supply-chain-1151 – Quels sont les enjeux sociaux du Supply Chain Management ?

Les enjeux sociaux du Supply Chain Management

La Supply Chain intègre toutes les entreprises qui interviennent dans le flux d’approvisionnement, de la production du produit à sa livraison. De nos jours, il s’agit donc d’un secteur incontournable, puisque la quasi-totalité des commerces en ligne est concernée par ce processus et tous les acteurs qui y sont rattachés. Ceci explique notamment pourquoi on y retrouve une multitude de compétences et d’intervenants, puisque cette chaîne englobe aussi bien le donneur d’ordre que le fabricant, le sous-traitant, le revendeur, ou même le client.

Pour assurer la gestion de l’intégralité de ce flux, une politique efficace de Supply Chain Management doit évidemment être instaurée. Cependant, cette dernière doit répondre à de nombreuses attentes, entre autres dans le domaine social, une problématique de plus en plus incontournable dans notre société.

Mais alors, quels sont les enjeux sociaux du Supply Chain Management ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre ensemble.

CODE_HTML_IMAGE_1 Quels sont les enjeux sociaux du Supply Chain Management ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Quels sont les enjeux sociaux du Supply Chain Management ?-2

Le Supply Chain Management : définition et rôle

Avant de comprendre les enjeux sociaux du Supply Chain Management, intéressons-nous d’abord à ses caractéristiques et à son rôle.

Qu’est-ce que le Supply Chain Management ?

Vous l’aurez sans doute compris, le Supply Chain Management désigne la gestion et le pilotage de toute la Supply Chain. Pour le service chargé du Supply Chain Management, il s’agit par exemple :

  • de réduire les coûts de l’entreprise ;
  • de surveiller les processus de fabrication ;
  • de suivre les techniques utilisées par les intervenants de la chaîne ;
  • de réunir les ressources nécessaires ;
  • de vérifier le bon fonctionnement des équipements ;
  • d’assurer la gestion des systèmes d’information ;
  • etc.

Quel est le rôle du Supply Chain Manager ?

L’un des acteurs principaux du Supply Chain Management est évidemment le Supply Chain Manager, aussi appelé SCM. En effet, c’est ce dernier qui revêt différentes fonctions, avec pour objectif principal de coordonner les processus et de veiller à satisfaire le client au bout de la chaîne. Cependant, son rôle lui impose de tenir également compte des différentes contraintes de l’entreprise, notamment en ce qui concerne sa marge commerciale, sa rentabilité, ou encore la réglementation à laquelle elle est soumise.

Le champ d’intervention du Supply Chain Manager est en toute logique relativement vaste, même si celui-ci peut sensiblement varier d’une entreprise à une autre. Néanmoins, ses missions ne divergent jamais des grandes lignes du Supply Chain Management. Cela passe entre autres par :

  • la bonne gestion des opérations de la chaîne d’approvisionnement ;
  • l’anticipation des évolutions et des modes de consommation ;
  • la prévention des situations d’urgence et des risques ;
  • la mise en place rapide de solutions aux problèmes ;
  • la communication avec l’ensemble des acteurs de la chaîne ;
  • le suivi d’une politique RSE (Responsabilité sociétale des entreprises), pour valoriser l’entreprise ;
  • l’utilisation d’outils et de logiciels appropriés ;
  • etc.

Le Supply Chain Management : un élément clé de la politique sociale

À cause de la diversité d’intervenants et d’acteurs au cœur de la Supply Chain, cette dernière se retrouve inévitablement confrontée à un enjeu social de grande importance. Qu’il s’agisse d’entreprises privées, de sociétés publiques, ou même de particuliers (à savoir les clients), il est impossible de ne pas tenir compte des différents aspects sociaux englobés par la chaîne d’approvisionnement. À noter que cette notion est encore plus importante pour les entreprises du transport, car elles sont susceptibles de proposer des conditions de travail particulièrement précaires à leurs salariés.

