SC-Logistique -122 – Qu’est-ce que la logistique en entrepôt ?

Logistique en entrepôt : enjeux de la gestion des flux de marchandises

La logistique se décline en diverses branches spécifiques qui correspondent à des secteurs d’activités variés. Mais, quels sont les différents types de logistique ? Les logistiques les plus importantes sont celles liées au transport, à l’industrie, la grande distribution et à l’agroalimentaire. L’objectif de toute logistique est d’optimiser les procédures afin de disposer d’une organisation efficace dans le traitement des commandes. À travers différentes étapes, une logistique performante assure ainsi la bonne prise en charge des produits en prenant en compte les contraintes des différentes marchandises traitées. Le système de production, de conditionnement et stockage doit en effet être adapté aux produits.

Concernant la logistique en entrepôt, il s’agit d’un incontournable qui repose sur divers critères pour une bonne manutention des produits réceptionnés sur les lieux d’entreposage. Retour sur quelques points clés de la logistique en site de stockage.

CODE_HTML_IMAGE_1 Qu'est-ce que la logistique en entrepôt ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Qu'est-ce que la logistique en entrepôt ?-2

Les étapes clés de la logistique en site d’entreposage

La logistique en entrepôt consiste à honorer la réception de marchandises ainsi que leur stockage jusqu’à ce que les produits soient livrés. Il faut savoir qu’en règle générale les articles acheminés vers un entrepôt ont vocation à y rester pour une durée relativement importante. Si la présence des matières premières ou produits finis au sein des entrepôts est très variable, elle est le plus souvent de quelques jours a minima. Les enjeux sont alors :

  • d’assurer la réception des produits ;
  • de les stocker le temps nécessaire dans les meilleures conditions ;
  • de mettre en œuvre des modalités de stockage optimales pour accéder rapidement à la marchandise.

Pour en savoir plus sur ces différents points clés de la logistique en entrepôt, voici quelques informations complémentaires.

Réception et contrôle des produits

L’une des premières missions d’un entrepôt est ni plus ni moins que de contrôler l’état de la marchandise à son arrivée. Il est en effet primordial de s’assurer de la conformité de la marchandise et du fait que cette dernière n’est pas endommagée avant de la stocker. Un contrôle qualité est donc primordial, sans quoi le site de stockage peut être tenu responsable de la détérioration des articles si ces derniers sont livrés dans un mauvais état.

Post-manufacturing ou conditionnement des produits (étiquetage et emballage)

Outre la vérification de l’état général de la marchandise, la logistique en entrepôt implique de procéder au conditionnement de la marchandise. Cette étape a pour but de favoriser la bonne conservation des produits, mais aussi d’anticiper le type de livraison et de faciliter l’identification des articles notamment grâce à l’étiquetage.

Organisation du stockage de la marchandise

Un autre élément caractéristique de la logistique en entrepôt est le choix de l’organisation du stockage. En fonction de la nature des produits, mais aussi des volumes de marchandises, il est ainsi possible de les stocker :

  • en vrac ;
  • en caisses ;
  • en palettes.

À noter par ailleurs qu’outre ces trois axes principaux de la logistique en entrepôt, il convient également de s’intéresser à la nature des sites de stockage. En France, plusieurs typologies d’entrepôts existent. Ces plateformes logistiques se déclinent en effet en plusieurs catégories.

Entreposage de produits : les différents types d’entrepôts

L’univers de la logistique en entrepôt en France est encadré par certaines réglementations. C’est notamment le cas concernant la nature des sites de stockage. Il convient en effet de rappeler que trois catégories d’entrepôts existent :

  • les entrepôts de classe A ;
  • les lieux de stockage de classe B ;
  • les sites d’entreposage de classe C.

Les entrepôts sont associés à une certaine catégorie en fonction de plusieurs critères. Pour classer les sites de stockage, sont ainsi pris en compte les éléments suivants :

  • la hauteur sous plafond ;
  • l’aire de manœuvre ;
  • la présence d’un quai ;
  • l’existence d’un système de chauffage ;
  • la mise à disposition d’un système d’extinction ;
  • la résistance au sol.

Quelles sont les spécificités de ces différents types d’entrepôts ? Retour sur leurs caractéristiques respectives.

Gestion des marchandises et entrepôts de classe A

Les sites de stockage de type A sont les entrepôts les plus fonctionnels. Ces derniers sont d’ailleurs couramment appelés entrepôts à haut niveau de fonctionnalité. Concrètement, les lieux de stockage de classe A se caractérisent par leur hauteur sous plafond particulièrement importante puisque celle-ci doit être d’au moins 9,3 m, ce qui en fait tout simplement les entrepôts les plus hauts.

Par ailleurs, les entrepôts de classe A se distinguent des autres catégories par leur aire de manœuvre. Cet espace au sein duquel les camions peuvent réaliser leurs manœuvres doit être long de plus de 35 mètres. En fonction de leur superficie totale, les entrepôts de classe A doivent également disposer d’un quai pour 1 000 m² d’entrepôt.

Parmi les autres critères impératifs pour les sites d’entreposage de cette catégorie figure la présence d’un système de chauffage ainsi que l’existence d’un système d’extinction. Enfin, la résistance au sol d’un tel entrepôt doit être d’au moins 5 tonnes par m².

Le stockage dans un lieu d’entreposage de classe B

Les sites de stockage de classe B doivent disposer d’au moins 7,5 m de hauteur sous plafond. Pour les lieux d’entreposage de catégorie B, l’aire de manœuvre doit quant à elle être profonde d’au moins 32 m. À l’image d’un entrepôt de type A, les sites de stockage de classe B doivent eux aussi disposer d’un quai, cette fois-ci pour 1 500 m² d’entrepôt. Si un système de chauffage n’est pas impératif, il est toutefois nécessaire de disposer d’un système d’extinction. Enfin, la résistance au sol doit être supérieure à 3 tonnes par m².

La logistique dans un centre de stockage de type C

Pour ce qui est des entrepôts de type C, les critères sont plus souples que pour les catégories A et B. Les sites de stockage de cette catégorie sont souvent associés aux entrepôts dits de messagerie. Ces derniers se caractérisent par :

  • des dimensions plus modestes, que ce soit en superficie totale ou bien au niveau de la hauteur sous plafond ;
  • la présence de nombreuses portes donnant sur des quais se faisant face sur l’ensemble de la longueur du bâtiment.

À noter qu’il existe également des entrepôts dits frigorifiques. Ces derniers sont spécialement adaptés pour la gestion des denrées alimentaires avec des chambres froides qui permettent de stocker les produits de consommation à de basses températures, favorisant ainsi des conditions de conservation adaptées.

Nous vous recommandons ces autres pages :