logistique-1 – Quels sont les enjeux de la logistique pour une entreprise ?

Quelles sont les retombées de la logistique pour les entreprises ?

Les entreprises, quelle que soit leur taille, et peu importe leur domaine d’activité, doivent leur développement à une administration rigoureuse et méticuleuse. L’un des pôles incontournables de ce management est la gestion de la logistique. Définie comme une exigence première, cette dernière concerne différents domaines de l’administration des entreprises exerçant dans l’industrie, la distribution ou les services.

Orientée vers la satisfaction des attentes des consommateurs, elle touche des points aussi divers que la gestion des fournisseurs, les achats, la gestion des stocks, le transport et la livraison. On devine alors aisément que les enjeux de la fonction logistique pour les entreprises sont nombreux, mais quels sont-ils ? Découvrez-les.

CODE_HTML_IMAGE_1 Quels sont les enjeux de la logistique pour une entreprise ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Quels sont les enjeux de la logistique pour une entreprise ?-2

Logistique en entreprise : les pratiques utilisées

La compréhension des enjeux de logistique commence par une meilleure compréhension des différentes pratiques et stratégies de gestion qui s’y rapportent.

Les différents types de logistique

La logistique est une fonction transversale de l’administration destinée à la maîtrise des flux de produits et d’informations. Elle regroupe donc différents axes de gestion, à savoir :

  • la logistique d’approvisionnement en matières premières, en produits ou en marchandises ;
  • la logistique de gestion des entrepôts, avec les méthodes d’entreposage des stocks ;
  • la logistique de production, relative à la gestion et à l’optimisation des processus de stockage et du mouvement des matériaux, dans les installations d’un centre de production ;
  • la logistique de distribution et de transport, qui renvoie au conditionnement et à l’acheminement du produit final au destinataire, dans le respect des délais ;
  • la logistique de retours, ou « reverse logistic », avec des méthodes de gestion du retour des commandes client.

Les méthodes utilisées en logistique

D’un pôle de la logistique à un autre, diverses pratiques de gestion sont utilisées. En voici quelques-unes des plus courantes.

Le « Just in time »

En logistique d’approvisionnement, le « Just in time », traduit de l’anglais par « Juste à temps », est une méthode qui consiste à acheminer des matières premières ou des produits destinés à être utilisés immédiatement sur le site de l’entreprise, à la suite d’une commande client. De cette manière, cette dernière peut répondre spontanément aux demandes des consommateurs, réduire ou éliminer les niveaux de stock et les frais qu’ils impliquent. Sa mise en place exige tout de même une parfaite synchronisation des acteurs de la Supply Chain ou chaîne d’approvisionnement de l’entreprise, de la précision, de la fluidité, une optimisation des stocks, etc.

La synchrone à la production ou production planifiée 

Cette stratégie de logistique d’approvisionnement consiste à planifier avec précision les achats pour la production, afin d’anticiper les ruptures de stock, les retards ou autres imprévus.

Le système Push ou prévision de la demande

En logistique de production, le système Push ou flux poussé est basé sur l’anticipation. Il implique la fabrication et le stockage des produits en prévision des ventes.

Le système Pull ou flux tendus

Suivant cette stratégie de logistique de production, dite du flux tendu, la production est adaptée à la vente réelle. Plus précisément, la fabrication des produits destinés à être vendus n’est déclenchée qu’au moment où la vente commence. Les stocks s’en trouvent dès lors réduits.

Le co-packing

Le co-packing est une méthode de conditionnement de produits généralement utilisée en logistique de distribution, au moment de préparer et d’emballer la commande du client. Elle consiste en l’assemblage de plusieurs articles entre eux dans une même commande, dans un objectif de réduction des emballages et de pratiques responsables.

La vente directe ou indirecte

Pour finir, en logistique de distribution, on observe les pratiques de la vente directe et de la vente indirecte. Dans le premier cas, les produits sont acheminés jusqu’au client sans aucun intermédiaire. Par contre, dans le cas de la vente indirecte, il existe un intermédiaire, qui peut être un grossiste, entre l’entreprise et le client final.

