logistique-111 – Supply Chain textile : les opportunités et défis de la digitalisation

Supply Chain textile : les enjeux de la digitalisation

Le textile est un secteur complexe, en perpétuelle évolution, qui doit constamment s’adapter au marché national et international. Les acteurs impliqués dans une activité de commerce du textile exerce dans un milieu incertain et volatile, sujet aux aléas. L’adaptation est donc de mise pour les entreprises textiles afin de trouver des solutions durables, qui garantissent un processus de production optimal. La digitalisation de la Supply Chain textile entraîne une transformation des méthodes de travail, qui apporte son lot d’opportunités et de défis. Comment être dans les délais ? Comment s’assurer que ses prévisions sont avérées ? Logistique textile : quelles spécificités et quelles évolutions ? Voici un tour d’horizon des enjeux de la digitalisation de la Supply Chain dans le secteur textile.

CODE_HTML_IMAGE_1 Supply chain textile : les opportunités et défis de la digitalisation-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Supply chain textile : les opportunités et défis de la digitalisation-2

Nouvelles technologies dans le secteur textile : les avantages et opportunités 

La transformation digitale de l’industrie textile est une stratégie d’innovation qui renouvelle la Supply Chain. L’arrivée des systèmes d’impression 3D, le Big Data, l’intelligence artificielle, la robotique, l’internet des objets ou encore la réalité augmentée : ces technologies et innovations, associées à « l’industrie 4.0 », ont un réel impact sur le processus de production.

Cette digitalisation a permis aux entreprises du secteur textile de s’équiper de robots qui s’exécutent en un clic et ainsi, facilitent, automatisent et accélèrent la gestion de la chaîne de production. Les acteurs de la Supply Chain peuvent suivre l’évolution et la gestion des commandes quasiment en temps réel, ainsi que veiller à la bonne maintenance des robots. La digitalisation permet l’exploitation de données qui permettent aux différentes équipes (logistique, marketing, développement, etc.) de se projeter, d’anticiper et de tout mettre en œuvre pour produire dans des délais courts, afin de satisfaire les consommateurs à la pointe de la mode.

À titre d’exemple, l’imprimante 3D permet de créer des modèles sur mesure lorsqu’une pièce viendrait à manquer, ce qui permet d‘assurer un bon niveau de stock. La possession d’une telle imprimante permet d’anticiper une rupture de stock et limiter les coûts supplémentaires qu’engendrent des retards de livraisons, en créant les pièces qui vont potentiellement manquer à l’avance (par exemple, une multitude de boutons qui viendraient à manquer dans la production de chemises).

La digitalisation de la Supply Chain est aussi liée au développement de l’intelligence artificielle. Il s’agit d’une innovation majeure qui permet aux industries de réaliser des prévisions essentielles, permettant d’anticiper et améliorer les processus de gestion.

Ce phénomène de digitalisation a aussi amélioré la traçabilité des produits dans le cadre d’une stratégie commerciale digitale. Cette technique permet d’avoir accès à des données essentielles qui permettent d’optimiser le service logistique dans sa globalité, de faciliter les contrôles de conformité au cahier des charges, mais aussi d’exercer en totale transparence auprès des clients et des consommateurs qui peuvent avoir confiance envers l’entreprise. Ainsi, l’accès aux données sur la provenance des textiles, l’origine des composants et la garantie « Trademark » du produit appuie la confiance des partenaires et clients de l’entreprise.

En somme, la digitalisation de la Supply Chain dans le secteur textile permet donc :

  • la réduction du temps de planification ;
  • la planification de la production ;
  • la production plus rapide ;
  • la personnalisation des produits ;
  • la personnalisation des services ;
  • la possibilité de produire plus rapidement ;
  • la possibilité de mettre les produits sur le marché dans des délais bien plus courts ;
  • l’amélioration du service client ;
  • l’anticipation des aléas que peut subir la chaîne de production ;
  • la réalisation de prévisions ;
  • les bénéfices réalisés à court terme ;
  • l’augmentation de la visibilité ;
  • la réduction de l’impact sur l’environnement.

Évolution digitale : quels défis pour l’industrie textile ?

La Supply Chain de l’industrie est complexe : elle regroupe un grand nombre d’acteurs différents, faisant ainsi face à des challenges récurrents. En effet, les entreprises se fournissent chez plusieurs fournisseurs nationaux et internationaux, selon leurs besoins et les attentes des consommateurs. L’entretien de la relation avec plusieurs fournisseurs et partenaires est sujet à subir des aléas pouvant entraîner des problèmes majeurs dans la gestion logistique.

Les échanges avec de multiples fournisseurs génèrent des coûts, limitent la possibilité de transparence entre l’entreprise et ses clients adeptes de la mode et entraînent la croissance de contrefaçons et de marchés parallèles qui reproduisent les mêmes articles pour d’autres enseignes (plateformes de dropshipping). Une vue d’ensemble est possible grâce à la digitalisation de la Supply Chain et la traçabilité des produits qui est un levier majeur pour le secteur.

Le monde du textile et sa production se situent en deuxième position en matière d’industrie polluante, le défi est donc de devenir un secteur responsable. Pour ce faire, la naissance des systèmes de traçabilité fait encore ses preuves en permettant d’améliorer le circuit de production et de vérifier que les différentes étapes de production sont issues de matériaux et partenaires responsables. Afin de réduire les différents impacts néfastes, les entreprises doivent éviter le gaspillage, collecter et recycler les textiles usagés, optimiser les stocks existants et instaurer une campagne d’information auprès des consommateurs. Le risque à éviter est de tomber dans une campagne marketing «Greenwashing ».

Au vu des nouvelles habitudes des consommateurs de plus en plus sensibles à la cause environnementale, la notoriété de l’entreprise et son respect de la planète sont des critères analysés par les adeptes de la tendance. Un des défis majeurs est donc de réduire l’impact écologique engendré par les différents acteurs du monde du textile, et la digitalisation se présente comme un levier d’action non négligeable.

Une nouvelle ère pour l’industrie textile ?

La digitalisation se démocratise, se propage dans les différentes usines et entreprises actrices du monde du textile et de l’habillement, qui voient leurs processus de gestion bouleversés.

Le secteur du textile repose sur de nombreuses Supply Chains, dont l’évolution vers un monde digital permet de relever des défis et saisir de nombreuses opportunités. En effet, l’évolution technologique bouleverse et révolutionne les chaînes d’approvisionnement et de production, qui permettent à l’industrie textile d’être désormais plus flexible et efficace. Ce développement technologique permet aux Supply Chains textiles d’être plus performantes, plus transparentes et plus responsables.

Une évolution n’arrive pas sans son lot de changements et de défis. Les différentes entreprises actrices de l’industrie textile doivent s’adapter à l’innovation et aux changements positifs engendrés par la digitalisation, qui se veut inévitable. Cette capacité d’adaptation permet de répondre aux attentes et habitudes des consommateurs en constante évolution.

La révolution digitale ne concerne pas uniquement les Supply Chains et la production de textile, car à l’ère du numérique, les consommateurs ont de nouvelles exigences, auxquelles l’industrie textile est forcée de se plier. De ce fait, les acteurs de la fast fashion doivent s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation, c’est-à-dire produire moins, créer moins de volume et personnaliser les commandes afin de s’adapter au mieux à l’évolution que subit la mode. 

Nous vous recommandons cette autre page :