faq-supply-chain-03 – faq-supply-chain-03

Comment construire une Supply Chain flexible et durable ?

« Livrer le bon produit au bon endroit au bon moment », tel est le rôle des actions menées au sein d’une Supply Chain. Cependant, cela reste insuffisant si l’on regarde les objectifs de durabilité auxquels doivent répondre les entreprises. Afin de construire une Supply Chain flexible et durable, il est nécessaire de prendre en compte les dimensions environnementales et sociales dans l’ensemble des processus de décision relatifs à la chaîne logistique. L’intégration d’un fonctionnement respectueux de l’environnement et des travailleurs, au sein de la Supply Chain, passe donc par le suivi du bilan carbone (émissions CO2), le respect des travailleurs, la limitation du gaspillage des ressources, etc. Mais quelles actions mettre en place pour atteindre ces objectifs ?

Automatiser les échanges d’information au sein de la Supply Chain

La gestion intelligente des données permet de fluidifier la coordination des activités entre partenaires d’une même Supply Chain. Pour cela, l’information échangée doit refléter l’état physique de la chaîne logistique en temps réel (inventaire des marchandises, localisation fiable des transporteurs et des livreurs, etc.). Ces flux de données ainsi échangés doivent également être exploités de façon efficace, afin d’optimiser :

  • la prévision des ventes ;
  • la gestion des stocks ;
  • le suivi du taux de remplissage des véhicules (limiter le déplacement des véhicules de transport à vide).

Une automatisation performante de la gestion des données doit à terme permettre d’éviter les ruptures en linéaire, mais aussi l’augmentation du prix des produits et l’immobilisation prolongée des capitaux.

Respecter les réglementations en vigueur

Le rôle des réglementations visant à gérer le fonctionnement des entreprises est de limiter les accidents de travail, le non-respect des travailleurs, les abus en matière d’impact environnemental, etc. Ainsi, la mise en conformité de la Supply Chain par rapport aux différentes réglementations doit permettre de diminuer :

  • le nombre d’incidents, les défaillances et les accidents de travail ;
  • le risque d’erreurs lors des saisies de données (facturation, étiquetage des produits, etc.) ;
  • l’utilisation de procédés et de produits peu respectueux de l’environnement ;
  • la mauvaise gestion des produits périssables et des matières premières dangereuses.

Suivre la qualité du fonctionnement de la Supply Chain

Les actions décrites précédemment ne peuvent être intégrées durablement au sein de la Supply Chain si elles ne sont pas mesurées et suivies. Pour cela, différentes métriques sont à mettre en place pour apprécier la qualité de la Supply Chain, telles que la mesure des taux :

  • de service client, fournisseur et prestataire ;
  • de conformité ou de non-conformité des produits et des procédures de travail ;
  • d’accidents et d’absentéisme ;
  • de formation des travailleurs ;
  • etc.

Chaque volet (social, environnemental, technique) doit faire l’objet d’un suivi à travers l’instauration de métriques dédiées, afin de vérifier continuellement la durabilité et la flexibilité de la Supply Chain.