Les enjeux de la logistique dans le secteur du textile

Au vu de sa grande dimension, la logistique s’applique à divers secteurs d’activité et aux différents marchés sur lesquels évoluent les entreprises. Le milieu du textile est l’un des terrains d’application les plus courants de la fonction logistique, mais également l’un des plus complexes. Avant de s’y risquer, on devrait donc connaitre les spécificités et les évolutions de la logistique textile, afin de s’assurer d’une gestion efficace des flux.

En matière de spécificités de la logistique textile, il faut avant tout savoir qu’elle se caractérise par :

  • une grande quantité de références à gérer ;
  • une grande diversité de produits ;
  • une multiplicité de tailles et de coloris ;
  • une complexité de la distribution ;
  • des Supply Chains fragmentées et opaques ;
  • etc.

Ces particularités de la logistique textile sont notamment dues aux divers changements enregistrés dans le milieu du textile au fil des années. L’accroissement des volumes d’achats textiles en Asie, la réduction des délais de livraison et plus récemment la crise sanitaire en sont des exemples.

Pour répondre à ces aléas, la gestion logistique textile des entreprises a introduit de nouvelles méthodes. Ainsi, les entités sont désormais amenées à créer des réseaux de points de vente en propre, ou à se constituer en franchise. De plus, elles sont appelées à revoir la gestion de leur chaîne d’approvisionnement, qui devrait dorénavant prioriser la proximité et l’économie circulaire.

Les enjeux de la logistique concernant les vins et spiritueux

À l’instar du secteur textile qui présente de nombreuses particularités, celui de la production et de la vente des vins et spiritueux a également ses spécificités. Il est donc important que les entreprises se renseignent sur les exigences de la logistique vin et spiritueux, si elles désirent évoluer sereinement sur ce marché. Parmi ces diverses exigences à respecter, on retrouve :

  • le stockage à une température constante inférieure à 20 °C ;
  • le respect des conditions de sûreté et de sécurité lors du transport ;
  • le respect d’un taux d’humidité compris entre 75 et 85 % ; 
  • le traitement des marchandises par marque, par numéro de série, par lot ou par article ;
  • l’entreposage à l’abri de la lumière ;
  • etc.

En supplément à ces exigences, la logistique vin et spiritueux impose également la gestion des stocks en temps réel, notamment quand il s’agit de flux internationaux. L’usage d’entrepôts certifiés Opérateurs Économiques Agrées (OEA) est aussi recommandé, puisque cela autorise le stockage et la livraison de ces boissons alcoolisées.

Le respect de ces obligations est important et doit être rigoureux, d’autant plus que ces boissons sont connues pour leur grande fragilité. Une gestion logistique stratégique est donc de mise, si l’on veut satisfaire le client.

Les enjeux de la gestion logistique en e-commerce

Indispensable au bon fonctionnement des entreprises classiques, la logistique est tout aussi bénéfique pour les entreprises de e-commerce. Les e-commerçants ont beaucoup à gagner avec l’efficacité de la fonction logistique. Il convient alors de bien saisir les enjeux de la logistique e-commerce.

Optimisation de la Supply Chain

Une logistique e-commerce efficace permet aux e-commerçants de maîtriser leur circuit d’approvisionnement en matières premières et en produits. De même, elle les aide à gérer de manière efficiente leurs stocks, afin de satisfaire les attentes des clients.

Acquisition de clients 

Grâce à des stratégies e-logistique comme le partage des coûts de livraison, l’entreprise e-commerce peut séduire sans grand mal les clients. Ceux-ci n’hésitent notamment pas à passer des commandes lorsque le coût des livraisons est faible. La fonction logistique doit donc favoriser la flexibilité de la livraison en permettant l’adaptation de la Supply Chain aux modes de livraison préférés des clients.

Fidélisation des clients

Pour fidéliser les clients en e-commerce, les vendeurs ne peuvent pas se passer d’une stratégie e-logistique axée sur un pilotage service client. Cette méthode favorisée par la fonction e-logistique leur permet de se démarquer de leurs concurrents et de pousser les clients à refaire des achats sur leur site.

Sur le long terme, l’e-logistique, lorsqu’elle est rigoureusement menée, permet aux entreprises d’e-commerce d’augmenter leurs ventes et leur chiffre d’affaires, ainsi que de pérenniser leurs activités.