renovation-energetique-132 – Quels sont les avantages du CCH pour les artisans ?

Pourquoi faire partie du CCH en tant qu’artisan ?

Les professionnels du bâtiment sont amenés à intervenir sur les chantiers de rénovation énergétique des bâtiments publics ou privés, dans le cadre de la transition écologique initiée par le gouvernement. Pour ce type de chantier comme pour tous les autres chantiers, ces professionnels peuvent choisir d’évoluer seuls ou d’être membres d’un groupement d’artisans.

Les adhérents d’une association artisanale comme le Cercle Confort Habitat (CCH) bénéficient d’avantages en tout genre. En faisant partie d’une coopérative d’artisans du BTP, il est en effet possible de booster sa productivité, de profiter de la force collective, de faire des économies, d’améliorer son image auprès des clients ou encore d’accéder à de plus gros marchés.

Découvrez en quoi le CCH et les autres groupements d’artisans sont avantageux pour les artisans.

CODE_HTML_IMAGE_1 Quels sont les avantages du CCH pour les artisans ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Quels sont les avantages du CCH pour les artisans ?-2

Qualité et efficacité des prestations avec la mutualisation des moyens

Sur les chantiers de construction ou de rénovation des bâtiments, les membres d’un groupement d’artisans profitent de la mutualisation des moyens, qu’il s’agisse de moyens techniques, humains ou financiers.

Les groupements d’artisans sont alors une garantie d’efficacité et de sécurité pour leurs adhérents, avec :

  • l’accès à plus d’infrastructures et d’équipements ;
  • la mise en commun des compétences, connaissances et savoir-faire de tous les corps de métier ;
  • le travail d’équipe d’artisans qualifiés habitués à travailler ensemble ;
  • l’accès à des assurances nécessaires pour leur sécurité au travail ;
  • etc.

Tous ces moyens sont difficilement accessibles pour un artisan seul ou une petite entreprise.

Un travail d’équipe basé sur la solidarité et l’entraide

Les membres du CCH sont réunis autour d’une mission commune dans le cadre de travaux de construction ou de rénovation des bâtiments à usage public ou privé. Dès lors, solidarité, communication et entraide sont de mise pour réussir les travaux, en permettant aux artisans d’avancer plus vite et plus sereinement.

Le CCH est également un excellent moyen de sortir de l’isolement en tant que professionnel débutant ou auto-entrepreneur dans le BTP.

Les membres d’un groupement d’artisans comme le CCH restent indépendants et libres de quitter la coopérative à tout moment.

Un réseau étendu grâce à la promotion des activités des membres

Faire partie d’un groupement d’artisans comme le CCH, c’est s’assurer d’élargir ou d’étoffer son réseau ainsi que d’accéder à de plus gros marchés, grâce à la rencontre d’autres artisans et la mise en commun des portefeuilles clients. Il reste possible de travailler sur des chantiers en dehors du CCH et de conserver sa propre clientèle.

Le principe du bouche-à-oreille est démultiplié dans le cadre du CCH : des membres du groupement d’artisans peuvent recommander d’autres membres auprès de leur client dans le cadre d’un nouveau chantier. Il est alors plus simple de se faire connaître et d’asseoir sa renommée.

Aussi, la mutualisation des moyens financiers permet de mettre en place des actions de communication bien plus efficaces et percutantes (flyers, articles de presse, réseaux sociaux, plaquettes commerciales, etc.). Tous les membres du CCH profitent de ces actions de communication pour booster leur visibilité à toute échelle.

Enfin, puisque tous les artisans du groupement travaillent avec une même charte de qualité, l’image de marque de chacun des adhérents n’en est qu’améliorée, permettant de booster l’activité. Les clients ont en effet une confiance renforcée en la qualité des services proposés.

D’ailleurs, les dossiers aux appels d’offres ont plus de poids lorsqu’ils viennent d’un groupement plutôt que d’un artisan seul ou d’une entreprise seule.

