SC-optimisation-logistique-112 – Quels sont les bénéfices de l’optimisation logistique pour les enjeux climatiques à venir ?

L’optimisation logistique, une réponse aux problèmes climatiques

Les enjeux de l’optimisation logistique sont évidemment économiques. Mais pas uniquement. L’avenir climatique est l’affaire de tous et de tous les marchés. Les enjeux sont colossaux et c’est grâce à l’ensemble des compétences de tous les acteurs (entreprises et clients particuliers) qu’une contribution significative peut être exprimée. 

Parcourons dans un premier temps les objectifs climatiques qui sont susceptibles de pouvoir être impactés par l’optimisation logistique de la Supply Chain. Ensuite, intéressons-nous aux facteurs qui influent sur une stratégie logistique pour une entreprise qui choisit d’agir en faveur du climat. Enfin, nous démontrerons par des exemples concrets l’efficacité de certaines mesures prises en France ou ailleurs dans le monde.

Ainsi nous pourrons convenir que l’optimisation logistique n’est pas contraire à une stratégie de développement durable. Car une bonne gestion logistique est souvent l’une des solutions pour contribuer à améliorer l’impact climatique.

CODE_HTML_IMAGE_1 Quels sont les bénéfices de l'optimisation logistique pour les enjeux climatiques à venir ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Quels sont les bénéfices de l'optimisation logistique pour les enjeux climatiques à venir ?-2

Quels sont les enjeux climatiques ?

Pour bien comprendre de quoi il retourne, il n’est pas inutile de rappeler ce que sont les priorités pour sauver le climat.

L’optimisation de l’énergie

Le marché de l’énergie est évidemment le point névralgique de nos sociétés et des entreprises qui ont une activité :

  • énergie fossile carbone (gaz, pétrole, charbon) ;
  • électricité (qu’elle soit issue d’une énergie fossile, nucléaire ou renouvelable) ;
  • hydrogène, nouvellement utilisé (nécessite beaucoup d’électricité) ;
  • etc.

Les avantages de l’optimisation logistique pour la consommation énergétique sont alors forts de sens, car ils vont directement amener une optimisation des ressources en énergie.

La maîtrise des émissions de carbone et des GES dans l’atmosphère

Le carbone (élément indispensable à la vie sur notre planète) est également une menace. Contenu en grande quantité dans l’énergie fossile, il est rejeté dans l’atmosphère après sa combustion (hauts fourneaux, transport) sous forme :

  • de particules (qui nuisent à la santé) ;
  • de gaz à effet de serre (GES) sous forme de dioxyde de carbone.

L’optimisation logistique permet de limiter de telles émissions en consommant moins de ressources. Les véhicules qui ont un moteur thermique rejettent du carbone (transport de marchandises par avion, route ou bateau). Agir pour le climat, c’est donc également optimiser le secteur du transport pour moins de rejets.

Les solutions efficaces de la Supply Chain

Comme vu précédemment, pour pouvoir agir favorablement pour le climat, la maîtrise de l’énergie consommée et des émissions polluantes est un objectif primordial pour la réduction des effets néfastes sur le climat.

L’optimisation au secours des ressources

Quels sont les bénéfices de l’optimisation logistique sur les énergies fossiles ? Lorsque l’on sait qu’un poids lourd consomme en moyenne 35 litres aux 100 km, on imagine l’impact que cela peut avoir sur le climat. En considérant qu’en France il y a environ 300 000 camions qui roulent à 99 % au diesel, ce sont autant de nuisances en émissions de GES et de carbone.

Réussir à optimiser leurs déplacements au cœur d’un ensemble de Supply Chain, c’est supprimer autant de parcours inutiles. Par exemple, lorsqu’une entreprise client arrive à communiquer à son fournisseur son besoin précis grâce à une estimation des ventes performante, alors il est possible que les produits soient fournis en quantité exacte et avec un délai parfait. Ainsi on peut éviter de devoir dévier les produits vers un stock transitoire et donc supprimer du transport inutile.

Les logiciels d’optimisation logistique permettent une utilisation performée des ressources matérielles, financières et humaines. Les risques de consommation inutile de ressources en sont diminués.

La gestion logistique du recyclage

Dans un schéma empirique, les produits destinés à un usage non unique (biens d’équipements, véhicules, etc.) suivent une chaîne d’étapes classiques :

  • production ;
  • distribution ;
  • consommation ;
  • destruction.

La valorisation du recyclage ainsi que les progrès scientifiques de réutilisation des matériaux permettent de redonner une seconde vie à nombre de produits récemment destinés à l’incinération. La réutilisation apparaît en bout de chaîne parfois et une seconde vie peut être offerte aux produits. 

Par exemple, le verre (recyclé depuis longtemps pour préserver la matière première) a d’abord été sujet à une refonte, puis il servait à façonner de nouveaux produits en verre. Mais le coût en énergie d’une telle refonte est important et génère des émissions de GES ainsi que du carbone.

Une solution pourrait être de standardiser un grand nombre des emballages en verre afin de pouvoir (une fois les emballages récupérés), ne pas les refondre, mais les nettoyer puis les réutiliser sans transformation. Ainsi, les ressources en silice seraient toujours préservées.

En outre, la gestion de l’énergie serait optimale, car il n’y aurait plus besoin d’une source de chaleur importante. Une telle solution ne pourrait être supportée par l’ensemble d’un secteur que si la standardisation peut se faire à haut niveau. Par conséquent, seules des Supply Chain performantes et optimisées pourraient atteindre de tels objectifs.

Les enjeux d’une logistique luttant contre le dérèglement climatique

Le dérèglement climatique a également impacté certaines populations dans le monde entier :

  • catastrophes naturelles ;
  • maladies et famines ;
  • migrations de populations ;
  • etc.

Ces évènements peuvent tous avoir une cause climatique. Mais leurs conséquences sont humaines, sociales, sanitaires, etc. Une Supply Chain performante est également une réponse à de tels maux, car une entreprise est un acteur local. À ce titre, elle doit pouvoir prévenir les risques pour s’en prémunir, mais également pour contribuer à réduire les disparités liées aux conséquences du dérèglement climatique.

Les entreprises qui ont su optimiser leur logistique sauront mieux se positionner et seront plus performantes dans de tels cas grâce à :

  • un transport performant ;
  • une meilleure consommation de l’énergie ;
  • une bonne gestion des priorités ;
  • une production vertueuse qui englobera les risques climatiques ;
  • une image publique améliorée ;
  • etc.

Pour conclure, l’optimisation logistique pour une entreprise est aussi un moyen de lutter contre les problèmes climatiques. Les enjeux sont énormes et dépassent une entreprise seule évidemment. Mais à l’échelle d’une Supply Chain, la différence peut se faire. Ensuite, à l’échelle d’un secteur économique puis d’un pays, l’impact sera substantiel. Il ne faut pas oublier que la conjugaison des savoir-faire et des moyens techniques, humains et financiers, devra relever ce grand défi qu’est celui du climat sur les décennies à venir.

La vision doit être à long terme et les investissements également. L’optimisation logistique est l’une des constituantes nécessaires pour réussir. Les outils existent (logiciels logistiques intégrés, géolocalisation des véhicules, management des ressources humaines, etc.).

Il appartient à chaque entreprise de s’imprégner de son devoir d’action pour le climat et d’y investir les moyens nécessaires sans pour autant renier à ses objectifs de profits. Car agir pour le climat peut devenir un business (taxe carbone). Optimiser sa logistique pour optimiser ses profits tout en agissant pour le climat n’est donc pas indissociable.

Nous vous recommandons ces autres pages :