renovation-energetique-1243 – Tout savoir sur les labels de l’organisme QualifElec

Zoom sur les labels de l’organisme QualifElec

Les labels sont indispensables aux professionnels du bâtiment. C’est en effet grâce aux différentes certifications que les artisans et les entreprises du secteur peuvent prouver leurs capacités à intervenir sur des chantiers.

Parmi les organismes attribuant ces certifications, QualifElec est l’organisme de référence en ce qui concerne certains labels spécifiques aux métiers de l’énergie, du numérique et de l’électricité. Label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), certifications IRVE (Infrastructures de Recharge des Véhicules Électriques) ou encore CMO (Colonnes Montantes) : QualifElec propose de nombreuses formations pour obtenir ces labels parfois obligatoires en fonction des chantiers.

Ainsi, les professionnels du bâtiment souhaitant adopter une stratégie tournée vers les énergies renouvelables et la rénovation énergétique ont tout intérêt à posséder des certifications QualiElec.

Zoom sur ce qu’il faut savoir à propos des labels QualifElec.

CODE_HTML_IMAGE_1 Tout savoir sur les labels de l'organisme QualifElec-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Tout savoir sur les labels de l'organisme QualifElec-2

Les qualifications Qualifelec selon les secteurs d’activité

Numérique, télécommunication, panneaux photovoltaïques : le secteur de l’électricité est vaste. Ainsi Qualifelec propose des formations différentes en fonction des secteurs d’activité. Il existe 5 catégories de qualifications :

  • les qualifications pour les courants faibles ;
  • les qualifications pour les courants forts ;
  • les qualifications pour les équipements électriques ;
  • les qualifications pour les infrastructures ;
  • les qualifications pour les énergies renouvelables.

Les qualifications pour les courants faibles 

Les courants faibles concernent les activités en lien avec la création de réseaux de communications ou de télécommunications, l’installation de la fibre optique, l’installation d’antennes, la gestion technique et le pilotage des bâtiments ou bien encore l’installation d’équipements de sécurité tels que les alarmes et les caméras.

Les qualifications existantes dans cette catégorie sont :

  • la qualification CFLCPT (Courants Faibles Logement Commerce Petit Tertiaire) ;
  • la qualification CFMGTI (Courants Faibles Moyen Gros Tertiaire Industrie) ;
  • la qualification ANT (Antenne).

Les qualifications pour les courants forts

Les courants forts concernent quant à eux les installations électriques alimentées par une tension inférieure à 63 kV. Tous les professionnels installant ou créant de telles installations électriques peuvent donc être intéressés par les qualifications QualifElec de cette catégorie.

Les qualifications QualifElec pour les courants forts sont :

  • la qualification LCPT (Logement Commerce Petit Tertiaire) ;
  • la qualification MGTI (Moyen Gros Tertiaire Industrie) ;
  • la qualification MIE (Maintenance des Installations Électriques).

Les qualifications pour les équipements électriques

Pour les professionnels du secteur de l’électricité amenés à installer des équipements électriques de chauffage ou de ventilation ou bien à effectuer leur maintenance, l’organisme QualifElec propose deux formations qualifiantes :

  • la qualification CHE (Chauffage Électrique) ;
  • la qualification VEN (Ventilation).

Avec ces formations, les artisans ou les entreprises peuvent alors obtenir le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Les qualifications pour les infrastructures

Installation de l’éclairage public, installation de régulation du trafic routier, entretien du réseau électrique : les électriciens travaillant pour les collectivités disposent de deux qualifications QualifElec destinées aux professionnels réalisant des travaux électriques dans le domaine public.

Ces deux qualifications sont :

  • la qualification EP (Éclairage Public) ;
  • la qualification BR (Branchements et Réseaux).

Les qualifications pour les énergies renouvelables 

Les professionnels du secteur de l’électricité et installation des équipements produisant du chauffage, de l’électricité ou de l’eau chaude à l’aide d’énergies renouvelables peuvent également passer l’une des certifications QualifElec dédiées à cette catégorie afin d’obtenir le label RGE.

