logistique-142 – Qu’est-ce que le kitting ?

Le kitting : définition et avantages de cette pratique

Le kitting, aussi connu sous le nom de préparation de kits, est une activité logistique qui consiste à rassembler chaque élément nécessaire pour composer un produit en paquet (kit). Ce kit est ensuite transféré aux autres opérateurs de l’entrepôt de sorte qu’ils assemblent le produit final. Certes, les opérateurs de la ligne d’assemblage pourraient aller récupérer eux-mêmes les éléments dont ils ont besoin. Toutefois, en développant une stratégie de kitting avec des employés qui sont spécialisés, il est possible d’aller plus vite et de réduire les risques d’erreurs lors du processus de fabrication de la marchandise. Les pratiques sont nombreuses en logistique, mais celle-ci est particulièrement plébiscitée. Qu’est-ce que le kitting plus précisément ? Nous vous apportons quelques éléments de réponse.

CODE_HTML_IMAGE_1 Qu'est-ce que le kitting ?-1

CODE_HTML_IMAGE_2 Qu'est-ce que le kitting ?-2

Le kitting : définition et exemple concret

On parle de kitting pour évoquer le fait de regrouper l’ensemble des éléments qui constituent un produit en un paquet, aussi appelé kit. Ce dernier sera ensuite transféré aux lignes de montage afin d’être entièrement assemblé. Ce processus se réalise en amont, de sorte à assurer un approvisionnement continu des produits vers les lignes d’assemblage.

Cette ligne d’assemblage est une technique très fréquente dans le secteur automobile, l’ameublement ou encore l’électroménager, par exemple. Les différentes composantes de chaque produit sont ainsi assemblées de façon séquentielle au fur et à mesure qu’elles passent d’un poste de travail à un autre.

Prenons un exemple concret : une usine de fabrication de feutres. Dans l’entrepôt, les opérateurs regroupent cinq références, qui sont :

  • SKU01 (Stock Keeping Unit ou unité de gestion des stocks) pour le capuchon ;
  • SKU02 pour le tube long ;
  • SKU03 pour le bouchon ;
  • SKU04 pour l’encre ;
  • SKU05 pour la pointe.

Ces différentes pièces ne peuvent être commercialisées séparées. Une fois regroupées, elles doivent être envoyées aux lignes d’assemblage afin que les opérateurs présents puissent fabriquer une nouvelle référence, qui sera SKU06, le feutre final. Le fait de comptabiliser les différentes références (le feutre et ses différents composants) permet à la société d’assurer un suivi plus précis de ses stocks.

Les éléments essentiels au kitting

Pour que les opérations de kitting se déroulent correctement, il est nécessaire d’avoir dans l’entrepôt trois éléments capitaux : une zone de picking agréable, un chariot ergonomique et une zone de déchets

La zone de picking agréable

Pour mener leurs missions à bien, les opérateurs qui réalisent le prélèvement des éléments qui composent le produit sont soumis à un besoin de concentration intense. Cela est nécessaire afin de bien lire les références pour le prélèvement des bons articles. Afin de limiter cette fatigue intellectuelle, il est préférable d’aménager convenablement la zone de picking (bon éclairage, suffisamment d’espace, etc.).

Le chariot ergonomique

Le chariot est à la fois le moyen de transport des produits ainsi que la zone d’emballage des pièces prélevées. Ainsi, le chariot doit être conçu de sorte à pouvoir contenir l’intégralité des pièces lors de leur dépose, de leur déplacement et de leur manipulation.

Le chariot doit donc prendre en compte les règles ergonomiques incontournables. En l’occurrence, la majorité des pièces doit être placée entre 800 et 1 200 mm du sol (c’est ce que l’on appelle la strike zone).

La zone de déchets

Enfin, pour le bon fonctionnement des opérations de kitting et le bien-être des employés, il est indispensable de prévoir une zone de déchets. Cette dernière doit contenir des poubelles intermédiaires ainsi que des poubelles en fin de parcours. Il est également préférable de prévoir un emplacement adapté sur le chariot.

Différences entre kitting, valeur ajoutée et processus d’approvisionnement

Il est important de noter que le kitting n’est ni un service à valeur ajoutée ni un processus d’approvisionnement des chaînes de production. Rappelons plus précisément en quoi consistent les deux derniers éléments cités.

