SC-Logistique -139 – Quand et pourquoi choisir d’externaliser sa logistique d’entreprise ?

Externalisation logistique : quelles raisons et quel timing ?

L’externalisation de lalogistique d’entreprise est toujours un choix lourd de conséquences sur l’activité quotidienne d’une organisation. La pluralité des pratiques en logistique ouvre un éventail de motifs à l’externalisation et il n’est pas toujours simple de les répertorier.

La question du bon moment est forcément corrélée à la réussite d’une telle ambition. Il est donc essentiel de déterminer le timing idéal pour mettre en place ce processus d’externalisation. Les entreprises qui s’interrogent sur une telle solution doivent en comprendre le fond comme la forme. Enfin, il convient aussi de s’interroger sur les quelques limites à considérer à propos de l’externalisation logistique de l’activité d’une entreprise.

CODE_HTML_IMAGE_1 Quand et pourquoi choisir d'externaliser sa logistique d'entreprise ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Quand et pourquoi choisir d'externaliser sa logistique d'entreprise ?-2

Les motivations de l’externalisation logistique

Toute entreprise répond simultanément à une recherche de profits et à un cycle de vie plus ou moins long. La gestion de ses activités tend vers ces objectifs de développement. Cependant, comme toute entité économique, une entreprise doit savoir adapter sa stratégie à son environnement :

  • évolution de marché ;
  • contexte concurrentiel ;
  • cadre législatif ;
  • spécialisation de métier ;
  • etc.

C’est pourquoi elle doit s’interroger sur ses forces et faiblesses et savoir quels avantages elle peut tirer en faisant le choix d’externaliser certains métiers logistiques auprès de prestataires à forte expertise. Pour se faire, il lui faut réussir à déterminer le gain qui découlerait d’un tel processus.

Le recentrage sur le cœur de métier

Aujourd’hui, une entreprise se doit d’être performante dans toutes ses activités. Par exemple, la capacité à produire d’excellents produits à bas coûts ne suffit plus si, parallèlement, l’entreprise ne possède pas une bonne gestion de son transport ou de ses stocks. Sa capacité à se positionner sur un marché ne décline pas toujours à cause d’un manque de savoir-faire au niveau de son métier. Mais, son manque de performance sur les activités connexes et annexes impacte la performance générale, ce qui la fragilise.

Faire appel à un prestataire logistique peut alors lui permettre de se concentrer sur son savoir-faire initial, en déléguant les tâches liées à la logistique :

  • stockage et préparation de commandes ;
  • livraison des marchandises ;
  • contrôle qualité ;
  • logistique des services après-vente et gestion des flux ;
  • etc.

L’entreprise cliente peut alors se concentrer sur son métier. Cela concerne ses capacités d’investissement, de recherche et de développement, sa gestion des ressources humaines, etc. C’est alors un réel gain de temps, d’énergie et de concentration qui peut être mis au service des clients.

La complexité du métier logistique

Flux tendus, méthode ABC, MRP, ERP, etc. sont autant de méthodes (connues ou non) qui appartiennent au monde de la logistique. Un prestataire logistique les connaît, il les pratique, il les comprend. Certaines méthodes sont simples et relèvent du bon sens, d’autres sont plus complexes et nécessitent une maîtrise parfaite et approfondie. La logistique connaissant des changements perpétuels pour faire face aux menaces de ce marché, la maîtrise des pratiques et méthodes peut vite devenir compliquée.

Ce sont autant de contraintes, de méthodes nouvelles, de réflexes à réinventer, et cela est une affaire de spécialistes. Une entreprise est déjà bien occupée à maîtriser son propre marché pour ne pas se charger en plus d’une activité qui n’est pas la sienne à la base.

Les lois et réglementations à respecter

Toute entreprise le sait : le contexte réglementaire et législatif est une base inévitable avec laquelle il faut savoir travailler. L’ensemble des contraintes que cela représente doit être intégré dans tous les processus de l’entreprise, et selon les secteurs, ce n’est pas toujours évident (alimentaire frais, médical, industrie nucléaire, etc.).

