SC-optimisation-logistique-126 – Comment utiliser l’approvisionnement centralisé dans l’optimisation logistique ?

Optimisation logistique et centralisation des approvisionnements

L’approvisionnement représente une phase cruciale dans la Supply Chain. Elle regroupe plusieurs actions, tant par rapport à l’acquisition des marchandises qu’au stockage. Cette phase doit constamment être dynamisée afin d’augmenter la rentabilité de l’entreprise. Dès lors, toutes les techniques au service de l’optimisation logistique sont les bienvenues, des nouvelles technologies aux méthodes plus traditionnelles.

Parmi ces méthodes figure la centralisation des approvisionnements. En quoi consiste-t-elle ? Quelle optimisation logistique tire-t-on de la centralisation de l’approvisionnement ? Voici la définition de la chaîne d’approvisionnement, ainsi que les réponses à toutes ces questions.

CODE_HTML_IMAGE_1 Comment utiliser l'approvisionnement centralisé dans l'optimisation logistique ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Comment utiliser l'approvisionnement centralisé dans l'optimisation logistique ?-2

Logistique et approvisionnement : une définition

Dans la Supply Chain, la phase d’approvisionnement désigne en premier lieu les achats de marchandises nécessaires à la fabrication des produits finis. Il faut y ajouter les achats des matières premières qui assurent le bon fonctionnement de l’ensemble de la chaîne logistique. Enfin, le stockage des marchandises appartient également à la phase d’approvisionnement.

Ce secteur demeure en optimisation perpétuelle : le besoin en rentabilité augmente sans cesse. En effet, les entreprises doivent affronter une concurrence mondialisée. De plus, de nouvelles méthodes, ainsi que de nouvelles technologies émergent fréquemment pour dynamiser le processus.

Les rôles de l’approvisionnement logistique

Le secteur de l’approvisionnement en logistique intègre plusieurs fonctions.

  1. L’acquisition des marchandises désigne le processus d’achat dans sa globalité. Non seulement l’ensemble des achats de l’entreprise sont concernés — y compris ceux des départements commerciaux — mais également les étapes initiales, comme la sélection des fournisseurs, les négociations, etc.
  2. Le stockage englobe l’ensemble des actions et optimisations qui aménagent l’espace afin de stocker les marchandises et les produits finis, dans l’attente de leur distribution finale.
  3. Enfin, l’approvisionnement contient également la gestion de l’inventaire. Cette fonction essentielle permet une gestion efficace des stocks et instaure la périodicité des commandes nécessaires aux besoins de production et de commercialisation de l’entreprise.

Approvisionnement en logistique : les différentes méthodes de gestion

La gestion de l’approvisionnement s’opère de différentes manières :

  • le just-in-time, qui consiste à acheter les marchandises selon les besoins, de façon à limiter les stocks ;
  • la gestion d’approvisionnement corrélée aux besoins de production ;
  • l’approvisionnement avec stock de sécurité, afin de pallier tout imprévu.

Chaque méthode possède des atouts et des contraintes. Ainsi, la gestion just-in-time permet de réduire considérablement les coûts de stockage. Cependant, elle accroît la dépendance vis-à-vis des fournisseurs et les risques de rupture de stock. La gestion d’approvisionnement avec stock de sécurité paraît plus prudente, mais elle augmente les coûts de stockage et la fréquence des contrôles qualité des stocks. La gestion d’approvisionnement corrélée aux besoins de production permet de réduire les coûts de stockage et les risques de rupture de stock. Toutefois, la méthode requiert un grand pouvoir d’anticipation. L’automatisation devient quasiment indispensable.

Il n’y a pas de gestion d’approvisionnement logistique idéale. Le choix s’opère en tenant compte de certains facteurs :

  • les délais de livraison des fournisseurs ;
  • la demande ;
  • la fréquence d’approvisionnement ;
  • le modèle de gestion du stock (type d’inventaire, configuration de l’espace de stockage) ;
  • le type d’unité de charge (les machines utilisées pour stocker, transporter et manutentionner la marchandise).

Les avantages d’un approvisionnement optimisé dans sa logistique

Le choix d’une stratégie d’approvisionnement adaptée au fonctionnement de son entreprise permet d’anticiper les éventuels risques dans les délais de livraison. Elle optimise la production en temps et en heure de son activité. Par ailleurs, l’optimisation logistique de la chaîne d’approvisionnement réduit les coûts d’achat, de stockage et de production. Finalement, le produit est de meilleure qualité, le client est satisfait et l’image de marque de l’entreprise s’améliore.

