optis-0054 – Produits verts en Chine : Un drapeau rouge qui passe au vert

Produits verts en Chine : l’accélération d’un modèle économique plus responsable

La Chine a fait de la croissance verte l’un des cinq principes directeurs du 13e plan quinquennal, appelant à un développement plus écologique de l’économie pour résoudre les problèmes de pollution. L’une des mesures clés a été d’intégrer l’industrie verte et d’encourager la consommation de produits responsables. En effet, malgré les caricatures du « Made in China » illustrant la Chine comme l’un des pays les plus pollueurs au monde devant les États-Unis, le débat environnemental y est très riche. Aujourd’hui, la Chine se fait une nouvelle place, les usines cherchant à tirer parti de la demande croissante d’une catégorie de consommateurs plus soucieux de l’environnement. 

Les jeunes sont prêts à payer le prix pour des produits verts

Il est évident que les jeunes de la génération Y, aussi appelée les « millennials », sont beaucoup plus sensibles à la cause écologique et à l’urgence climatique que la génération de leurs parents. Une étude menée par le Hong Kong Trade Development Council montre que les consommateurs chinois issus d’une classe moyenne ou aisée sont prêts à payer de 15 à 16 % de plus pour des produits responsables. Et plus les consommateurs sont jeunes, plus ils sont prêts à payer. Il semblerait que l’impact écologique et social des marques que les Chinois consomment soit au centre de leurs préoccupations. La protection de l’environnement est d’ailleurs le premier motif de mouvements importants en Chine, forçant Pékin à fermer des usines.

Le marketing d’influence éthique et écoresponsable de plus en plus présent en Chine

Il est évident que les réseaux sociaux ont une grande part de responsabilité dans la multiplication des différents mouvements sociaux et environnementaux et dans les changements d’habitudes de consommation des jeunes en Chine, avec une communauté d’influenceurs écologiques de plus en plus importante. Ce nouveau mode de vie prend beaucoup d’ampleur et est largement porté par les influenceurs et entrepreneurs chinois sur les réseaux sociaux :

  • nourriture végane ;
  • cosmétiques eco-friendly ;
  • produits alimentaires bios ;
  • etc. 

De plus, la pandémie a avantagé le passage à une consommation responsable et discrète et semble avoir poussé un grand nombre vers une vie plus minimaliste et respectueuse de l’environnement, débouchant sur une demande de produits verts forte.

Des entreprises qui se tournent vers le marketing vert

En réponse à cette forte demande de produits responsables en Chine, de nombreuses entreprises revoient leur stratégie et participent au développement des produits verts. Le développement durable et la lutte contre le changement climatique sont devenus de véritables modèles dans la stratégie marketing. C’est notamment le cas dans l’industrie de la mode, dont la production de masse fait d’elle l’industrie la plus polluante au monde, notamment à cause de sa dépendance aux énergies fossiles. L’étiquette « écoresponsable » devient un outil de marketing très fort.

La livraison de repas à domicile est également l’un des facteurs qui étouffent la Chine sous une montagne de plastique. Depuis 2019, la commande de repas en ligne a augmenté de près de 30 %. Pour répondre à ce problème, une règle de 2020 vise à réduire de 30 % l’utilisation d’ustensiles en plastique. Cependant, les écologistes craignent que la croissance de ce secteur ne vienne contrecarrer ces objectifs.

Les entreprises en Chine et dans le monde entier devront se responsabiliser et prendre l’exemple de la stratégie écologique du restaurant Yi Kou Liang Shi i à Pékin, qui utilise uniquement de la vaisselle céramique : après consommation, le restaurant récupère les couverts et la vaisselle pour les laver et les réutiliser.

Le marché des produits verts guidé par les initiatives du gouvernement chinois

Pour préserver l’environnement et favoriser la production de produits responsables en Chine, le gouvernement propose des actions concrètes.

Il y a déjà quelques années que la Chine, pays le plus générateur d’émissions de carbone, investit dans l’écologie, en devenant notamment le premier pays dans la production d’ampoules à basse consommation, d’éoliennes, de panneaux solaires, de chauffe-eaux solaires ou de batteries pour voitures électriques, ou en faisait des investissements de 34 milliards de dollars dans les technologies propres en 2009. Chaque année, Pékin ferme près d’un millier d’usines polluantes. Cependant, la situation ne s’améliore pas plus rapidement et des efforts considérables restent encore à faire pour arriver à la neutralité carbone qu’elle souhaite atteindre avant 2060. L’objectif de Pékin : une expansion économique plus durable et sensibilisée sur le plan écologique.

Cependant, les organisations suivant la politique climatique internationale sont dubitatives. En effet, le bilan de la Chine en matière de développement durable est mitigé : le plan de relance Covid-19 de Pékin s’est fortement appuyé sur les industries polluantes.

La valorisation des produits écologiques en Chine

Le financement du marché des produits verts en Chine est l’un des instruments des changements environnementaux. Le pays a mis en place un mécanisme de valorisation des produits écologiques : il s’engage à établir un cadre politique de base pour la valorisation des produits d’ici 2025.

Dans le cadre des objectifs du développement vert, il a été demandé à l’Administration de la certification et de l’accréditation de la République Populaire de Chine d’établir un système complet et intégré de certification et d’étiquetage des produits verts pour remplacer le système existant. L’objectif est de soutenir un système unifié de certification.

La directive insiste également sur un soutien accru à la finance verte, encourageant les banques à soutenir les prêts à moyen et long terme pour les entités gérant ou développant des produits responsables en Chine et à réduire les coûts de financement.

La sensibilisation des certifications des produits écologiques en Chine

Si les consommateurs en Chine sont de plus en plus sensibles aux produits responsables, Hong Kong Trade Development Council affirme que la population chinoise n’est pas encore assez sensibilisée aux certifications des produits, ou du moins qu’ils en savent très peu sur le sujet.

Les ONG jouent un rôle très important dans la révolution verte en Chine. Certaines d’entre elles, comme Friends of Nature, guident les consommateurs chinois vers le choix des produits verts en créant des listes noires et en effectuant des actions de sensibilisation concrètes. Cependant, ces ONG étant en étroite relation avec le Parti communiste peuvent certes faire pression sur les entreprises, mais ne doivent par ailleurs pas dépasser certaines limites, au risque de se faire censurer.

Le marché vert chinois doit encore faire ses preuves

La demande de produits écologiques en Chine est de plus en plus forte, mais l’offre reste relativement faible, ce qui entraîne une croissance lente. En plus des efforts du gouvernement et des ONG pour mettre en valeur les produits écologiques en Chine, le marché doit lui aussi faire un effort pour proposer des produits respectueux de l’environnement.

En effet, le développement des produits responsables en Chine est très niché. Il s’agit principalement des aliments et boissons, des produits ménagers, des appareils ménagers consommant moins d’énergie, ainsi que des vêtements et accessoires. De nombreux autres secteurs doivent également se réveiller pour s’aligner à la demande de la population chinoise face aux problèmes environnementaux.