prismes-cotton-12 – Quels sont les différents types de chemise blanche ?

Quels sont les différents tissages pour chemise blanche ?

Le choix de la couleur d’une chemise dépend des goûts et des styles. La chemise blanche est un incontournable du vestiaire masculin. Vous ne risquez pas le faux pas en arborant ce vêtement pour vos sorties. Si la couleur n’est pas un critère déterminant pour choisir une chemise homme, la matière l’est quant à elle. Le coton fait l’unanimité, car c’est un textile assez résistant et agréable au toucher. De nombreuses autres matières comme le lin, la laine, le polyester sont également appréciées pour leurs propriétés intrinsèques. Cependant, en fonction de l’armure de tissage, à savoir l’alignement des fils de chaîne (fils situés dans la longueur) et des fils de trame (fils situés dans la largeur), la matière peut avoir un aspect et un toucher différents.

Mais quel tissu choisir pour une chemise homme ? Découvrons les principaux tissages réalisés.

Le tissage popeline à armure toile

Autrefois appelée papeline, parce que découverte pour la première fois dans la ville papale d’Avignon, la popeline est un tissu ancien qui date précisément du 15e siècle. L’armure du tissu présente plus de fils de chaîne que de fils de trame, et s’obtient en combinant les fils fins (fils de chaîne) et les fils plus épais (fils de trame). Une chemise blanche en popeline est généralement tissée serrée dans une armure toile (comme la flanelle ou le chambray), c’est-à-dire que les fils de trame passent en dessous et par-dessus les fils de chaîne, et ce, de façon continue. Le tissage étant uniforme, on parle également d’armure unie.

Si la popeline est le tissage le plus utilisé pour confectionner des vêtements, notamment les chemises hommes, c’est parce que c’est un tissu doux, agréable au toucher et qui présente une bonne longévité. Il se décline par ailleurs en plusieurs matières, dont le coton (pima ou égyptien) qui confère au tissu une certaine fluidité et une allure raffinée et légère. Ainsi, l’utilisation de la popeline de coton est très fréquente pour la confection de chemises blanches élégantes et de qualité supérieure (avec double retors et titrage élevé), à porter à l’occasion de cérémonies formelles ou pour le travail. On peut retrouver d’autres matières dans le commerce (lin, soie, laine, etc.) selon le type de popeline utilisé (classique, texturée ou fil-à-fil).

Le tissage twill à armure sergé

Le twill se reconnaît facilement à ses lignes obliques. Elles sont obtenues grâce à une technique de tissage particulière dénommée “l’armure sergé”. Le principe est simple, puisqu’il s’agit de faire passer un fil de trame en dessous, puis par-dessus plusieurs fils de chaîne. Dans le processus, la trame se décale d’un fil de chaîne à chaque rang, ce qui explique les rayures obliques du twill, ou l’effet trame. Mais, le tissage peut être aussi à effet chaîne. Dans ce cas, c’est la chaîne qui se décale d’un fil de trame à chaque rang. Selon que les diagonales sont très visibles (twill de cérémonie) ou peu apparentes (twill chevron), l’aspect texturé du tissu sera plus ou moins marqué.

Si cette armure de tissage est autant prisée, c’est parce qu’elle permet d’avoir des tissus souples. Une chemise en twill est donc facile d’entretien et se repasse rapidement. Le tissu twill possède d’autres atouts. Il est lisse et soyeux. De plus, le tissage sergé donne à l’étoffe un aspect lumineux. Cette dernière peut se porter de manière très formelle avec un costume pour une soirée, ou de façon décontractée en semaine ou week-end. Sa polyvalence lui confère une belle popularité auprès des jeunes et des moins jeunes.

Le tissage oxford à armure nattée

L’histoire raconte qu’il a été confié à un artisan flamand, ayant émigré en Angleterre, la mission de réaliser un tissu spécifique pour de grandes universités, dont celle d’Oxford. Ainsi, le tissu oxford tient son nom de la ville anglaise d’Oxford, d’où il aurait été créé dans les années 1600 (XVIIe siècle).

L’oxford est réalisé à partir d’une armure dite “nattée”, qui est un dérivé de l’armure toile. Les fils de chaîne et les fils de trame sont tissés deux à deux, pour donner cette apparence grainée caractéristique de ce textile. De plus, dans un tissu oxford, les fils de chaîne sont doublés. Ils sont donc plus nombreux que les fils de trame qui présentent une circonférence assez large. L’autre spécificité du tissage oxford, c’est la coloration des fils de chaîne, qui contraste avec la neutralité des fils de trame ; c’est ce qui donne au tissu cette apparence en forme d’échiquier. Le rendu esthétique sur une chemise blanche est remarquable, quelle que soit la matière utilisée (coton, lin, laine, etc.). Pour ce qui est de la qualité, il vaut mieux opter pour un tissage double retors.

Le tissage pinpoint à armure semi-uni

Le pinpoint est un tissu proche de l’oxford. Pour son armure, deux fils de trame blancs passent alternativement en dessous, puis par-dessus deux fils de chaînes teintés. Le tissage est ainsi plus fin, plus discret et plus délicat que l’oxford. Le pinpoint bénéficie également d’un tissage serré, à l’instar de la popeline ; ce qui atteste de la qualité du tissu. Les fabricants en font le plus souvent usage pour créer des vêtements de qualité supérieure, notamment des chemises double retors à titrage élevé.

Le pinpoint étant considéré comme une variation formelle de l’oxford, la chemise blanche en pinpoint à col droit peut être portée en semaine, comme en week-end, pour diverses occasions : mariage, repas d’affaires (chemise business), soirée de gala, dîner galant, etc. Mais, elle peut également être arborée dans un style totalement décontracté pour se rendre au travail. De manière générale, la chemise blanche en pinpoint suscite l’intérêt des acheteurs exigeants qui recherchent des pièces raffinées.

Le tissu jersey

Le jersey est originaire de l’île britannique de Jersey. Sa particularité est qu’il n’est pas tissé dans une armure avec chaîne et trame, mais tricoté. Cette technique dénommée “maille” consiste à former des boucles en nouant des fils ou en les croisant. Le rendu lâche et extensible confère au jersey une allure unique. Autre particularité du jersey : il ne s’effiloche pas. Ainsi, c’est une matière de choix pour la confection de divers vêtements, notamment les chemises homme, avec ou sans double retors.

 
Si à l’époque, le maillage était réalisé uniquement dans la laine, aujourd’hui, les artisans ont le choix. Le coton est la matière la plus utilisée pour confectionner la chemise blanche en jersey, qui sans être un classique du vestiaire homme, en est certainement une pièce maîtresse. Une chemise blanche en jersey de coton, de laine ou de lin reste le choix idéal pour ceux qui recherchent une pièce suivant les mouvements du corps. Elle peut être portée pour différents types d’occasions, en semaine comme en week-end. C’est le symbole même du vêtement passe-partout. Il suffit d’accessoiriser la tenue en fonction de l’occasion, pour être assuré de rester dans la tendance. Des boutons de manchette sont parfaitement indiqués pour une cérémonie formelle.
 
Il existe d’autres tissages de chemises homme sur le marché. Si le chambray et le denim conviennent à un style sportswear et casual, le seersucker apportera une touche exotique à votre look. Naturellement, l’aspect visuel compte dans le choix d’une chemise. Mais, la qualité doit primer sur l’esthétique. Pour être confortable, il serait judicieux de favoriser les fibres naturelles et écologiques, au détriment des fibres synthétiques.