optis-0133 – optis-0133

Qu’est-ce que le style haussmannien ?

Le style haussmannien provient d’une charte d’urbanisme vieille de plus de deux siècles. Sous le règne de Napoléon III, entre 1853 et 1870, le baron Haussmann entreprit de grands travaux de modernisation urbaine dans la ville de Paris. Ainsi le style haussmannien concerne autant les bâtiments que la voirie, les carrefours, les boulevards, les parcs, etc.

L’architecture haussmannienne prévoyait d’aérer la capitale, d’harmoniser les infrastructures dans le paysage parisien, tout en conférant un esthétisme unique aux bâtiments de la ville. Cette uniformisation répond à plusieurs caractéristiques.

  1. Une hauteur d’immeuble comprise entre 12 et 20 mètres, soit 5 à 6 étages.
  2. Le matériau de construction principal du bâtiment est la pierre de taille.
  3. L’entrée des bâtiments s’opère sur une porte cochère. Elle donne généralement sur une petite cour.
  4. Le rez-de-chaussée, haut de plafond, accueille des commerces.
  5. Le deuxième étage dispose d’appartements plus grands, avec balcons et encadrements de fenêtres décorés. À l’époque, ils étaient réservés aux nobles.
  6. Les troisième et quatrième étages possèdent une hauteur de plafonds moins importante. L’architecture intérieure reste simple.
  7. Le dernier étage est sous les combles. Les chambres de bonne étaient réservées aux domestiques.
  8. Le toit en pente est incliné à 45 degrés, afin que toutes les rues de Paris profitent d’un maximum d’ensoleillement.

Quelles sont les caractéristiques d’une fenêtre haussmannienne ?

Les menuiseries extérieures haussmanniennes se reconnaissent également entre mille, grâce à des caractéristiques qui leur sont propres. Les portes d’entrée d’immeubles se composent de bois avec des moulures, des tableaux et de la ferronnerie. Elles disposent d’une finition en patine, vernis, huile naturelle, cire ou sont simplement peintes.

Quant aux fenêtres haussmanniennes, elles sont rectangulaires et de taille imposante. Toutefois, la partie haute de la fenêtre peut être de forme arrondie. Elles se ferment avec une fermeture à mouton et gueule de loup et une crémone. Des petits bois divisent la surface du vitrage. Parfois, des impostes fixes ou ouvrants les surmontent.

Fenêtres haussmanniennes : l’essence de chêne, matériau de prédilection

Fabriquée en bois, la fenêtre haussmannienne se fabrique à partir d’un bois de chêne. Noble, cette essence possède un veinage marqué qui apporte de l’authenticité à la menuiserie. De plus, le chêne s’adapte parfaitement à la fabrication sur mesure et aux menuiseries imposantes comme les fenêtres haussmanniennes. Toutefois, Atulam propose également de réaliser des fenêtres haussmanniennes sur mesure à partir de bois exotique.

Type haussmannien : la fermeture à mouton et gueule de loup

L’une des caractéristiques principales des fenêtres haussmanniennes demeure la fermeture à mouton et gueule de loup. Ce type de fenêtres s’oppose aux fenêtres actuelles, que l’on appelle les fenêtres à recouvrement. Très répandues à partir du XVIIIe siècle, les menuiseries à gueule de loup comprennent deux vantaux dont les moulurations s’emboitent l’une dans l’autre. La moulure du premier vantail, appelée mouton, bénéficie d’un demi-rond en plein. Celle-ci se fait emprisonner par la moulure à demi ronde en creux — la gueule de loup — du second ouvrant, lorsque vient le moment de fermer la fenêtre.

Le système de fermeture à mouton et gueule de loup s’avère particulièrement efficace pour les menuiseries de grande hauteur comme les fenêtres haussmanniennes. En effet, le maintien des vantaux reste optimal et continu, ce qui évite les risques de déformation ou de voilage de la fenêtre.

À l’origine, les fenêtres à mouton et gueule de loup procurent des performances moindres en matière d’isolation, par rapport aux fenêtres à recouvrement. Le montant central d’une fenêtre à mouton et gueule de loup ne comporte que deux points de fermeture extérieure, en haut et en bas. Pour optimiser l’isolation thermique et phonique, Atulam modernise ce type de fenêtres avec l’ajout d’un double joint d’étanchéité périphérique et d’un double joint dans la gueule de loup. Par ailleurs, la fenêtre ne se compose plus d’un simple vitrage, mais bien d’un double vitrage (56 mm ou 68 mm).

Fenêtre de style haussmannien : la crémone ou l’espagnolette

La crémone s’apparente au mécanisme qui permet d’ouvrir et de verrouiller une fenêtre à deux battants. Elle se compose d’une poignée (le bouton) et d’autres éléments (chapiteaux, coulants et gâches) fixés sur le dormant de la fenêtre, dans lesquels les tringles s’actionnent. L’ensemble détient également une fonction esthétique. Certaines sont travaillées comme de véritables œuvres d’art. Parfois, la crémone est remplacée par une espagnolette, un système de fermeture plus basique, mais tout aussi esthétique. Atulam laisse la possibilité à ses clients de conserver les crémones d’origine. Dans ce cas, les menuisiers les décapent et les réadaptent sur la nouvelle menuiserie.

Caractéristiques d’une fenêtre haussmannienne : les petits bois

Les fenêtres haussmanniennes comportent généralement des petits bois. Ces pièces typiques se posent de manière horizontale ou verticale et divisent la surface du vitrage. Les petits bois se collent directement sur le vitrage pour garder un côté authentique. Ils peuvent également s’intégrer directement dans le double vitrage, ou être assemblés par tenons et mortaise dans les ouvrants.

Fenêtres haussmanniennes : type d’ouverture

Les fenêtres haussmanniennes comportent une ouverture à la française : les battants s’ouvrent vers l’intérieur de la pièce. Atulam propose également une ouverture à soufflet, afin d’aérer facilement les pièces de vie en toute sécurité. Enfin, les fenêtres peuvent être accompagnées de volets intérieurs pour préserver l’intimité des occupants et ajouter un charme très parisien.

Les dimensions d’une fenêtre haussmannienne

Une fenêtre haussmannienne ne détient pas de dimension standard. Certaines atteignent plus de 2,70 mètres de haut ! Hauteur, largeur, forme rectangulaire ou arrondie sur le haut : les caractéristiques sont variables. Atulam s’adapte aux volontés de ses clients : le choix du sur-mesure s’adapte parfaitement lorsqu’il s’agit de réaliser des fenêtres haussmanniennes.