Ces enjeux sociaux doivent donc permettre d’améliorer l’environnement professionnel des intervenants concernés, ou de faciliter son accès, et ce, de la fabrication du produit à sa livraison, en passant par sa préparation en colis. Pour tenir compte de ces problématiques, les entreprises de la Supply Chain doivent mettre en place un certain nombre de bonnes pratiques. Toutefois, il est important que ces dernières tiennent compte de la diversité des collaborateurs, tout comme de leur bien-être. Cela peut notamment passer par l’optimisation du poste de travail, ou même par l’accès à la formation.

Dans tous les cas, les entreprises du secteur logistique ont tout à gagner à mettre en place une charte sociale, qui détermine les contours de sa démarche.

Le Supply Chain Management : les bonnes pratiques de la politique sociale

Comme nous venons de le voir, l’instauration de bonnes pratiques permet aux entreprises de la Supply Chain de tenir compte des enjeux sociaux. Mais alors, quelles sont les décisions concrètes qui peuvent être prises ? On fait le point.

Automatiser pour réduire les tâches pénibles

La réduction de la pénibilité au travail, par le biais de la mécanisation et de la robotisation, doit devenir l’un des objectifs principaux de la Supply Chain. Non seulement cela constitue une avancée bienvenue pour la valorisation des salariés, mais en plus, une telle stratégie peut sensiblement améliorer la performance de toute l’entreprise.

Que ce soit pour limiter le port de charges lourdes, pour limiter les déplacements au sein des entrepôts ou encore pour optimiser la chaîne de production et de fabrication, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles se tourner vers l’automatisation de certains postes, sans pour autant se passer de personnel. Transpalettes, chariots élévateurs, ou encore convoyeurs : de multiples machines peuvent soulager les collaborateurs de l’entreprise au quotidien.

Aménager la sécurité des postes de travail

Au-delà des machines qui permettent de réduire les tâches pénibles, les acteurs de la Supply Chain peuvent aussi s’assurer de l’ergonomie et de la sécurité des postes de travail. C’est une problématique d’autant plus importante que le secteur de la logistique est particulièrement touché par les risques de TMS, à savoir les troubles musculo-squelettiques.

Pour éviter de tels problèmes aux salariés, il est par exemple possible de réfléchir à l’installation de mobilier sur mesure, qu’il s’agisse des tables, des chaînes, des porte-outils, etc.

Opter pour un management bienveillant

Si la sécurité physique et médicale des salariés est essentielle, leur qualité de vie au travail l’est tout autant. À ce titre, les entreprises de la chaîne d’approvisionnement peuvent choisir d’opter pour un management bienveillant, et ce, pour favoriser le bien-être et le confort social du personnel. Cette question tient non seulement compte de la pénibilité, déjà abordée précédemment, mais aussi du stress, de l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, de la protection sociale, etc.

De manière générale, la performance d’une entreprise dépend de la motivation et de la productivité de ses salariés. Plus ces derniers se sentent considérés, plus ils donnent le meilleur d’eux-mêmes, ce n’est plus à prouver. Pour suivre cette stratégie, le Supply Chain Manager doit être à l’écoute des différentes problématiques de chacun. Son objectif est ainsi de trouver l’équilibre entre la performance de l’entreprise et les contraintes du personnel.

Favoriser la réinsertion sociale

S’il y a bien un point que les acteurs et partenaires de la Supply Chain peuvent parfois sous-estimer, c’est sans aucun doute leur capacité à favoriser la réinsertion sociale de leurs collaborateurs et employés. De manière plus concrète, il s’agit ici de faciliter l’accès à la formation des différents salariés, et ce, quel que soit le domaine concerné. Lorsque ces derniers arrivent sans qualification, ou lorsqu’ils font la démarche d’obtenir une réorientation vers un autre poste, le Supply Chain Manager a la responsabilité de les aider dans cette voie et de tout mettre en œuvre pour trouver les moyens et ressources qui s’imposent.

Nous vous recommandons ces autres pages :