Alors, si en plus de devoir maîtriser ce contexte réglementaire lié à sa propre activité, l’entreprise doit également maîtriser celui du métier de la logistique, c’est un savoir-faire supplémentaire lourd de conséquences. Il générera des coûts importants et nécessitera un capital « temps » conséquent. Il suffit de penser aux règlements et lois concernant :

  • le transport et les services de livraison ;
  • le stockage en entrepôt (température dirigée, entrepôt à multi-références, matières dangereuses ou périssables, etc.) ;
  • le SAV et la logistique inversée avec des délais de rétractations ;
  • l’ensemble des lois de protection du consommateur ;
  • etc.

Le choix d’un prestataire logistique pour externaliser de tels métiers permet de s’affranchir de ces lourdes contraintes et de mieux se focaliser sur ses propres obligations et devoirs.

Le bon moment pour externaliser sa logistique

Il faut se poser les bonnes questions quant à la chronologie idéale pour une action qui n’est pas sans conséquence.

  1. Existe-t-il un critère de saisonnalité forte sur l’activité (éviter d’externaliser la logistique en hiver pour un fabricant de jouets) ?
  2. Il y a-t-il des actions structurelles à venir sur le moyen terme (restructuration, arrêt ou début de production, changement de modèle économique, etc.) ?
  3. Est-ce que des menaces internes doivent être traitées avant externalisation (défaut du processus de fabrication, mouvement exceptionnel de personnel à venir, etc.) ?

Pour faire simple, le bon moment pour externaliser sa logistique nécessite est celui d’une stabilité avérée, pour faire face à l’effet déstabilisant de l’externalisation logistique au départ. Mais, à ce déséquilibre ponctuel, choisi et sans gravité, il ne faut pas y rajouter un déséquilibre structurel, faute de pénaliser l’organisation générale de l’entreprise.

Par extrapolation, on peut simplifier en disant que le bon moment se trouve lorsque :

  • l’entreprise jouit d’une stabilité ;
  • le bon partenaire logistique a été trouvé ;
  • le personnel est formé et préparé au changement.

Limites de l’externalisation logistique

L’externalisation logistique est cohérente, efficace et pertinente. Mais, elle ne résout pas tous les problèmes. Avant d’envisager d’externaliser sa logistique (transport, production, stockage, livraison, etc.), il est important de comprendre les limites d’une telle démarche.

Externaliser une partie de son activité, c’est aussi confier son image et son intégrité à un prestataire. Le client peut percevoir l’entreprise par le prisme du livreur par exemple. Le sérieux de la livraison impactera donc l’image de la société, même si elle ne gère pas la livraison.

Confier certaines tâches « sensibles » à un partenaire externe peut parfois imposer des clauses de confidentialité et une confiance doit être de mise (ordonnancement logistique sur une ligne de production brevetée, accès aux données de stocks de produits de luxe, etc.).

Un prestataire doit rester un prestataire. L’entreprise reste le client. Il faut veiller à ce que le partenaire logistique ne vienne pas influencer les décisions structurelles de son client. Aussi, il est important de bien savoir cloisonner les activités pour limiter l’impact d’un prestataire extérieur. Il peut et doit participer aux débats qui ont cours sur ce qui le concerne, mais il ne doit pas pouvoir orienter les décisions en fonction de ses seuls intérêts.

Pour conclure, au cœur d’une Supply Chain, il n’est jamais évident de savoir précisément ce qui doit être externalisé ou pas, à qui, comment et quand. La réponse à de telles questions ne se fait pas à la légère. C’est un processus de réflexion qui doit être mené sur un terme suffisamment long pour englober l’ensemble des services de l’entreprise. Il doit aussi mobiliser la totalité des compétences de chacun pour bien cerne ses besoins et attentes. La demande d’une expertise logistique auprès d’un prestataire est souvent préconisée afin de mieux se centrer sur ses besoins.

Nous vous recommandons ces autres pages :