Une meilleure satisfaction client

Les professionnels du bâtiment qui interviennent sur les chantiers de construction ou de rénovation mettent donc en commun tous leurs moyens techniques, humains et financiers. Cela permet naturellement d’améliorer la qualité de leur service et leur efficacité, avec la proposition d’une gamme de prestation plus large et la bonne coordination des plannings. S’ensuit alors une meilleure satisfaction client, ce dernier bénéficiant de travaux conformes au projet initial et réalisés dans le délai prévu.

Ce meilleur taux de satisfaction client est également lié au fait que le groupement d’artisans du bâtiment permet d’offrir un seul et unique interlocuteur au client qui fait la demande des travaux, de quoi lui faciliter la tâche. Le client n’a plus besoin de s’adresser à plusieurs artisans du BTP individuellement.

Aussi, l’optimisation de la satisfaction client est garantie par la présence d’une garantie décennale dans le cadre de travaux de construction conformes à la réglementation énergétique. Il s’agit d’une garantie de 10 ans due par le constructeur qui couvre la réparation des potentiels dommages pouvant affecter la construction.

Enfin, les clients sont assurément plus satisfaits par des travaux réalisés par un groupement d’artisans comme le CCH que par des artisans intervenant chacun leur tour, au vu du meilleur rapport qualité-prix de tels travaux de construction ou de rénovation. En effet, les groupements d’artisans bénéficient de meilleurs prix auprès de leurs fournisseurs, ce qui leur permet de proposer des prix plus intéressants pour les clients.

Un client satisfait des travaux est un client qui va normalement recommander les professionnels du BTP à son entourage.

Des économies importantes et la hausse du chiffre d’affaires

Le client n’est pas le seul à faire des économies dans le cadre de travaux effectués par un groupement d’artisans du bâtiment comme le CCH. La coopérative artisanale permet en effet de réduire les coûts d’exploitation (charges, achats, prélèvements, etc.). Cette bonne maîtrise des coûts d’exploitation est d’ailleurs l’assurance d’une activité pérenne pour le groupement d’artisans.

Les artisans peuvent alors proposer des prix plus attractifs à leurs prospects et clients, et ainsi décrocher de nouveaux contrats de chantier, de quoi booster leur chiffre d’affaires.

Un dispositif présentant quelques inconvénients

Même si les groupements d’artisans comme le CCH présentent des avantages indéniables pour les adhérents, il ne faut pas oublier de mentionner ses potentiels inconvénients.

D’abord, la coordination des membres dans le cadre d’un chantier de construction ou de rénovation peut s’avérer très complexe et longue à obtenir.

Aussi, le travail en équipe peut entraîner des contraintes plus ou moins importantes pour les artisans, notamment ceux qui ont besoin d’une très forte indépendance et qui ont du mal à se plier aux règles communes.

De plus, les artisans qui souhaitent rejoindre le CCH ou tout autre groupement d’artisans doivent être capables d’immobiliser du capital. Cet investissement initial peut s’avérer compliqué à supporter pour les petits artisans ou petites entreprises.

Enfin, même si en théorie tous les professionnels du bâtiment peuvent rejoindre ou créer un groupement d’artisans comme la CCH, en pratique, le recrutement reste très sélectif. Ce système de recrutement sélectif semble essentiel pour s’assurer de rassembler des artisans faisant preuve d’un même niveau d’implication.

En tout cas, le CCH reste un dispositif particulièrement avantageux pour les artisans ou entreprises qui le rejoignent. Chaque artisan ou entreprise engage sa responsabilité pour la bonne réalisation des travaux. En contrepartie, le dispositif leur fournit des droits intéressants, un cadre de travail agréable, une opportunité de développement et un futur plus sûr pour leur activité. Évidemment, l’accès à un CCH s’accompagne d’obligations qu’il ne faut pas négliger.

Nous vous recommandons ces autres pages :