mca-B-const-18 – Plan de maison et chambre parentale : les bonnes pratiques

Chambre parentale : les bonnes pratiques pour le plan de la maison

Construire une maison permet de créer et d’aménager une habitation qui ressemble à ses propriétaires et répond aux besoins quotidiens.

La construction d’une maison présente aussi de nombreux avantages, dont un très appréciable : la possibilité de concevoir une chambre parentale sur mesure. Rares, en effet, sont les maisons qui possèdent un lieu réservé aux parents, avec une réelle chambre parentale. Concevoir les plans de sa future maison permet donc de penser chaque espace et de créer une chambre parentale intime, voire une suite parentale avec salle de bain et dressing. Aménagement, exposition ou emplacement, que d’éléments à prendre en considération pour réaliser des plans parfaits ! Pour y voir plus clair, voici les bonnes pratiques à adopter pour concevoir une chambre parentale lors de l’élaboration des plans de la future maison.

Les plans : quels sont les points essentiels ?

Lorsque le terrain est acquis, c’est le moment de s’occuper des plans de la maison. En L, de plain-pied ou à étages, nombreuses sont les possibilités de construction. En fonction du budget, du nombre d’habitants et des besoins, les plans diffèrent néanmoins. Cependant, certains points demeurent inchangés et sont à prendre en considération pour chaque type de construction.

Pour créer une chambre parentale sur mesure, certains éléments, comme l’exposition de la chambre et de son éventuelle salle de bain, sont essentiels. S’il y en a qui prennent un réel plaisir à posséder une chambre et une salle de bain à l’Est, éclairée par la lumière matinale, d’autres la préfèrent au Sud, pour profiter d’une sieste ou d’une douche ensoleillée après une longue journée. Il est donc important de soulever ce point, afin de définir l’emplacement de la future chambre parentale.

Autre point à aborder : l’intimité. La chambre parentale étant réservée au couple, il est possible d’opter pour un espace ouvert, avec vue sur la douche, le jacuzzi ou la baignoire, notamment si cette dernière dispose d’une salle de bain. Néanmoins, l’espace peut être cloisonné pour plus d’intimité.

Si la chambre parentale possède sa propre salle de bain, il est également indispensable de penser aux aérations et à la pose d’une VMC, mais aussi aux besoins en eau (arrivée d’eau et évacuation des eaux usées).

Placer la chambre parentale

Construire une maison permet aux futurs propriétaires d’avoir carte blanche. Cependant, une grande liberté peut parfois perdre les futurs habitants. Lorsqu’on se projette, certains points sont très importants :

  • où placer la chambre parentale ?
  • doit-elle être à l’étage, au rez-de-chaussée (dans le cas d’une maison à étage), dans une autre aile (dans le cas d’une maison en L), à l’opposée de la chambre d’amis, d’enfant, etc. ?

Autant d’éléments à anticiper pour bien placer chaque espace. À noter qu’il est essentiel de favoriser une bonne exposition pour les pièces de vie. De surcroît, une maison bien exposée et très lumineuse permet de réaliser des économies d’énergie.

La surface de la chambre

À chaque plan et budget sa surface d’habitation. Cependant pour qu’une chambre parentale soit synonyme de confort, cette dernière doit être aménagée en adoptant de bonnes pratiques. Bien entendu, la construction d’un bien d’une grande superficie permet de favoriser des pièces aux grands volumes, tout comme la création d’une suite parentale très spacieuse. Néanmoins, la surface minimum pour une suite parentale avec salle de bain et dressing est de 18.5 m². En se basant sur cette surface, la chambre parentale mesure 12 m², la salle de bain nécessite 3 m², et il faut compter 3.5 m² pour un dressing indépendant.

Bien évidemment, en fonction des besoins, des idées d’aménagement et des préférences, ces 3 espaces se placent différemment et sont aménagés au gré des envies de chacun. Néanmoins, il est essentiel de garder à l’esprit que la surface minimale d’une chambre parentale est 12 m² ou 18.5 m² pour une suite parentale.

En effet, pour assurer un espace confortable, agréable à vivre, ainsi que permettant de circuler et de placer une armoire, une chambre parentale ne peut être inférieure à 12 m². Un espace plus petit n’offre pas la possibilité au couple de placer le lit au centre de la pièce et d’avoir ainsi accès aux deux côtés du lit. Depuis 2002, une habitation compte une chambre parentale si, et seulement si, elle possède une pièce de 12 m², avec 2 mètres de hauteur sous plafond.

Toutefois, pour un confort optimal, la superficie idéale pour une chambre parentale est de 17 m². En effet, un tel espace permet d’inclure plus de mobilier de rangement.

Aménager la chambre parentale

Pour une construction et un aménagement réussis, il n’y a qu’une règle d’or : l’anticipation. En effet, planifier et écarter les ombres qui pourraient s’inviter au tableau permet de se lancer dans le chantier de construction et d’aménagement en toute sérénité. Mais alors, que prévoir dans une chambre parentale ?

  1. Prendre en compte la configuration de la pièce.
  2. Définir la taille du dressing ou du mobilier de rangement.
  3. S’il s’agit d’une suite parentale, prévoir les systèmes d’évacuation et d’aération.
  4. Choisir un sol agréable pour une chambre à coucher (parquet, lino, moquette, etc.).
  5. S’il est question d’une chambre avec salle de bain, prévoir un sol résistant, qui supporte le poids d’une baignoire remplie, ainsi que l’humidité.
  6. Penser aux cloisons (portes coulissantes, murs, pièces ouvertes), car ce point est important pour l’intimité, mais également pour profiter de la salle de bain lorsqu’une personne du couple est endormie.

Réussir la décoration

Créer une atmosphère propice au bien-être est primordial pour une chambre. Pour ce faire, l’étape décorative est très importante. Pour créer un espace synonyme de détente et de confort qui évoluera bien au fil des années, il est conseillé d’opter pour des couleurs neutres et des matériaux naturels.

Les couleurs pâles fonctionnent parfaitement, car ces dernières reposent l’œil. Cependant, des couleurs chaudes apportent du réconfort et de la chaleur. La chambre à coucher s’habille souvent de couleurs douces et d’un beau mobilier, car il est essentiel de se sentir bien dans sa chambre. Le bois, le rotin et les matériaux aux allures élégantes et vintage sont très appréciés par les décorateurs de chambre à coucher. De jolis rideaux, un espace lecture, une jolie tête de lit sont également des éléments qui parferont une décoration. En appliquant ces quelques conseils, penser, aménager et décorer la chambre parentale devient aisé.

Pour résumer, concevoir les plans d’une chambre parentale permet d’obtenir un espace nuit qui ressemble aux habitants de la pièce. Cependant, des erreurs au cours du processus sont possibles. En anticipant les différentes étapes du projet et en appliquant les bonnes pratiques à adopter, la future chambre parentale ne peut que correspondre à ses attentes.

Si la construction d’une maison est un projet de vie, la chambre parentale est une pièce importante qui mérite toute l’attention.