optis-0136 – optis-0136

Immeubles et appartements haussmanniens

L’architecture haussmannienne date du milieu du XIXe siècle, sous la gouvernance du Napoléon III. L’unique président de la Deuxième République entre 1848 et 1852, puis Empereur des Français entre 1852 et 1870 est un fervent admirateur de la modernité britannique — il a vécu deux années à Londres. Il ordonne la transformation architecturale de Paris sous l’égide du Baron Eugène Haussmann. Nommé Préfet de la Seine, ce dernier décide d’harmoniser les bâtiments de Paris, notamment ceux qui suivent l’accès aux principales gares de la ville.

Atulam : l’entreprise de menuiseries extérieures spécialisée dans la confection de fenêtres haussmannienne

Vous souhaitez concrétiser un projet de rénovation concernant les menuiseries extérieures de votre appartement haussmannien ? Confiez cette vaste tâche à une entreprise de menuiserie extérieure spécialiste des réalisations haussmanniennes. Atulam confectionne des fenêtres et portes extérieures dans la plus pure tradition haussmannienne, alliant le savoir-faire d’époque aux exigences actuelles. Découvrez toutes les subtilités des réglementations auxquelles la menuiserie Atulam doit faire face pour poser vos fenêtres traditionnelles haussmanniennes.

Pose d’une fenêtre haussmannienne : attention aux réglementations

De nombreux bâtiments haussmanniens font l’objet d’une réglementation pointilleuse, du fait de leur classement en monument historique. Dans le cas d’une rénovation ou d’un remplacement de fenêtre, le propriétaire ne peut dénaturer l’aspect de l’immeuble. Il doit suivre un ensemble de recommandations pour respecter le style architectural de la façade de l’immeuble.

Ainsi, la fenêtre doit conserver :

  • la couleur d’origine des menuiseries extérieures ;
  • la présence des petits bois, ces croisillons sur le vitrage ;
  • sa forme d’origine, qu’elle soit rectangulaire ou cintrée (arrondie sur la partie supérieure) ;
  • le soubassement (partie basse pleine située en dessous du vitrage) ;
  • l’allège (partie du mur située entre le plancher et l’appui de la fenêtre) ;
  • l’imposte (partie située au-dessus de la fenêtre) ;
  • le nombre d’ouvrants.

Chaque rénovation ou pose de menuiserie s’effectue après avoir obtenu une autorisation en mairie, qui peut elle-même demander l’avis des Architectes des Bâtiments de France. Dans les autres cas, la copropriété ne peut imposer un choix de matériau pour les fenêtres. Toutefois, un remplacement des fenêtres peut être soumis au vote des copropriétaires.

Caractéristiques d’un appartement haussmannien

L’appartement haussmannien fait partie d’un bâtiment du même nom. La hauteur de ces immeubles est proportionnelle à la largeur des rues, afin que ces dernières profitent d’un maximum d’ensoleillement. Tous les immeubles au sein d’une même rue sont construits à la même hauteur. Quoi qu’il en soit, les immeubles haussmanniens ne dépassent jamais six étages. Quant à la construction des façades, elle est réalisée à l’aide de pierre de taille.

Les dimensions d’un appartement haussmannien dépendent de l’étage auquel il se situe. En effet, à chaque étage correspond un rang social. Au rez-de-chaussée se trouvent les commerces, alors que le premier étage leur sert d’entrepôt. Les appartements les plus hauts de plafond sont localisés au deuxième étage. Parfois, la hauteur sous-plafond atteint plus de trois mètres. À l’époque, ces logements étaient réservés à la noblesse. Par ailleurs, les fenêtres et autres menuiseries extérieures y sont plus raffinées et décorées. Des portes-fenêtres haussmanniennes donnent accès à des balcons en pierre ou en fer.

