkedIn, car les jeunes sont aujourd’hui adeptes de ce type de plates-formes. LinkedIn est le premier réseau social professionnel qui permet une approche personnalisée et ciblée.

Choisir un alternant ou un apprenti : quels sont les engagements ?

L’intégration d’un apprenant dans une entreprise exige des engagements du côté de l’élève, mais également du côté de l’employeur. Il faut donc prendre en compte certaines choses pour savoir dans quoi on s’avance.

Le type de contrat

Lorsqu’une entreprise fait le choix d’un apprenti ou d’un alternant, il faut sélectionner le bon contrat de travail. Le choix du type de contrat dépend du besoin de recrutement, mais aussi du profil du candidat. Si vous êtes un employeur souhaitant embaucher un apprenti ou un alternant, deux types de contrats d’alternance s’offrent à vous : le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage. Ce choix doit se faire en fonction :

  • de l’âge du candidat ;
  • du type de formation ;
  • du but de l’alternance. 

Il faut savoir que tous les contrats n’ont pas le même coût. Dans les deux cas, il est possible de signer un contrat à durée déterminée ou un contrat à durée indéterminée. La rémunération varie ensuite en fonction de l’âge et du niveau d’études du candidat. 

L’accompagnement de l’apprenant

Engager quelqu’un dans le cadre d’une alternance ou d’un apprentissage peut sembler simple. Cependant, l’entreprise elle aussi a des engagements qu’elle doit pouvoir tenir. Dans le cadre du contrat, l’établissement d’accueil doit notamment :

  • fixer la durée du contrat avec une période d’essai ;
  • fixer la rémunération de l’alternant ou de l’apprenti en fonction de sa situation ;
  • assigner un tuteur ou un maître d’apprentissage à l’alternant ou à l’apprenti. Cette personne doit donc être prête à s’engager et à effectuer un accompagnement, car elle a un rôle à jouer. C’est aussi cette personne qui est désignée pour faciliter l’intégration de l’alternant ou de l’apprenti, tout comme pour lui apprendre le métier.

Vous l’aurez compris, il y a de multiples moyens de trouver un alternant ou un apprenti. Le profil idéal vous attend forcément quelque part.

Nous vous recommandons ces autres pages :