logistique-11 – Logistique textile : quelles spécificités et quelles évolutions ?

Les caractéristiques et évolutions de la logistique textile

Avant toute chose, la logistique textile est un domaine très atypique. De manière générale et en fonction des besoins de chaque entreprise, le textile repose sur de nombreuses chaînes d’approvisionnement. En effet, les enseignes de textile et plus principalement de vente de vêtements s’approvisionnent chez plusieurs fournisseurs, aussi bien nationaux qu’internationaux. Ce fonctionnement d’approvisionnement est de ce fait propice à la rencontre de dysfonctionnements et de problèmes de coordination qui ne facilitent pas le travail des industriels du textile. Quels sont les enjeux de la logistique pour une entreprise ? La logistique textile et dans une constante évolution, forcée de s’adapter à la puissance du marché chinois ainsi qu’à la popularité des achats en ligne. La logistique du textile repose donc sur des spécificités propres à ce domaine et tend vers une évolution permanente qui facilite la production.

CODE_HTML_IMAGE_1 Logistique textile : quelles spécificités et quelles évolutions ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Logistique textile : quelles spécificités et quelles évolutions ?-2

La digitalisation de la gestion logistique en entreprise

La Supply Chain (chaîne logistique) est la chaîne complète allant de l’approvisionnement à la livraison du produit au client. Elle réunit tous les intervenants qui participent au bon fonctionnement de la production, où qu’ils se situent, en France ou dans le monde entier.

Afin d’améliorer les performances de la Supply Chain de l’industrie du textile et de l’habillement, la solution digitale est une réelle opportunité qui fait évoluer le secteur ainsi que la production des produits textiles. Elle permet également d’optimiser les actions des entreprises, industries et multinationales, actrices dans le secteur du textile, des tissus, des fibres et des vêtements.

Quels sont les opportunités et défis de la digitalisation de la Supply Chain ? Jusqu’alors, les échanges réalisés par téléphone ou par mail et les données collectées sur papier ou encore sur un document Excel ne facilitaient pas le travail des salariés. Aujourd’hui, la digitalisation du pilotage de la chaîne logistique permet d’améliorer la gestion de la Supply Chain (production plus performante, meilleure coordination des différents acteurs, etc.).

Cette innovation qui met les données en communs entre chaque entreprise d’approvisionnement permet d’anticiper le moindre aléa (retard, pandémie, rupture de stock, etc.). De ce fait, tous les acteurs se veulent plus réactifs, ce qui permet un meilleur fonctionnement de la chaîne logistique dans sa globalité. La digitalisation permet de piloter chaque action avec plus de technique, de faciliter, mais aussi d’améliorer le processus de production des textiles et articles d’habillement.

Quel que soit le produit textile vendu (vêtements, chaussures, tissus en tout genre, matières nobles destinées à des professionnels, etc.), la digitalisation accompagne les industriels et les prestataires du textile, permettant une nette évolution.

Les évolutions liées à la digitalisation dans le secteur du textile

La digitalisation révolutionne l’industrie du textile, car elle permet aux industriels, aux entreprises et aux multinationales de mieux penser et organiser leur processus de production et de vente. Après la mise en place de processus de mécanisation et d’automatisation, la digitalisation s’invite dans l’industrie du textile, redynamisant le secteur.

Cette évolution permet aux entreprises et aux prestataires de gagner en productivité, en compétitivité et de s’adapter à la vente en ligne de vêtements, chaussures et textiles. Ainsi, leur offre est mieux adaptée au marché ainsi qu’aux envies et besoins des consommateurs.

Pour les acteurs du textile, entreprises et multinationales, cette évolution digitale permet d’entrer dans une nouvelle ère. En effet, les industries du secteur cherchent à produire plus. La digitalisation permet une meilleure traçabilité du produit sur la totalité de la chaîne logistique, une certaine flexibilité et l’utilisation de nouveaux matériaux qui permettent une optimisation de la production.

Les évolutions de l’industrie du textile liées à la digitalisation incluent :

  • la réduction de matériaux ;
  • la réduction de la consommation d’énergie ;
  • la réduction des déchets ;
  • la complexité de personnalisation du produit ;
  • la personnalisation du service ;
  • la facilitation d’exploitation du système d’information ;
  • le suivi transport ;
  • la robotique collective pour l’exécution d’une tâche (la coopération entre un robot et un être humain, et non le remplacement du salarié pour une interaction optimale entre un salarié et une machine).

Les caractéristiques propres à l’industrie textile

La complexité des Supply Chains du secteur du textile donne matière à relever des défis dans bien des domaines. Tout d’abord, les services de logistique sont très couramment externalisés, c’est-à-dire que les prestations de transport et de stockages sont réalisées par une entreprise extérieure. En effet, les entreprises d’externalisation traitent les différentes opérations comme le stockage, la gestion des commandes, la mise à jour des inventaires ou encore le conditionnement pour la livraison. Ces partenariats sont très courants et essentiels pour faciliter le processus, optimiser les opérations logistiques et respecter les délais attendus par la clientèle.

Le stockage de produits textiles doit être réalisé avec rigueur afin d’assurer la protection des stocks. Quelles solutions privilégier pour le stockage de textile ?

Dans un premier temps, il est important de connaître les trois différentes techniques de gestion de stockage des textiles, à savoir :

  • l’installation d’un bâtiment modulaire ;
  • la construction d’un bâtiment destiné au stockage des produits et articles ;
  • l’externalisation du stockage des matières premières.

Après analyse de ces trois possibilités, la majorité des industriels du textile relèvent les points positifs et négatifs de chaque technique de stockage, mais ce n’est pas la meilleure solution pour choisir son futur contenant. Pour ce faire, il faut relever les points les plus pertinents :

  • se demander si l’entreprise dispose d’assez d’espace pour envisager le stockage de ses articles, produits et matières ;
  • analyser sa réserve foncière ;
  • mettre en lumière l’espace disponible sur le site industriel ;
  • identifier la nature des produits à stocker (articles, produits, matières, etc.).

En fonction de ces différents points, la meilleure technique de stockage se présentera à chaque entreprise. En effet, en cas de budget suffisant, il est possible d’orienter son choix vers le stockage en bâtiment industriel. En cas d’espace suffisant sur site, l’option bâtiment module est envisageable. Et bien entendu, en cas de manque de place, l’externalisation de la marchandise est idéale. Si les délais sont courts et que l’espace le permet, il est préférable de se tourner vers un stockage en bâtiment modulaire ou un stockage externalisé.

Les industriels et leurs prestataires accompagnés d’autres acteurs du secteur du textile doivent donc s’adapter aux évolutions de la gestion logistique (fabrication, production, gestion, commandes, exportations, etc.), liée aux différents phénomènes de digitalisation. Le textile est un secteur porteur qui voit son activité et sa production en constante évolution dans le souci de répondre à la demande croissante de la population, de plus en plus intéressée par le domaine de la mode.

Les matières, tissus et produits transitent à travers le monde entier pour arriver en France ou dans tout autre pays et satisfaire la diversité des goûts de chacun en matière de mode et d’habillement (coloris, taille, tendance, etc.). Toute entreprise engagée dans une activité de commerce de textile se doit donc de bien maîtriser les enjeux de la gestion logistique du secteur.

Nous vous recommandons ces autres pages :