supply-chain-1123 – La gestion des stocks et la logistique dans la Supply Chain

Une Supply Chain efficiente grâce à l’optimisation des flux physiques

La logistique et la Supply Chain (ou chaîne d’approvisionnement) sont deux notions souvent confondues. Cependant, la Supply Chain s’intègre dans une échelle bien plus large, puisqu’elle concerne l’ensemble des flux de l’entreprise, autrement dit les flux physiques, les flux d’informations et les flux financiers.

La chaîne logistique ne représente que le volet de la Supply Chain relatif aux flux physiques. Néanmoins, elle regroupe une grande partie des acteurs de la Supply Chain. En effet, la logistique s’étend du transport des matières premières des « fournisseurs des fournisseurs » à l’entreprise, du transport interne (production, stockage, surface de vente) et jusqu’à la livraison finale chez le client. La chaîne logistique peut également intégrer une activité de gestion des retours.

À juste titre, la logistique est alors elle-même confondue avec le transport, alors qu’en réalité, son activité concerne davantage la gestion des stocks. Elle constitue ainsi une véritable source de compétitivité pour l’entreprise. Découvrons les enjeux de la logistique et de la gestion des stocks dans la Supply Chain.

CODE_HTML_IMAGE_1 La gestion des stocks et la logistique dans la Supply Chain-1

CODE_HTML_IMAGE_2 La gestion des stocks et la logistique dans la Supply Chain-2

La logistique, une fonction centrale et transversale dans la Supply Chain

La chaîne logistique est le maillon de la Supply Chain traitant de la gestion de l’entrepôt (approvisionnement, stockage, production, livraison), et par conséquent du transport interne et externe des produits ou marchandises.

France Supply Chain, association promouvant la Supply Chain, définit la gestion logistique comme «l’art et la manière d’acheminer les bons produits, au bon endroit, au bon moment, dans les bonnes quantités et en bon état avec un moindre coût ». Voilà qui résume bien le rôle et les enjeux de la logistique au sein de la Supply Chain.

La définition et le rôle de la gestion logistique

Bien que la logistique et la Supply Chain soient deux termes ne pouvant être utilisés comme synonymes, ils se complètent. Ainsi, chaque processus ne saurait exister sans l’autre ; la logistique occupant une fonction centrale de la Supply Chain.

En effet, la gestion des flux physiques représente la pierre angulaire de toute activité. C’est en organisant les moyens et les ressources humaines que la logistique permet à l’entreprise d’atteindre ses objectifs.

Ainsi, la logistique consiste à gérer l’ensemble des processus en amont, en interne et en aval relatifs au transport et au stockage des produits ou marchandises, comme :

  • l’organisation de l’approvisionnement en matières premières au regard des besoins de production ;
  • la gestion de la relation avec les fournisseurs, les prestataires, les services de l’entreprise et les clients ;
  • la gestion du stockage ;
  • la surveillance des stocks ;
  • la gestion des coûts de logistique ; 
  • la préparation des commandes ;
  • l’ordonnancement des flux de distribution ;
  • etc.

Les entreprises ont rapidement compris l’importance d’une bonne gestion logistique pour la réduction des coûts et l’amélioration des délais, et par voie de conséquence pour la compétitivité de l’entreprise. Et c’est ainsi que cette fonction centrale s’est vue attribuer un rôle transversal dans la Supply Chain dès les années 1980/1990.

Les enjeux de la gestion logistique

Parce qu’une mauvaise gestion de la chaîne logistique peut avoir d’énormes conséquences sur l’activité d’une entreprise, son optimisation est devenue un enjeu crucial. En effet, de la gestion de la logistique, et donc des stocks, dépend la satisfaction des clients. En outre, la gestion de la logistique doit permettre de répondre à des besoins à court terme (réponse aux commandes quotidiennes) et à moyen ou long terme (prévision de ventes, optimisation de la production ou du stockage, etc.).

