supplychaininfo.eu-prisme-09 – L’importance de la gestion des flux logistiques pour optimiser sa logistique

En quoi la gestion des flux est-elle importante pour l’optimisation logistique ?

Le flux logistique désigne l’enchaînement des processus depuis la fabrication d’un produit jusqu’à sa commercialisation, en passant par les phases de stockage, d’emballage, de transport, de distribution, etc. Maillon incontournable de la Supply Chain, il doit faire l’objet d’une gestion stratégique, car son impact sur la logistique et le fonctionnement de l’entreprise est indéniable.

En effet, dans un processus d’optimisation logistique, la gestion des flux logistiques est un axe de management des plus importants. Découvrez comment des flux agiles, dynamiques et fiables participent à une meilleure coordination des activités, et ce, au niveau de tous les maillons de la chaîne logistique des entreprises.

Qu’est-ce la gestion des flux logistiques ?

La gestion des flux logistiques est une opération qui consiste à piloter, superviser et coordonner les activités réalisées entre la fabrication d’un produit et sa distribution. Le but d’un tel processus est de réduire le gaspillage de temps et de ressources, en supprimant les activités à faible valeur ajoutée ou sans valeur ajoutée.

Au total, deux types de flux logistiques sont concernés par cette opération : les flux internes et les flux externes.

Les flux internes

Encore appelés flux de production, les flux internes englobent les mouvements relatifs aux composants et aux différents matériaux utilisés dans le réseau de production ou d’approvisionnement. Ils renvoient donc aux opérations de transformation, de fabrication, ainsi qu’à la manutention, à l’usinage, au stockage et au transport des matières premières.

Les flux externes

Les flux externes se déclinent en deux sous-types, à savoir les flux d’approvisionnement et les flux de distribution.

Situés en amont de la chaîne de production, les flux d’approvisionnement renvoient à la circulation de consommables et de matériaux entre le fournisseur et l’entrepôt. Quant aux flux de distribution, ils sont situés en aval de la chaîne de production et concernent la circulation des produits finis ou semi-finis depuis l’entrepôt jusqu’au client final.

Quel est l’impact de la gestion des flux sur l’optimisation logistique ?

Une bonne gestion des flux logistiques a des retombées positives sur les différents maillons de la chaîne logistique, dont elle favorise la coordination. Elle participe grandement à l’optimisation des phases logistiques que sont le stockage, le transport, la livraison, etc.

Une meilleure gestion des stocks

Grâce à la gestion optimale des flux logistiques, l’entreprise optimise sa gestion des stocks. En effet, un meilleur management des flux de la Supply Chain favorise le partage d’informations, ce qui prévient tout risque de surstock ou de rupture de stock. Ce faisant, l’entreprise réduit les coûts inutiles qu’entraîne parfois le stockage des produits ou des matières premières.

Une fluidité du flux informationnel

La gestion des flux logistiques touche également celle des flux informationnels, tout aussi indispensables à l’optimisation de la logistique de l’entreprise. En effet, le management des flux logistiques, et des flux externes en l’occurrence, favorise le partage d’informations entre le fournisseur et l’entrepôt.

Une optimisation du transport

Comme dans le cas des stocks, la gestion des flux logistiques permet de baisser les coûts et le budget alloué au transport des marchandises. Grâce à elle, l’entreprise fait une meilleure gestion du flux de transport en améliorant les tournées et les livraisons.

Une optimisation de la livraison

La gestion des flux logistiques participe également à l’optimisation de la livraison des marchandises. De fait, le management des flux suppose la mise en place d’outils digitaux qui favorisent le suivi des livraisons et la traçabilité des produits. Il favorise par la même occasion le partage d’informations entre l’entreprise et les clients, ce qui réduit le temps de livraison et les éventuels retards.

L’anticipation des risques

Comme évoquée, la gestion optimale des flux logistiques concourt à la circulation fluide et en temps réel des informations, ce qui facilite la coordination des activités d’un maillon à un autre. Dans de telles conditions, les risques de retard dans les livraisons, la multiplication des intermédiaires, la perte de marchandises et tout éventuel problème d’approvisionnement sont anticipés et évités.

Comment gérer les flux logistiques ?

Au vu de son impact indéniable sur l’amélioration de la chaîne logistique, la gestion des flux logistiques est un axe de management sur lequel les entreprises doivent mettre un grand accent. Mais encore faut-il choisir les bonnes stratégies pour une gestion optimisée des flux. Découvrez les méthodes à adopter en fonction des besoins d’approvisionnement.

Le flux Push ou poussé

Cette méthode, encore appelée make to stock, consiste à fabriquer les produits en anticipant la demande de la clientèle. Pour ce faire, l’entreprise se base sur les commandes passées et tient compte de l’état du marché. En procédant ainsi, elle raccourcit les délais de livraison, mais reste dans l’incertitude de pouvoir écouler sa production. Par ailleurs, avec une telle stratégie, elle n’est jamais à l’abri des situations de surstockage ou de pénurie.

Le flux Pull ou tiré

La stratégie Pull de gestion des flux logistiques, également appelée make to order, est le parfait opposé de la précédente. Ainsi, contrairement à la gestion push, elle consiste à attendre la commande du client avant de procéder à la fabrication du produit. Elle est généralement adoptée dans le cas des commandes nécessitant un travail de personnalisation. Cette méthode de gestion limite considérablement le gaspillage.

Le flux just-in-time ou tendu

Le flux tendu est une méthode de gestion des flux logistiques qui présente les avantages des flux pull et push à la fois. En effet, il repose sur un mode de production qui satisfait juste à temps la clientèle. Concrètement, l’entreprise ne fournit les matières premières et les produits finis qu’en cas de demande.

Ce procédé permet de limiter le stock et fait partie des stratégies de gestion privilégiées par les entreprises intervenant dans l’automobile.

Le flux synchrone

Selon cette stratégie de gestion des flux, les matières premières sont fournies aux unités de production au gré des besoins et suivant la progression du processus de fabrication. À l’instar du flux tendu, il est le plus souvent utilisé dans l’industrie automobile.

En définitive, la gestion des flux logistiques est une étape-clé dans le processus d’optimisation de la logistique des entreprises. Son impact est transversal à toutes les étapes de la logistique. Toute entreprise désireuse de fidéliser sa clientèle et d’augmenter sa productivité et sa compétitivité devrait donc miser sur l’optimisation de sa chaîne logistique, et ce, sur des flux dynamiques, fiables et agiles. Divers logiciels et progiciels permettent d’en faire une gestion automatisée.