Si les troisième et quatrième étages conservent une bonne hauteur sous plafond, la décoration demeure assez sobre. Ses niveaux étaient construits pour la petite bourgeoisie. Enfin, le cinquième étage (parfois le sixième étage dans certains bâtiments) se situe sous les combles du toit. En ardoise ou en zinc, celui-ci forme un angle de 45 degrés, créant des pièces mansardées et de dimensions bien plus modestes. Réservées aux domestiques, les « chambres de bonne » prennent aujourd’hui de la valeur, car ils offrent une vue imprenable sur Paris. Également de taille moindre, les fenêtres situées à ce niveau gardent tout de même les caractéristiques des menuiseries extérieures haussmanniennes.

Parmi les autres caractéristiques des appartements haussmanniens de Paris :

  • la charpente en bois de l’immeuble haussmannien ;
  • le toit en zinc ou en ardoise ;
  • le parquet en bois massif ;
  • la présence d’une cheminée en marbre dans les appartements les plus cossus ;
  • les moulures en bois ou en plâtre situées aux angles du plafond, aux portes et fenêtres.

Quelles menuiseries extérieures pour un appartement haussmannien ?

Les menuiseries extérieures d’un appartement haussmannien (fenêtres, fenêtre cintrée en plan, portes-fenêtres, œil-de-bœuf, lucarne, etc.) possèdent des caractéristiques propres. Certaines s’avèrent obligatoires, notamment dans les immeubles classés « monument historique ».

Fenêtre et porte-fenêtre de tradition haussmannienne

La fenêtre haussmannienne est réalisée à partir de bois. Généralement, l’essence de chêne est privilégiée, mais les fabricants peuvent la remplacer par du bois exotique. De hauteur formidable (parfois jusqu’à 2 m de haut), la menuiserie dispose d’un double battant avec une fermeture à mouton et gueule de bois. La moulure du premier vantail (le mouton) se compose d’un demi-rond plein. Celui-ci se loge dans la moulure à demi ronde en creux du second battant (la gueule de loup).

Par ailleurs, la fenêtre haussmannienne comporte également une crémone. La crémone est un mécanisme décoratif, qui se compose notamment d’une poignée travaillée de manière typiquement haussmannienne. Le système peut aussi être encastré dans la fenêtre et ne laisser apparaître que la poignée de la fenêtre. Les petits bois figurent également dans les particularités de la fenêtre. Ces pièces horizontales ou verticales divisent la surface de vitrage. Enfin, les fenêtres haussmanniennes s’ouvrent généralement avec un système à la française, c’est-à-dire qu’elles s’ouvrent vers l’intérieur de la pièce.

Fenêtre pour un appartement haussmannien : entre tradition et modernité

Les fenêtres haussmanniennes sont réputées pour leur aspect esthétique. Cependant, leur côté pratique laisse des doutes, surtout à l’ère moderne. Si le niveau d’isolation thermique des modèles originaux ne s’avère pas à la hauteur des standards actuels — le simple vitrage était la norme à l’époque, l’isolation phonique est encore pire. Les immeubles haussmanniens se situent quasiment tous dans les quartiers fréquentés de Paris, ce qui engendre des nuisances sonores de jour comme de nuit.

Atulam revisite la fenêtre haussmannienne en alliant les caractéristiques originelles de la menuiserie avec les exigences d’aujourd’hui. Les fenêtres se composent d’un double vitrage standard, épais de 56 mm ou 68 mm. En outre, elles disposent d’un double joint d’étanchéité périphérique, ainsi que d’un double joint situé dans la gueule de loup. De ce fait, la fenêtre haussmannienne d’Atulam fait bénéficier le logement d’une isolation thermique et d’une isolation phonique qui sont toutes deux idéales.

Un projet ?

Pour votre projet de rénovation de menuiseries haussmanniennes, ou pour n’importe quel autre type de rénovation de menuiseries extérieures en bois, Atulam vous accompagne. Des réalisations sur-mesure, uniques et personnalisables. Grâce à notre savoir-faire, nous pouvons répondre à toutes vos exigences techniques et esthétiques, pour tous les styles de maisons.