mca-B-const-31 – Plan de maison : bien concevoir son aménagement

Bien concevoir l’aménagement de sa maison : l’importance du plan

Lors de la conception des plans de votre future maison, vous serez tributaire de plusieurs facteurs : la configuration du terrain à bâtir (sa forme et sa pente), les environs (vis-à-vis ou vue dégagée), l’exposition de la parcelle, sans oublier le PLU (Plan Local d’Urbanisme). Ces différentes contraintes entrent en jeu pour définir la position de votre maison sur le terrain, son orientation et sa forme (en L, en U, à étage, de plain-pied).

Après avoir traité l’ensemble de ces points, il est alors temps de passer au dessin des plans qui préfigureront l’intérieur de votre habitation. Comment faire pour concevoir un aménagement qui correspond à vos besoins et vos envies ? Comment agencer les pièces ? Comment valoriser le moindre mètre carré de votre maison ? Toutes ces questions méritent réflexion. Alors, avant de vous lancer dans l’élaboration du plan de votre maison, pensez à bien concevoir son aménagement.

Concevoir un plan d’aménagement en fonction de son style de vie

Lorsqu’arrive le moment de dessiner les plans de son projet, mieux vaut faire appel aux services de professionnels tels qu’un architecte ou un constructeur. En cas de décision de se lancer seul, il faut savoir qu’il existe des outils très performants pour concevoir son plan. C’est pourquoi il est conseillé de s’équiper d’un logiciel de plan de maison. Il en existe de nombreux, dont certains gratuits. Ils permettent la création de plans en 2D et même en 3D.

Mais, outre l’outil de conception, le plus important consiste à déterminer quels sont ses besoins et ses envies pour sa future maison (taille des pièces, du jardin, etc.), mais aussi quelles sont les spécificités du foyer (nombre de personnes, mode de vie, etc.).

Ce n’est qu’après avoir répondu à ces questions qu’il sera possible de définir plus précisément le style de maison à faire construire, mais aussi la typologie des pièces.

Quel style de maison choisir ?

Le type de maison à construire sera en partie déterminé par la configuration du terrain, mais aussi par le PLU. Maison classique, moderne, à étage, plain-pied : il y a l’embarras du choix, et ce d’autant plus que pour chaque type de maison, il existe de très nombreux modèles possibles. Les contraintes budgétaires entreront, bien sûr, en ligne de compte dans la décision. Une maison classique sera parfaitement adaptée à un budget modeste, alors que les maisons contemporaines ou passives exigeront un budget plus conséquent.

Après avoir choisi le style de maison, il sera temps de concevoir un agencement intérieur à son goût. Il est en effet possible de personnaliser sa future maison ou villa en adaptant les plans à ses contraintes familiales (nombre de chambres nécessaires, présence d’un garage ou pas, superficie réservée au jardin), mais aussi à ses habitudes de vie, voire professionnelles.

Des pièces en fonction de ses activités

Pour déterminer le nombre de pièces de sa future maison ainsi que leur fonction, il faut prendre en compte la superficie totale disponible, la composition de sa famille et son activité professionnelle. En cas de télétravail, un bureau sera absolument indispensable. Avec une grande famille, une pièce de vie conviviale et ouverte sur l’extérieur sera idéale pour des moments de partage.

Il sera aussi judicieux de regrouper les pièces selon les activités qui s’y déroulent. Il faut penser à réunir dans une même zone les espaces fréquentés et utilisés plutôt en journée, tels que le salon, la salle à manger et la cuisine. Il s’agit là des pièces de vie. Pour bénéficier d’un calme propice au repos, mieux vaut rassembler les chambres et la salle de bain dans une autre partie de la maison. Ainsi, l’activité dans les pièces de vie ne viendra pas perturber le sommeil ou le temps d’étude des enfants. De plus, il peut être préférable d’installer la suite parentale à bonne distance des chambres des enfants.

Pour déterminer correctement l’aménagement intérieur de la future maison, il est donc indispensable de réfléchir à ces différentes problématiques avant d’en esquisser le plan. D’autres critères sont cependant à prendre en compte : l’organisation des pièces et l’optimisation de l’espace.

Concevoir un plan qui optimise l’espace

Afin de jouir d’une maison confortable et fonctionnelle, il faut concevoir un plan prévoyant une bonne distribution des pièces, ainsi qu’une utilisation optimale de tous les espaces disponibles.

Bien penser l’organisation des pièces

Après avoir déterminé les espaces de jour et de nuit au sein de la maison, il faut également réfléchir à l’implantation des pièces en fonction de leur exposition. Pour profiter au maximum de l’ensoleillement et de la chaleur, les pièces de vie comme le salon et la cuisine sont habituellement tournées vers le sud. Couplée à la création de belles ouvertures vitrées, cette exposition permettra de réelles économies d’énergie et diminuera la facture de chauffage. Quant aux chambres, elles seront plutôt placées à l’est ou à l’ouest pour profiter des douces lumières du matin ou du soir tout en conservant une certaine fraîcheur, propice à une bonne qualité de sommeil.

Il faut aussi veiller à bien relier l’intérieur de la maison à son extérieur, en aménageant par exemple une belle terrasse dans la continuité de la pièce de vie. De cette façon, il sera possible de profiter pleinement du jardin. Il convient aussi d’être attentif aux circulations au sein de la maison. Les déplacements doivent s’y effectuer de façon fluide et aisée. Il faut donc penser à la façon de bien faire communiquer les différentes pièces entre elles.

Tirer profit des espaces perdus

Autre point à ne pas négliger : optimiser les surfaces perdues. En effet, couloir, espace sous les escaliers, combles, dégagement, palier sont autant de mètres carrés qu’il convient de valoriser afin d’apporter davantage de confort à la maison.

Il peut donc être utile de rentabiliser la place située sous les escaliers pour en faire un espace de rangement, ou un coin bureau discret et pratique. On peut aussi profiter de la présence de combles pour ajouter des pièces et augmenter ainsi la superficie habitable de la maison.

Prévoir des pièces de bonnes dimensions

Enfin, pour profiter d’une habitation véritablement pratique et agréable à vivre, il faut être attentif à la surface allouée à chacune de ses pièces. Il est conseillé de respecter les dimensions minimales suivantes :

  • pour le salon : 20 mètres carrés ;
  • pour les chambres : 9 mètres carrés ;
  • pour la cuisine : 12 mètres carrés ;
  • pour la salle de bains : entre 7 et 9 mètres carrés ;
  • pour les toilettes : 3 mètres carrés.

En suivant l’ensemble de ces conseils, vous devriez parvenir à concevoir un bon plan pour l’aménagement de votre future maison. À vous de jouer !