L’approvisionnement des chaînes de production désigne l’approvisionnement des lignes de production en matières premières utiles pour la fabrication du produit. Il peut s’agir, par exemple, d’un entrepôt où sont regroupés le sel, la farine et la levure qui serviront à produire la référence pain.

De la même manière, en logistique, les services à valeur ajoutée désignent la transformation d’un produit pour répondre à des demandes spécifiques des clients (sérigraphier un tee-shirt avec un message personnalisé, par exemple). Ainsi, dans l’entrepôt, les opérateurs regroupent les articles et les transfèrent aux postes de travail correspondants afin qu’ils y soient transformés. Ce processus terminé, les produits sont expédiés pour être livrés aux clients.

À l’inverse de ces deux procédés, le kitting est une méthode dont l’objectif est d’accélérer l’assemblage du produit final. Ces trois concepts peuvent être utilisés conjointement. Néanmoins, leur mise en application et leur deploiement ne sont pas les mêmes.

Les avantages du kitting

Le kitting est souvent un défi à relever pour les entreprises. Cette méthode les oblige à y consacrer du temps et des ressources afin de bien la maîtriser. Toutefois, utilisé de manière efficace, le kitting offre de la valeur aux entreprises. Sur les lignes d’assemblage, les opérateurs ont à leur disposition l’ensemble du matériel nécessaire pour réaliser leur travail correctement. Cela accélère inévitablement les processus et permet de réaliser des économies.

Le kitting repose sur de nombreux avantages, parmi lesquels nous pourrions citer :

  • l’optimisation du temps de travail et la diminution des mouvements dans l’entrepôt. Avec l’ensemble des articles utiles à leur disposition, les opérateurs des lignes d’assemblage n’ont plus besoin de se déplacer pour les trouver ;
  • la fluidification de la chaîne d’approvisionnement. Les chaînes de montage de l’entrepôt sont idéalement reliées et coordonnées de sorte à optimiser la fabrication du produit final. Ce système améliore le service et accélère les processus ;
  • la diminution des erreurs. Les opérateurs qui préparent les kits sont spécialisés dans cette tâche. Ils peuvent, à l’aide de systèmes automatisés de gestion et de picking, regrouper l’ensemble des articles nécessaire sans même se tromper ;
  • l’augmentation des performances de l’entreprise. La préparation de tous les éléments nécessaires à la fabrication d’un produit à l’avance permet d’avoir un suivi des stocks plus rigoureux, tout en assurant un assemblage continu et ininterrompu de produits ;
  • l’exploitation optimale des espaces. Les opérateurs des lignes d’assemblage n’ont à leur disposition que les produits et outils indispensables à la bonne réalisation de leurs missions. Ainsi, seul l’espace strictement nécessaire à l’assemblage des produits est occupé ;
  • le gain de productivité. Enfin, les temps de déplacements des opérateurs pour se réapprovisionner en pièces sont de la non-valeur ajoutée pour les structures. Avec le kitting, ce temps perdu est supprimé.

Les systèmes de stockage pour préparer les kits

Pour préparer les kits de manière efficace, l’entrepôt doit être doté de systèmes de stockage efficients et d’engins de manutention adaptés. Ces derniers doivent permettre :

  • un accès facile et direct au stock afin d’optimiser la gestion de la marchandise ;
  • une adaptabilité des produits qui présentent des caractéristiques différentes : les locaux doivent pouvoir réceptionner tous types de produits ;
  • une bonne organisation de la marchandise dans l’entrepôt : grâce à un bon agencement des produits, il sera plus simple de localiser les références tout en optimisant et en limitant les déplacements des opérateurs.

En ce qui concerne le stockage des produits en lui-même, il existe différentes solutions. Les articles de petite taille peuvent être stockés dans des rayonnages de picking. Les kits comprennent des articles de grande taille, quant à eux, peuvent être stockés dans des rayonnages à palettes. Cette solution est idéale pour offrir un accès direct aux produits tout en stockant un grand nombre de références.

En bref, le kitting est la solution parfaite pour réaliser des gains de temps, mais aussi d’argent. Cette méthode simplifie grandement le travail des opérateurs.

Nous vous recommandons ces autres pages :