faq-lunettes-05 – faq-lunettes-05

Quand les rayons UV affectent-ils les yeux ?

Saviez-vous que l’œil aussi est sujet aux coups de soleil ? Appelée photokératite, photoconjonctivite, ou dans les cas plus graves, « cécité des neiges », cette affection est une brûlure de la cornée par les ultraviolets lorsque les yeux ne sont pas assez protégés. 

L’impact des rayons ultraviolets sur la cornée 

Le rayonnement ultraviolet provient du soleil et de certaines sources artificielles, comme le laser ou les lampes UV. Bien que sa nature soit identique à la lumière visible, il n’est pas perceptible par l’œil humain, mais il peut provoquer des lésions importantes sur la cornée. Les symptômes se traduisent souvent par la sensation d’avoir un corps étranger dans l’œil, la difficulté à cligner des yeux, ainsi qu’un inconfort ou des douleurs dans le globe oculaire. 

Les critères de puissance de l’indice UV 

Attention, la couverture nuageuse n’est pas un bon critère d’évaluation de l’indice UV, car 80 % des rayons peuvent traverser les nuages et affecter la cornée même par temps couvert. La puissance des ultraviolets est cependant influencée par de nombreux facteurs mesurables :

  • la saison, car l’intensité des rayons UV est maximale pendant l’été et le printemps ;
  • l’heure, car les rayons UV sont plus forts aux heures où le soleil est le plus proche de la terre, soit entre 10 et 16 h ;
  • la latitude, car l’équateur étant la zone de la planète la plus proche du soleil, elle subit le rayonnement UV le plus important ;
  • la réverbération, puisque l’eau, la neige, le sable, l’herbe ou encore le béton peuvent réfléchir jusqu’à 85 % des rayons UV. C’est pourquoi il est essentiel de protéger ses yeux en mer, au ski, mais aussi en ville et à la campagne ;
  • l’altitude, car les rayonnements ultraviolets sont plus élevés et dangereux en altitude. On estime par exemple que l’intensité des UV augmente de près de 10 % tous les 1 000 mètres de dénivelé.