Optimisation logistique de la chaîne d’approvisionnement : la centralisation

Une chaîne d’approvisionnement logistique reste fragile. Une crise majeure peut bouleverser des méthodes de gestion qui, jusqu’ici, tenaient toutes leurs promesses. En témoigne la pandémie de COVID-19, qui a complètement modifié la trajectoire de certaines industries (masques, gel hydroalcoolique et, à moindre mesure, les produits de première nécessité). Une crise soudaine peut révéler les manques d’adaptation et de coordination de la Supply Chain. Une méthode permet pourtant de mieux préparer un éventuel changement de paradigme : la centralisation.

Qu’est-ce que la centralisation de l’approvisionnement ?

La centralisation consiste à regrouper certaines activités de l’approvisionnement au sein d’un même département. Pour les entreprises importantes comme les grandes enseignes de distribution, il s’agit de centraliser des activités d’approvisionnement au niveau du siège. Généralement, la centralisation concerne toutes les tâches administratives de l’approvisionnement : le choix de fournisseurs, la négociation des contrats, le choix des marchandises, le passage des commandes, le suivi et le paiement des factures, etc. Parfois, la centralisation concerne également le suivi des stocks. Ainsi, les commandes sont alors automatiquement passées. Cette standardisation des tâches simplifie et rend plus efficace la logistique de l’entreprise. Elle apporte de nombreux avantages et quelques inconvénients.

Centralisation de la chaîne d’approvisionnement : avantages et inconvénients

Le bénéfice premier de la centralisation de l’approvisionnement est simple : il améliore la performance d’ensemble de l’entreprise. Autrement dit, la méthode lisse les coûts, qui étaient auparavant plus ou moins conséquents selon la gestion des approvisionnements d’un service. La centralisation harmonise également l’organisation d’une entreprise. Les pratiques et les processus d’approvisionnement restent les mêmes, quel que soit l’entrepôt.

Autre avantage, celui de confier les missions d’approvisionnement à des personnes dédiées à temps plein. Cela évite de laisser ces tâches à des collaborateurs peu expérimentés ou qui possèdent des charges de travail déjà conséquentes. L’acte d’approvisionnement est donc mieux sécurisé, le pouvoir de négociation se renforce et le suivi administratif est plus soutenu.

Au rayon des inconvénients, la gestion centralisée de l’approvisionnement entraîne des modifications dans les habitudes des équipes. Des départements pourraient ressentir une perte d’autonomie quant à la gestion de leurs besoins. Certains processus seront peut-être perçus comme des contraintes longues et compliquées.

La spécialisation des équipes chargées de l’approvisionnement centralisé peut paradoxalement les desservir. Ils manquent d’expertise sur certains produits ou services et sur leurs utilités concrètes sur le terrain. Dès lors, toute demande « hors des clous » d’un département peut donner lieu à des incompréhensions, des pertes de temps et finalement une insatisfaction du demandeur.

Une solution pour accompagner la centralisation de la chaîne d’approvisionnement : l’automatisation

Certains systèmes de gestion d’entrepôt (MRP, ERP ou WMS) digitalisent des pans entiers de la logistique d’approvisionnement. C’est notamment le cas pour le contrôle des commandes, les processus de production et de commercialisation. Par ailleurs, les échanges administratifs avec les fournisseurs peuvent également s’opérer de manière dématérialisée grâce à l’e-procurement.

Sur le plan du stockage, l’automatisation par le biais d’un système de gestion d’entrepôt apporte également son lot de bénéfices. Les ordres de commandes fournisseurs s’opèrent automatiquement, de manière à ce que le niveau des stocks n’atteigne jamais le seuil minimum. Le logiciel élabore également la meilleure stratégie de stockage des marchandises dès leur arrivée, en fonction de plusieurs critères (taux de rotation, date de péremption, etc.).

Dernier point intéressant de l’automatisation : celle-ci garantit une traçabilité totale des produits lors de chacune des étapes de conception. Ainsi, les marges d’erreurs dues à l’intervention humaine se réduisent considérablement.

Nous vous recommandons ces autres pages :