La multiplication des activités confiées au service logistique en a fait un métier fort complexe, si bien que certaines entreprises peinent à trouver les compétences en interne. Il faut savoir que chaque volet de la logistique est soumis à une réglementation spécifique. Le secteur du transport de marchandises est un des meilleurs exemples en la matière. 

Ajoutons à cela l’arrivée de l’intelligence artificielle et du Big Data dans la prévision des ventes et l’ensemble des compétences que cela implique. Nous pourrions également parler des nouveaux enjeux auxquels doivent répondre les entreprises, comme la politique RSE (la responsabilité sociétale des entreprises), les mesures ou ambitions environnementales, ou encore les conséquences du Brexit dans les relations commerciales.

La gestion des stocks, le nerf de la guerre de la logistique

Ce qui précède démontre que la logistique ne se résume pas qu’à la gestion des stocks et au transport, comme l’on a tendance à le croire. Néanmoins, l’optimisation du stockage est un levier d’action primordial pour optimiser la logistique et la Supply Chain. En outre, tout dysfonctionnement peut avoir un lourd impact, puisque c’est l’ensemble des processus qui en serait perturbé.

La définition, le rôle et les enjeux de la gestion des stocks

La gestion des stocks consiste à disposer de la quantité de produits nécessaire à toutes les étapes de la chaîne logistique, et cela au bon moment. Ainsi, elle ne concerne pas uniquement les produits finis, mais intègre également :

  • les matières premières ;
  • les marchandises ; 
  • les produits intermédiaires ; 
  • les fournitures nécessaires à l’activité (cartons, emballage, palettes de stockage ou de transport, film plastique, adhésif, etc.).

Nul besoin de vous expliquer les conséquences d’un retard d’approvisionnement sur la production, ou bien d’un défaut de stock sur la livraison des produits aux clients. La solution la plus simple serait de croire qu’il suffit d’augmenter ses commandes de réapprovisionnement afin d’être certain de pallier la demande. Mais il pourrait s’agir d’une erreur stratégique.

En effet, le stockage représente un des principaux postes de dépense de la chaîne logistique (entrepôt, manutention, assurance, matériel, ressources énergétiques, main-d’œuvre, etc.). En outre, l’approvisionnement n’est pas sans impact sur la trésorerie de l’entreprise, en raison de l’immobilisation des capitaux induite. Enfin, un surstockage est aussi une source importante de perte de marchandises (denrées périssables par exemple), de perte de qualité (produits qui s’abiment) ou d’obsolescence (produits électroniques ou high-tech, par exemple). Optimiser les stocks est donc indispensable.

L’optimisation de la gestion des stocks

L’optimisation du stockage représente un des principaux leviers utilisés par les entreprises pour réduire leur coût de revient, et ainsi augmenter leur marge. Plusieurs stratégies sont possibles, comme : 

  • une gestion de « juste à temps » ou à flux tendus, pour disposer de la juste quantité nécessaire ;
  • une stratégie de dropshipping, pour envoyer la marchandise aux clients finaux ou au point de vente au départ direct des fournisseurs ou grossistes ;
  • une prévision des ventes boostée à l’intelligence artificielle, pour l’analyse des données collectées afin de gagner en précision et d’ajuster la Supply Chain en fonction de la demande ;
  • l’externalisation de tout ou partie de la chaîne logistique (transport, stockage, préparation des commandes, etc.), afin de profiter des compétences et des moyens d’un prestataire spécialisé ;
  • le recours à l’économie circulaire, pour réduire la distance à parcourir ainsi que les délais d’acheminement et de distribution en supprimant des intermédiaires ;
  • etc.

Ainsi, la gestion des stocks et de la logistique doit donc permettre de trouver le subtil équilibre afin de répondre aux besoins de la Supply Chain, tout en réduisant au maximum les coûts et les délais. En outre, prendre uniquement en compte les flux physiques sans repenser à l’organisation des flux matériels, financiers, d’informations et humains ne peut suffire à rendre efficiente la Supply Chain. Preuve supplémentaire de la fonction transversale de la gestion logistique.

Nous vous recommandons ces autres pages :