SC-Logistique -138 – Pourquoi utiliser le cross-docking en logistique ?

Pourquoi mettre en place le cross-docking en logistique ?

Le cross-docking est une méthode logistique souvent employée dans les chaînes d’approvisionnements qui engagent des marchandises périssables. Mais ce n’est pas tout, cette technique est aussi une très bonne opportunité pour de nombreux industriels qui souhaitent améliorer la façon de gérer leurs stocks de produits. Découvrons ensemble une définition simple de cette pratique logistique, mais également pourquoi cette méthode de cross-docking peut être un avantage pour une entreprise. Quelle est la différence entre cette pratique et une livraison plus classique ? Quels en sont les avantages et quand décider de le mettre en place ? Toutes les réponses ici.

CODE_HTML_IMAGE_1 Pourquoi utiliser le cross-docking en logistique ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Pourquoi utiliser le cross-docking en logistique ?-2

Qu’est-ce que le cross-docking exactement ?

Le cross-docking est une méthode logistique qui permet la livraison de marchandises d’une usine de fabrication directement au magasin de détail ou au consommateur, sans temps de stockage ni intervention d’un intermédiaire. Mettre en place un approvisionnement en cross-docking demande à l’entreprise de disposer d’une plateforme de réception de marchandises adaptée. Cette technique logistique est également appelée « livraison par flux direct ».

Les marchandises sont prises en charge sur le quai de réception d’un terminal cross-dock. Elles vont être ensuite extraites du camion de livraison pour être examinées et triées, avant d’être à nouveau chargées dans d’autres camions positionnés sur le côté de la sortie du terminal cross-dock. Cette permutation de véhicules durant le trajet demande une gestion parfaite des flux de marchandises pendant l’opération. Malgré les apparences, cela donne également l’opportunité d’acheminer les produits plus rapidement.

Pourquoi employer le cross-docking en logistique ?

Les entreprises peuvent utiliser le cross-docking pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, cette méthode logistique permet de combiner plusieurs marchandises en un seul mode de transport, ce qui fait bien sûr économiser du temps et de l’argent. En effet, il peut arriver qu’un client, tel qu’une grande surface par exemple, ait besoin de plusieurs fournisseurs de marchandises pour être approvisionné en boisson ou en fruits et légumes. Avec le cross-docking, les produits sont centralisés, ce qui facilite leur transport et rend plus rapide leur réception.

Ensuite, cette technique logistique favorise un site central, dans lequel les produits ont l’opportunité d’être triés et combinés pour être plus facilement livrés à différentes destinations, et ce, de manière plus efficace et rapide. Cela permet également aux fournisseurs de livrer plusieurs clients en même temps, avec le même chargement. Le cross-docking favorise l’acheminement d’une commande de différents fournisseurs vers un seul et même destinataire final.

Enfin, c’est la méthode parfaite pour décomposer certains produits trop volumineux, afin qu’ils se retrouvent en un nombre suffisant de petites pièces pour être transportés plus facilement jusqu’au consommateur. Si la marchandise doit être assemblée et que l’ensemble des pièces provient de différents fournisseurs, le cross-docking prend évidemment tout son sens.

Quelle est la différence entre le cross-docking et une livraison classique ?

La principale différence entre une livraison classique et une livraison en cross-docking est que cette dernière se passe de stocker les marchandises. L’autre diversité demeure dans la redistribution des produits depuis la plateforme cross-dock, qui assure une livraison quasi immédiate des marchandises.

Prenons un exemple : le magasin A commande 10 canapés et le magasin B en commande 20 au même fabricant. Le camion de transport arrive donc à la station de transbordement avec 30 canapés au total. Le terminal de transbordement trie les articles : deux camions sont prévus pour les différents magasins, qui attendent donc à l’extrémité du terminal de réception. Un camion va alors se diriger vers le magasin A avec 10 canapés et l’autre vers le magasin B avec 20 canapés.

Quels sont les avantages du cross-docking en logistique ?

Le cross-docking apporte un gain d’espace. Bien qu’une entreprise doive réserver un espace dans son entrepôt pour contrôler et conditionner les produits réceptionnés, cette méthode donne l’opportunité de libérer de la place dans les rayonnages et de diminuer ainsi les coûts de stockage.

Le cross-docking fait baisser le nombre d’opérations logistiques, ainsi que la manutention des charges, car le déchargement, le conditionnement des différentes commandes, le contrôle qualité et l’expédition des produits sont conservés, mais l’ensemble des étapes intermédiaires tel que les stockages ou le picking n’ont plus d’utilité. Cela minimise également tout risque d’endommager les marchandises. Il est à noter que la mise en place du cross-docking en logistique contribue à améliorer la productivité du personnel concerné.

Cette pratique favorise des délais de livraison plus rapides et une Supply Chain plus agile : simplifier la méthode de livraison traditionnelle permet de gagner du temps pendant l’expédition des produits. L’entreprise offre ainsi un meilleur service à ses clients.

Le cross-docking est une bonne opportunité pour diminuer l’empreinte carbone de la Supply Chain, car ce processus fait faire des économies d’énergie en lien avec le transport des marchandises à l’extérieur et à l’intérieur de l’entrepôt. La gestion des approvisionnements devient alors plus écologique.

Enfin, lorsque la mise en place du cross-docking est faite avec efficacité, les centres de distribution et les entrepôts parviennent à diminuer le temps nécessaire à la réalisation de certaines opérations, ce qui favorise une meilleure rentabilité.

Dans quel contexte utiliser le cross-docking en logistique ?

Le cross-docking est à privilégier lorsqu’une entreprise doit traiter des volumes importants de marchandises et que la demande client est stable : quand les flux restent constants et qu’il est possible de prédire les demandes avec une faible marge d’erreur. Dans ce cas, le cross-docking permet de planifier les flux logistiques avec efficacité, sans avoir besoin d’entreposer de grandes quantités de stocks uniquement par sécurité.

Le cross-docking est utilisable aussi quand une entreprise travaille avec des marchandises qui possèdent une date de péremption, des produits soumis à l’obsolescence ou encore des articles qui ont une Date Limite de Consommation (DLC). Cela peut par exemple être le cas dans le secteur de l’agroalimentaire, avec des denrées qui ont une durée de conservation suffisante avant d’être présentées à la vente. Avec ce cas de figure, le cross-docking contribue à réduire les coûts en lien avec un entreposage réfrigéré.

Si une entreprise doit faire face à des pics de commande, pendant des promotions spéciales ou des soldes par exemple, la méthode du cross-docking est aussi un moyen efficace pour l’organisation des flux logistiques. Ce processus est de plus en plus employé dans la grande distribution (magasin discount et commerce de détail).

Le cross-docking est enfin une solution si l’entreprise gère des articles volumineux et à forte rotation : quand un client souhaite acheter des appareils ménagers ou des meubles, par exemple, et qu’il apprécie que la livraison soit rapide. Pour diminuer leurs coûts, de plus en plus de distributeurs réduisent leurs stocks dans les points de vente, tout en mettant en place le cross-docking à l’intérieur de leurs centres. De cette manière, ils peuvent répondre beaucoup plus rapidement à la demande client.

Nous vous recommandons ces autres pages :