renovation-energetique-1164 – Quel matériau de menuiserie choisir pour une rénovation énergétique ?

Travaux de rénovation énergétique : le choix des matériaux des portes et fenêtres

Lorsqu’un logement présente des performances énergétiques moyennes ou faibles, il est possible de réaliser des travaux, notamment pour améliorer l’isolation. Cela passe par les murs, la toiture et le plancher, mais aussi par les portes et fenêtres. Elles peuvent en effet être responsables de pertes de chaleur et laisser entrer l’air froid ou chaud, ce qui nuit à la performance thermique et au confort. 

Si vous pensez que vos portes et fenêtres mériteraient un coup de neuf, vous vous demandez sûrement quels sont les travaux de rénovation énergétique que vous pouvez réaliser en matière de menuiserie. Parmi les points à prendre en considération, il y a bien sûr le matériau de fabrication de la structure de la fenêtre ou du panneau de porte. On vous aide à y voir plus clair sur les matériaux existants, et leurs avantages et inconvénients respectifs.

CODE_HTML_IMAGE_1 Quel matériau de menuiserie choisir pour une rénovation énergétique ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Quel matériau de menuiserie choisir pour une rénovation énergétique ?-2

Le PVC : abordable et isolant, mais peu écologique

À ce jour, le PVC est le matériau numéro un sur le marché des fenêtres, portes-fenêtres et baies vitrées. Et pour cause : le PVC permet généralement de bénéficier de prix attractifs, il est disponible dans de nombreux coloris (y compris dans des imitations bois) et il est facile à entretenir. On peut également le conseiller dans le cadre d’un chantier de rénovation énergétique, car il possède de bonnes qualités isolantes, à la fois pour le confort thermique et acoustique. Les fenêtres en PVC sont même souvent celles qui affichent le coefficient Uf (performance thermique du cadre de la menuiserie) le plus bas, synonymes d’une bonne isolation.

Toutefois, on peut faire plusieurs reproches non négligeables au PVC :

  • il n’est pas adapté aux grandes ouvertures, car il ne dispose pas d’une solidité suffisante et risque de se déformer avec le temps ;
  • le PVC est une matière plastique, que l’on ne peut donc pas qualifier d’éco-responsable (même s’il peut être recyclé lorsqu’il est déposé en déchetterie) ;
  • les portes et fenêtres en PVC n’offrent pas un rendu des plus esthétiques, malgré les progrès effectués en termes de design.

La menuiserie en PVC n’est pourtant pas à bannir lorsque l’on veut rénover son logement. Le PVC permet en effet d’améliorer les performances thermiques et phoniques à moindre coût, et c’est pourquoi il est notamment très apprécié dans les logements dédiés à la location.

Le bois : un isolant naturel de qualité, mais plus onéreux

Lorsqu’il s’agit d’améliorer l’isolation thermique et phonique d’un logement, le bois possède aussi de réels avantages. D’abord, il est doublement durable : c’est un matériau naturel que l’on peut recycler et il est reconnu pour sa résistance. Néanmoins, pour que les menuiseries en bois conservent leur qualité d’isolation et qu’elles restent longtemps en bon état, elles requièrent un entretien régulier. Tous les 5 ans maximum, il faut appliquer un vernis et idéalement des traitements ignifuges et hydrofuges. Il est aussi recommandé d’opter pour des menuiseries conçues à partir de bois issus de forêts gérées durablement, pour allier meilleure performance d’isolation et respect de l’environnement.

D’un point de vue purement thermique, le bois n’est pas conducteur et permet donc d’isoler efficacement l’intérieur de la maison face au froid de l’hiver et aux chaleurs estivales. Il présente donc un choix idéal dans le cadre d’une rénovation thermique d’un habitat. 
Sur le plan esthétique, les fenêtres et portes en bois ont aussi l’avantage d’apporter du charme à une maison ou à un appartement, là où le PVC est parfois décrié pour son manque d’authenticité.

Toutefois, le prix des menuiseries en bois reste relativement élevé. Mais il faut savoir peser le pour et contre : malgré le coût pour remplacer des fenêtres et des portes par de nouvelles menuiseries en bois, on sait qu’avec un bon entretien, elles pourront rester en place des dizaines d’années sans craindre la déformation par la chaleur. 

L’aluminium : un matériau recyclable intéressant, sous conditions

S’il n’a pas toujours été le matériau de premier choix pour les menuiseries, l’alu connaît aujourd’hui un réel succès. Cela tient notamment à son design contemporain, à sa solidité, à sa malléabilité et à sa facilité d’entretien. L’aluminium s’adapte à tous types d’habitats et permet de réaliser des fenêtres et des baies vitrées sur mesure, y compris avec une grande ouverture.

Mais pour que des menuiseries en alu offrent de bonnes performances d’isolation, il est indispensable qu’elles soient dotées de systèmes de rupture de pont thermique. En effet, l’alu est par nature conducteur, ce qui signifie qu’il laisse passer la chaleur et le froid. C’est pourquoi les fabricants insèrent un matériau isolant de quelques millimètres d’épaisseur entre les 2 profilés alu, afin de créer une barrière qui rend la fenêtre isolante. On peut alors obtenir des performances quasi similaires et parfois meilleures qu’avec les autres matériaux. Le tout est de vérifier le coefficient Uf, pour pouvoir comparer les différents produits et choisir le devis le plus intéressant.

Il faut également savoir que les menuiseries en aluminium ont souvent des cadres fins avec un large vitrage, qui permettent de laisser passer plus de lumière que les autres matériaux. Cela offre plus de confort au quotidien et peut même aider à réduire la facture d’énergie pour l’éclairage dans certaines pièces de la maison.

Les menuiseries en matériaux mixtes : un bon compromis 

Chaque matériau a des avantages et lorsqu’on ne sait pas quel type de menuiserie choisir, on peut se tourner vers des modèles composites. Dans la plupart des cas, c’est l’alu qui est associé soit à du bois, soit à du PVC. Pourquoi cela est-il intéressant ? Car une fenêtre, une baie vitrée ou une porte qui combine deux matériaux bénéficie des atouts de chacun d’eux. 

Ainsi, une ouverture en PVC et aluminium offre à la fois une bonne isolation thermique et phonique, tout en étant facile d’entretien et résistante.

Quant aux menuiseries qui allient bois et alu, elles profitent des propriétés isolantes naturelles du bois et de la résistance et de l’élégance de l’aluminium. Elles offrent un côté chaleureux dans l’intérieur de la maison, sans nécessiter autant d’entretien que les fenêtres et baies entièrement en bois. C’est effectivement l’aluminium qui se trouve sur la partie extérieure de la menuiserie et qui est sujet aux intempéries, face auxquelles il ne craint rien.

Toutefois, il faut reconnaître qu’à l’achat, ces modèles sont plus coûteux que des versions mono-matériaux. Mais avec une très bonne qualité d’isolation, ils permettent de réaliser de véritables économies d’énergie (chauffage et climatisation). L’investissement peut donc en valoir la peine quand on recherche une performance thermique optimale et un confort de vie en toutes saisons. 

Nous vous recommandons ces autres pages :