renovation-energetique-1233 – Combien coûte une formation RGE ?

Le coût d’une formation RGE

Le label RGE est une certification qui intéresse de plus en plus d’entreprises spécialisées dans les travaux de rénovation énergétique. En effet, pour de multiples raisons, il est très avantageux de se différencier de la concurrence et d’afficher ainsi ses compétences ou son expertise dans un domaine spécifique. Chauffage, isolation, électricité ou encore menuiseries, il faut dire que de nombreux secteurs du bâtiment sont concernés par les questions de performance énergétique.

Cependant, le coût du label RGE est souvent une source d’inquiétude pour les professionnels désireux de se faire certifier. Mais alors, quel est le prix de cette qualification ? Et surtout, quelles sont les démarches englobées par ce montant ? Découvrons plus en détail ce qu’il faut savoir sur l’aspect financier du label RGE.

CODE_HTML_IMAGE_1 Combien coûte une formation RGE ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Combien coûte une formation RGE ?-2

Les différents types d’organismes et de formations du label RGE

Pour savoir quel est le prix de la certification RGE, il faut déjà comprendre qu’il existe différents organismes et formations au sein même de ce label. Par conséquent, en fonction de ce qui est concerné, le coût de la qualification ne sera pas nécessairement le même.

Les organismes qui délivrent la certification RGE

Comme nous venons de le préciser, différents organismes sont responsables de l’attribution du label RGE. Il s’agit entre autres de :

  • Qualibat, l’un des plus reconnus, qui s’adresse aux entreprises réalisant des travaux en lien avec les énergies renouvelables et tout ce qui concerne la rénovation énergétique ;
  • Qualit’EnR, qui, quant à lui, concerne uniquement les entreprises installant des systèmes à base d’énergies renouvelables ;
  • Qualifelec, l’organisme de référence pour tous les professionnels de l’électricité qui évoluent dans le secteur de la rénovation énergétique (génie civil électrique, électriciens professionnels, etc.).

Cette liste est bien entendu non exhaustive, puisqu’il existe un certain nombre d’autres organismes RGE (ECO Artisan, Cequami, Certibat, etc.). Mieux vaut donc bien se renseigner avant d’aller plus loin dans les démarches.

Les différents facteurs de prix du label RGE

Dans la lignée de ces différents organismes, qui délivrent de multiples formations aboutissant à la certification RGE, le prix du label dépend aussi de plusieurs facteurs susceptibles de varier en fonction de l’entreprise concernée.

Par exemple, un artisan qui travaille seul et qui n’a pas d’employés à ses côtés doit s’acquitter d’un prix bien moins élevé qu’une entreprise souhaitant certifier plusieurs salariés.

En d’autres termes, le coût de la certification RGE est un montant qui s’applique par personne et qui dépend du label visé.

Le coût par type de formation RGE

Sur la base des organismes listés ci-dessus, voici une première idée des différents prix appliqués pour une formation RGE :

  • avec Qualibat, il faut compter de 240 à 550 € selon la spécificité choisie, par an, par personne et sur 4 ans (le tarif est sensiblement similaire pour ECO Artisan) ;
  • avec Qualit’EnR, il faut s’acquitter d’environ 120 € HT ;
  • avec Qualifelec, le prix de la formation avoisine les 245 €.

Attention, les différents prix donnés ne concernent que le coût d’une formation. À ceux-ci, il faut donc ajouter les frais de dépôt du dossier auprès de l’organisme de certification, ainsi qu’un certain nombre d’autres éléments.

Le coût de dépôt du dossier RGE

Comme pour toute démarche administrative, le dépôt du dossier à l’organisme de certification RGE a lui aussi un coût.

Ainsi, l’entreprise candidate doit s’acquitter de 300 € à cette étape, auxquels s’ajoutent 125 € pour la certification en elle-même (si accord de l’organisme).

Mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les frais de procédure de la qualification RGE ne s’arrêtent pas en si bon chemin, puisqu’il faut encore rajouter les coûts des différents audits prévus et du renouvellement du label RGE.

Le coût des audits de certification RGE

L’accord qui suit le dépôt du dossier ne suffit pas à obtenir le label RGE de manière durable. En effet, différents audits obligatoires sont prévus au cours du processus, notamment dans les mois qui suivent les premières démarches.

Celui-ci devant avoir lieu sur un chantier en cours de l’entreprise, pour s’assurer que toutes les règles du label sont respectées, il faut tenir compte des dépenses engagées par l’organisme contrôleur. Notons qu’une fois de plus, le prix de cette intervention est à multiplier par le nombre de personnes contrôlées.

Pour ces différents contrôles, l’entreprise doit débourser entre 400 et 675 € HT, en sachant que l’organisme Qualibat est sans aucun doute celui dont le coût est le plus élevé.

S’il s’agit du poste de dépenses le plus conséquent lors de la certification RGE, il faut également garder à l’esprit que le label n’est acquis que pour une durée de 4 ans. Au-delà de ce délai, l’entreprise doit recommencer toutes les démarches pour faire renouveler sa qualification.

Le coût de renouvellement du label RGE

Le renouvellement du label RGE est également une étape de la certification qui entraîne des frais. Or, il s’agit d’une phase incontournable intervenant tous les 4 ans.

Pour la mener à bien, il est nécessaire de redéposer un dossier, au même titre que le premier, pour un coût qui atteint cette fois les 300 €. Mais ce n’est pas tout, puisque là encore, pour valider le renouvellement, un nouveau contrôle de chantier est nécessaire, au même prix que la première fois, pour un prix compris entre 400 et 675 € par personne.

Le prix global de la certification RGE

Vous l’aurez compris à la vue des facteurs sus-cités qui influent sur le prix, la certification RGE d’une entreprise peut avoisiner les 1 500 € HT pour un artisan seul (et bien plus pour une certification d’équipe). Cependant, il faut plutôt compter sur un budget moyen de 1 000 à 1 100 € HT.

Pour éviter de payer un prix trop élevé inutilement, il vaut donc mieux bien choisir son organisme de formation et de certification. De même, il est primordial de vérifier les antécédents des organismes lorsque ceux-ci sont moins connus, car certains abus sont parfois déplorés. En règle générale, il est d’ailleurs préférable de s’en tenir aux organismes dont la renommée n’est plus à faire, comme c’est le cas de Qualibat, Qualifelec, etc.

À l’arrivée, même si le coût de la certification RGE peut paraître important, les avantages apportés par ce label en font un investissement judicieux. En effet, le prix de cette qualification est largement compensé par les chantiers et contrats que la labellisation permet de décrocher. De plus, la mise en avant des différentes aides financières publiques tend plutôt à pénaliser les entreprises qui ne possèdent pas le label RGE.

En d’autres termes, pour prouver sa démarche qualitative et respectueuse de l’environnement à ses clients, un artisan a tout intérêt à se faire certifier RGE.

Nous vous recommandons ces autres pages :