Les qualifications de cette catégorie sont :

  • la qualification Énergies renouvelables SPV (Solaire Photovoltaïque) ;
  • la qualification Énergies renouvelables PAC (Pompe À Chaleur) ;
  • la qualification Énergies renouvelables CET (Chauffe-Eau Thermodynamique).

Le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) accordé par QualifElec

Grâce aux différentes qualifications proposées par l’organisme QualifElec, les professionnels du secteur ont la possibilité d’obtenir des labels et certifications.

Parmi les labels les plus intéressants, la certification RGE est la plus recherchée puisqu’elle permet d’accroître la visibilité de l’entreprise ou de l’artisan et de permettre à leurs clients de bénéficier d’aides financières dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique. Ainsi, pour pouvoir bénéficier de l’aide MaPrimeRénov‘ ou bien de l’écoprêt à taux zéro, les particuliers doivent choisir un professionnel RGE. C’est aussi l’assurance pour les particuliers d’avoir recours à un artisan sérieux, formé aux méthodes et techniques respectueuses de l’environnement. De manière générale, le label RGE est aussi un gage de qualité.

Le label RGE concernant les électriciens peut concerner les professionnels étant amenés à installer un chauffe-eau thermodynamique, des radiateurs électriques, une pompe à chaleur, une ventilation mécanique ou bien encore des panneaux solaires photovoltaïques.

Le label IRVE par l’organisme QualifElec

Certaines qualifications métiers de QualifElec peuvent permettre d’obtenir le label IRVE (Infrastructures de Recharge des Véhicules Électriques). Ce label est notamment obligatoire depuis 2017 pour pouvoir installer des bornes de recharge d’une puissance supérieure à 3,7 kW.

Avec l’explosion du marché des voitures électriques, ce label est de plus en plus convoité par les professionnels du secteur. En tant qu’électricien, le label IRVE est en effet très intéressant pour ouvrir les portes d’un nouveau marché et accroître ainsi son activité.

Grâce au label IRVE, le professionnel est en mesure de répondre aux besoins de plus en plus constants en matière d’installation de bornes de recharges. Outre l’installation, l’installateur IRVE est en mesure de garantir le fonctionnement optimal des bornes de recharge sur le long terme et de répondre aux exigences spécifiques en termes de sécurité.

Tous ces besoins concernent aussi bien les particuliers que les entreprises et les services publics. Un électricien possédant le label IRVE peut en effet installer une borne de recharge chez un particulier tout comme sur le parking d’un magasin. De cette manière, le professionnel élargit sa clientèle cible.

Le label LCPT-CMO proposé par QualifElec

Les professionnels du secteur de l’électricité peuvent également passer une certification afin d’obtenir le label LCPT-CMO. Cette qualification permet d’installer des colonnes montantes électriques en respectant toutes les nouvelles règles en vigueur. 

Dans le cadre d’une rénovation, il est courant de remarquer que les immeubles d’habitation collective possèdent des colonnes montantes électriques non conformes. Les anciennes copropriétés doivent alors être rénovées afin de garantir la sécurité des occupants et la compatibilité avec les nouveaux usages en matière d’électricité. C’est Enedis, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité qui se charge de suivre les chantiers de rénovation pour le compte de l’État.

Enedis est ainsi l’organisme qui a fixé les prérequis pour qu’un professionnel puisse intervenir au niveau des colonnes montantes électriques d’un bâtiment :

  • posséder la certification LCPT (Installations Électriques Logement Commerce Petit Tertiaire) ;
  • posséder le label CMO (Colonnes Montantes).

La certification LCPT et la certification CMO sont gages de qualité et permettent à Enedis de s’assurer des compétences d’un électricien pour réaliser des travaux de rénovation électrique. 

L’organisme QualifElec travaille depuis 2019 en partenariat avec Enedis afin de simplifier et uniformiser le processus des qualifications nécessaires aux professionnels.

Nous vous recommandons ces autres pages :