guide-matelas-1B4 – Qu’est-ce qu’un lit zen et comment bien le choisir ?

Lit zen : caractéristiques et critères de choix

La tendance déco dans les chambres est actuellement centrée sur l’harmonie et sur une atmosphère apaisante. Si ce type d’ambiance vous correspond, reste maintenant à savoir quels meubles, quels objets de décoration et quel lit choisir avec votre matelas et votre sommier pour créer la chambre à coucher de vos rêves.

Et si vous optiez pour le lit zen ? C’est l’une des pièces maîtresses de la décoration japonaise et de la philosophie Feng Shui. Si son design reste toujours assez similaire, il se décline dans des versions assez diverses, avec parfois d’autres inspirations déco que celle du pays du soleil levant. On vous en dit plus sur ce type de mobilier et sur les critères à prendre en compte pour acheter le modèle de lit zen qu’il vous faut.

CODE_HTML_IMAGE_1 Qu'est-ce qu'un lit zen et comment bien le choisir ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Qu'est-ce qu'un lit zen et comment bien le choisir ?-2

Le véritable lit zen, un meuble d’origine japonaise

À travers le Feng Shui et la méditation, le Japon est connu pour sa culture du bien-être, de l’apaisement et de la connexion avec la nature. Pas étonnant donc que les Japonais soient à l’origine de ce que l’on appelle le lit zen. Ce type de mobilier, dans sa version la plus traditionnelle, comporte plusieurs éléments caractéristiques :

  • un grand tatami, fabriqué à partir de paille de riz tressée, sur lequel repose la literie ;
  • un matelas de type futon, qui est composé de coton, dont l’épaisseur n’est que de quelques centimètres et qui peut être enroulé grâce à une composition souple ;
  • parfois un sommier de type plateau en bois, avec ou sans tête de lit, même si dans la tradition, le matelas est posé à même le sol, sur le tatami.

En Occident, et même au Japon, ce traditionnel couchage zen peut être revisité, par exemple en remplaçant le futon 100 % coton par un matelas composé de fibres de coco, de mousse à mémoire de forme, de latex naturel, etc. 

Les autres modèles de lits d’inspiration zen

Dans le monde de la décoration d’intérieur et de l’aménagement, le style zen est une tendance de fond, à décliner dans chaque pièce de la maison. C’est pourquoi les designers ont imaginé d’autres styles de lits que l’on pourrait qualifier de « zens », bien qu’ils ne s’inscrivent pas dans la tradition du lit japonais.

Dans cette catégorie, on peut ainsi trouver d’autres modèles des lits :

  • des sommiers plateaux, proches du sol et fabriqués en bois, qui peuvent se décliner dans un style rustique, contemporain, etc. ;
  • des lits ronds, dont les courbes offrent une sensation de douceur et d’apaisement ;
  • des sommiers minimalistes, aux lignes épurées, sans tête de lit et posés directement au sol, parfois même sans pieds.

Ils sont généralement recouverts d’un linge de lit aux couleurs douces, comme le beige, le bleu ciel, le blanc cassé, le rose pastel, etc., pour créer une ambiance relaxante dans la pièce de nuit. Mais, rien n’empêche d’opter pour une parure dans des teintes plus sombres ou à motifs.

Conseils pour trouver le lit zen idéal pour une chambre

Puisqu’il existe une multitude de lits zens différents, il faut réussir à trouver le modèle qui conviendra à l’espace disponible dans la chambre à coucher, qui offrira un maximum de confort et qui s’inscrira dans le style déco de la chambre.

Prêter attention aux dimensions du couchage

Si l’on s’en tient aux principes du Feng Shui, il est conseillé de placer la tête de lit contre le mur sud pour un sommeil optimal, et éventuellement à l’est quand cela n’est pas possible. L’idéal est également d’éviter d’être face ou près de la porte de la chambre et/ou d’être entre deux fenêtres, pour ne pas être perturbé par les flux d’énergie vitale. Cela étant dit, on a une meilleure idée de l’endroit où devra être positionné le lit zen, et c’est ce qui va déterminer en partie ses dimensions. Il doit y avoir suffisamment de place pour circuler autour du lit, dont les côtés ne doivent pas être placés trop près des murs.

Bien sûr, les dimensions du couchage dépendent également de la ou des personnes qui vont y dormir. La taille 140 x 190 cm est la plus commune et permet de dormir seul en disposant de beaucoup d’espace, ou à deux. Pour plus de confort, certains préfèrent opter pour un matelas de 160, voire 180 cm de large, et d’une longueur de 200 cm.

Pour économiser de la place ou au contraire pour occuper au mieux un grand espace, on peut jouer sur la taille du sommier ou du tatami. Ces éléments peuvent soit être quasiment de la même taille que le matelas pour un gain de place et un réel minimalisme, soit être bien plus grands et délimiter une large zone de couchage.

Choisir la couleur et le style du sommier

Une fois les caractéristiques techniques définies pour la dimension du mobilier, il faut s’attarder sur le style du lit zen. Ici, ce sont les goûts de chacun et l’esprit que l’on souhaite créer dans la pièce qui ont leur importance. 

On ne peut que recommander d’opter pour un sommier naturel, c’est-à-dire conçu en bois. Il existe des lits zens fabriqués à partir de toutes les essences de bois : le bois de hêtre et son brun clair passe-partout, le bois exotique d’okoumé avec sa couleur marron orangé, les tiges de bambou qui forment un cadre entourant le matelas, le peuplier avec ses teintes claires, le sommier recouvert d’un revêtement en lin beige, le teck et son effet brut, etc.

Quant aux lignes du lit, le choix est là aussi très large. On peut opter pour un modèle massif ou aux lignes plus épurées, pour un plateau qui se pose directement au sol ou pour un sommier avec pieds, pour un plateau qui dépasse du matelas et qui peut faire office de table de chevet, etc. Le sommier zen peut aussi avoir une fonction pratique, grâce à des rangements intégrés, par exemple sous forme de niches intégrées sur les côtés et l’avant du meuble.

Opter pour un matelas de qualité

Celles et ceux qui veulent un véritable lit japonais doivent de préférence s’orienter vers un futon. Sa faible épaisseur n’est pas forcément recommandée aux personnes qui souffrent de douleurs au dos et à la nuque, mais il existe aujourd’hui des futons conçus pour mieux s’adapter à la morphologie et garantir plus de confort durant le sommeil.

Sinon, il reste possible d’opter pour un matelas plus classique en latex naturel, à ressorts ou à mémoire de forme. Le tout est de trouver un matelas qui offre un bon soutien, qui laisse circuler l’air et qui ne contient pas de substances nocives.

Trouver la bonne hauteur de couchage

L’une des particularités du lit japonais, c’est sa faible hauteur et sa proximité avec le sol. C’est d’ailleurs en partie ce qui lui donne cet esprit zen et son style bien particulier.

Généralement, il est conseillé d’acheter un sommier et un matelas qui permettent au dormeur de s’assoir sur le lit en formant un angle de 90 ° lorsque les pieds sont posés au sol. Évidemment, ce n’est pas le cas avec un couchage zen traditionnel, dont la hauteur est comprise entre 15 et 30 cm dans la plupart des cas.

Néanmoins, pour les personnes d’un certain âge ou qui souffrent de quelques difficultés à se mouvoir après une bonne nuit de sommeil, un lit trop bas n’est pas recommandé. Mieux vaut donc aménager la pièce dans un style zen grâce aux formes, aux couleurs, aux matériaux et au linge de lit, tout en choisissant une structure plus haute que celle des lits japonais standard.

Nous vous recommandons ces autres pages :