renovation-energetique-1172 – Zoom sur la prime énergie EDF

Tout ce qu’il faut savoir sur la prime énergie EDF 

Le chemin vers la neutralité carbone d’ici 2050 est encore long et de nombreux efforts sont encore à faire, notamment en ce qui concerne les habitations. Depuis quelques années, l’État français change progressivement les normes et instaure de nouvelles lois touchant à la consommation énergétique dans le but de supprimer les biens les plus énergivores avant la fin 2028. Afin de pousser les locataires et propriétaires à se lancer dans des travaux de rénovation énergétique, différentes aides financières ont été mises en place. Parmi les aides de la rénovation énergétique a été introduite une nouvelle aide financière : la prime énergie EDF. Type de travaux, montant de la prime, conditions et démarches : voici tout ce qu’il faut savoir sur cette prime éco énergie. 

CODE_HTML_IMAGE_1 Zoom sur la prime énergie EDF-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Zoom sur la prime énergie EDF-2 

Qu’est-ce que la prime énergie EDF ? 

Face à l’urgence d’accélérer la transition énergétique, le dispositif des Certificats d’économie d’énergie (CEE) a été introduit en France à travers la loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique). Cette loi contraint les fournisseurs d’énergie à aider les entreprises et les particuliers à financer les travaux de rénovation énergétique nécessaires. En effet, l’État veut inciter les Français à rénover leurs biens dans le but de se débarrasser des « passoires énergétiques », qui sont les maisons ou appartements très mal isolés. Une habitation est considérée comme étant une passoire énergétique lorsque sa consommation énergétique se situe dans les classes F ou G. La prime énergie EDF a été introduite dans le contexte de ce dispositif et est directement versée par le fournisseur d’énergie. 

Quels travaux sont éligibles à la prime énergie EDF ?

Dans l’ensemble, la prime énergie EDF peut être obtenue pour le financement de la plupart des travaux permettant d’améliorer l’efficacité énergétique d’un logement. La liste des travaux éligibles à cette prime est assez conséquente ; en voici les principaux. 

Les travaux d’isolation

Tout type de travaux menant à l’amélioration de l’isolation de la toiture, des murs, des combles et du plancher peuvent être partiellement pris en charge par la prime énergie EDF. Une isolation insuffisante mène à des pertes de chaleur importante, et donc à des émissions de dioxyde de carbone conséquentes. Améliorer l’isolation d’un logement permet donc non seulement de faire des économies d’énergie, d’argent, et d’améliorer son confort thermique ; il permet également de minimiser son impact sur l’environnement. Les travaux de menuiserie sont également éligibles, comme le changement de fenêtre et porte-fenêtre pour venir y mettre un vitrage isolant.

Les travaux de chauffage 

Toute amélioration du système de chauffage et de régulation est également éligible à la prime énergie EDF. Il s’agit généralement du remplacement d’une vieille chaudière par un système qui consomme moins. Parmi ces systèmes plus verts, on retrouve :

  • les appareils de chauffage au bois ;
  • les pompes à chaleur (air eau, eau eau, air air ou hybride) ;
  • les planchers chauffants hydrauliques ;
  • les robinets thermostatiques ;
  • les émetteurs électriques à régulation électronique ;
  • les systèmes de régulation par programmation d’intermittence. 

Il convient de noter que, si le prix de ces travaux peut parfois être un frein, ces solutions de chauffage sont également synonymes d’économies sur le long terme, et donc d’une augmentation du pouvoir d’achat. Les ménages ont tous alors intérêt à procéder à ce changement. 

Les travaux concernant les énergies renouvelables

L’objectif de l’État étant de favoriser les énergies renouvelables dans les ménages français (même les plus modestes), l’installation d’une majeure partie des appareils plus verts est éligible à la prime énergie EDF. Parmi ces appareils, on peut nommer : 

  • les appareils de chauffage au bois ;
  • les chaudières biomasse individuelles ;
  • les chauffe-eau thermodynamiques individuels ;
  • les chauffe-eau solaires individuels ;
  • les systèmes solaires combinés. 

Ces solutions écologiques permettent non seulement de faire des économies d’argent et d’énergie en réduisant sa consommation, elles offrent par-dessus tout un confort de vie inégalé. 

Qui peut bénéficier de la prime énergie EDF ? 

Si la prime énergie EDF est mise en place à destination de tous les ménages français entreprenant des travaux de rénovation énergique, ils doivent néanmoins répondre à quelques critères. 

  1. Il faut être propriétaire ou locataire du logement.
  2. Le logement doit être situé en France métropolitaine (hors Corse et DOM-TOM).
  3. Le bien doit avoir été construit il y a plus de deux ans.
  4. Les travaux doivent être effectués par un artisan RGE.
  5. Il faut ne pas avoir bénéficié d’une aide financière d’un autre opérateur ou d’une aide de l’opérateur pour les mêmes travaux. 

Le montant de cette aide varie en fonction des revenus annuels du ménage ainsi que de la région dans laquelle il est situé. Le montant exact de cette aide est confirmé à la réception du dossier de candidature ; il est cependant possible de faire une estimation de cette aide en ligne. Ce montant peut atteindre 4 000 € selon les travaux et les ressources du ménage.

Quelles sont les démarches pour obtenir la prime énergie EDF ?

Toute demande de prime d’énergie commence par la constitution d’un dossier. Voici les étapes à suivre afin d’obtenir la prime énergie EDF. 

  1. Créer un profil sur le site prime énergie d’EDF. 
  2. Créer un dossier en ligne depuis l’espace personnel du site prime énergie d’EDF. 
  3. Faire effectuer les travaux par un professionnel RGE. 
  4. Envoyer le dossier complet à EDF sous 3 mois après la fin des travaux. Ce dossier doit comporter toutes les pièces justificatives indiquées sur l’espace personnel en ligne et doit notamment contenir tout devis signé et la facture de tout chaque matériel acheté.
  5. Si le dossier est complet et conforme, la prime énergie EDF est obtenue sous forme de lettre chèque sous 2 mois après validation du dossier. 

Attention à toujours respecter les délais, puisque le dossier a une date d’expiration. Un dossier incomplet peut mener à des allers-retours qui mèneront inévitablement à un retard important. Pour une procédure fluide, il est nécessaire de veiller à ce que le dossier soit complet dès le début. Pour l’ensemble de la procédure, on peut compter en moyenne entre 5 et 7 mois. En outre, avant de signer tout devis, il est conseillé de vérifier à deux fois que les travaux sont bien éligibles à la prime, pour éviter les mauvaises surprises à la fin des travaux. 

Quelles autres aides pour les travaux de rénovation énergétique ?

Lorsque l’on parle de la prime énergétique EDF, la question qui revient régulièrement est la suivante : peut-on cumuler la prime énergie EDF avec d’autres types d’aides ? En effet, c’est tout à fait possible. Cependant, ces primes ne doivent pas faire partie du dispositif CEE. La prime énergie EDF vient compléter les autres aides dont un ménage français peut bénéficier. Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, les ménages ont donc la possibilité de cumuler cette prime avec d’autres aides financières, telles que :

  • le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) ;
  • l’éco prêt à taux zéro ;
  • MaPrimeRénov ;
  • la TVA à taux réduit ;
  • les aides financières régionales ;
  • les aides financières d’Action Logement. 

Bien évidemment, ces aides sont elles aussi percevables sous certaines conditions. La prime énergie EDF peut être complétée par la prime Coup de Pouce selon les travaux. EDF propose également la prime Chauffage durable.

Nous vous recommandons ces autres pages :