supplychaininfo.eu-prisme-11 – Optimisation logistique : les outils indispensables à connaître

Quels sont les outils indispensables à l’optimisation logistique ?

La logistique et la Supply Chain sont d’incontournables leviers de développement dans toute entreprise commerciale. Regroupant les achats, l’approvisionnement, le transport, le stockage des produits, etc., elles sont des facteurs de productivité, de compétitivité et de satisfaction de la clientèle. Leur gestion doit donc être au cœur de la politique de management de l’entreprise, et ce défi se relève, entre autres, grâce à l’optimisation logistique, un processus à fort impact sur le développement des activités de l’entreprise.

Pour être effective, l’optimisation de la chaîne logistique nécessite le recours à divers outils dont les entreprises n’ont pas toujours connaissance. Découvrez les solutions développées pour aider les structures à optimiser leur Supply Chain.

Les outils de gestion des stocks et de l’entrepôt

Pour optimiser les flux logistiques d’une entreprise, les outils de gestion des stocks et de l’entrepôt sont des indispensables. Le Waherouse Management System (WMS), ou système de gestion des entrepôts, en fait partie. Ce progiciel destiné à la gestion optimisée des flux dans un entrepôt permet le monitorage de tous les processus, depuis la réception des matières premières jusqu’à l’expédition des commandes. Ses principales fonctionnalités sont :

  • la gestion des entrées de marchandises, dont notamment la réception, l’enregistrement, l’étiquetage ;
  • la localisation de la charge d’entrepôt, qui comprend le stockage par types de produits, par volumes, etc. ;
  • la préparation des commandes, qui comprend l’attribution des opérateurs de préparation, la gestion des quais d’attribution, le regroupement des commandes par plages horaires, etc. ;
  • le contrôle des stocks, qui prend en compte la gestion des emplacements, le contrôle de l’état des stocks, le calcul de la rotation des marchandises, l’inventaire et le comptage des produits, etc. ;
  • la gestion des sorties de marchandises, qui prend en compte l’étiquetage des expéditions, les éditions des documents relatifs aux expéditions, la gestion et le contrôle des chargements, etc. ;
  • etc.

Outre ces fonctionnalités communes, le WMS peut assurer d’autres fonctionnalités, comme la gestion multi-entrepôt, la création de tableaux de bord, la définition d’alertes, etc. Eu égard à ces usages, les entreprises ont tout intérêt à adopter un WMS pour optimiser leur chaîne logistique. Les principaux avantages que garantit l’outil de gestion restent le gain de temps et une réduction considérable des coûts de gestion du stock et de l’entrepôt.

Les outils de gestion du transport

En matière de gestion optimisée du transport, le Transport Management System (TMS) est un outil phare. À l’instar du WMS, il s’agit d’une solution utilisée à des fins d’automatisation et d’optimisation de la chaîne logistique. Son principal objectif est de favoriser des conditions optimales de transport pour les marchandises, et ce, jusqu’à destination. À cet effet, il permet de :

  • planifier les tournées ;
  • calculer le trajet de livraison des marchandises ;
  • assurer la traçabilité ou le suivi en temps réel du flux de transport ;
  • optimiser le chargement des marchandises ;
  • automatiser les tâches de préparation et de livraison ;
  • anticiper et gérer les litiges entre expéditeurs et transporteurs ;
  • assurer la facturation ;
  • créer des tableaux de bord ;
  • etc.

À considérer ces fonctionnalités, le TMS est l’outil d’optimisation du transport idéal pour les entreprises amenées à gérer de nombreuses livraisons journalières. Toutefois, lesdites fonctionnalités dépendent du type de TMS choisi selon les besoins de l’entreprise.

En effet, il existe deux catégories de TMS, à savoir le TMS Chargeur, destiné aux expéditeurs de marchandises, et le TMS Transporteur, destiné aux transporteurs. Nous vous proposons un passage en revue de leurs fonctionnalités distinctes.

Le TMS Chargeur

Le TMS Chargeur permet d’assurer :

  • l’analyse des tarifs de transport ;
  • la réalisation des devis ;
  • l’étiquetage et l’impression des documents relatifs au transport ;
  • le suivi des colis ;
  • le suivi de la performance des transporteurs ;
  • l’affrètement ;
  • etc.

Le TMS Transporteur

Le TMS Transporteur est utilisé pour faciliter :

  • la gestion des ordres de transport des marchandises ;
  • la taxation et la facturation ;
  • le suivi des livraisons ;
  • le planning des rendez-vous ;
  • etc.

Les outils d’enregistrement et de centralisation des informations logistiques

L’Enterprise Resource Planning (ERP), ou Progiciel de Gestion Intégré (PGI), est un outil décisionnel qui cumule plusieurs fonctions de gestion logistique. Ce progiciel incontournable en management de la Supply Chain sert notamment à enregistrer et à centraliser le flux des informations logistiques. À cet effet, il est composé de divers logiciels de gestion logistique, qui lui prêtent leurs différentes fonctionnalités. Ainsi, on y retrouve :

  • un logiciel logistique, qui comporte des outils de vente, de facturation, de gestion des approvisionnements et stocks, de planification de la production, etc. ;
  • un logiciel comptable destiné à la gestion comptable et à la gestion des actifs de l’entreprise ;
  • des logiciels généralistes utilisés pour la maintenance des matériels, la gestion du personnel, le contrôle de qualité, la gestion des projets, etc.

L’ERP se propose comme une alternative au WMS, avec lequel il partage de nombreuses fonctionnalités. Toutefois, en matière d’optimisation logistique, le WMS est beaucoup plus plébiscité que l’ERP. Ces deux solutions concourent, néanmoins, aux mêmes fins de gestion fluide et efficace des différentes étapes de la chaîne logistique et flux concernés.

Les outils de stockage et de sécurisation de données

L’optimisation de la chaîne logistique passe également par la gestion sécurisée des données, laquelle représente un défi majeur pour la Supply Chain de demain. L’outil qui se prête à cet enjeu est le cloud computing ou l’informatique en ligne.

Il s’agit d’une solution qui permet d’intégrer et d’interconnecter divers outils de gestion logistique, à savoir le WMS, l’ERP et le TMS. Les données informatiques de ces différents outils sont stockées en ligne de sorte à favoriser, fluidifier et sécuriser le partage d’informations, et ce, entre tous les acteurs de la chaîne logistique de l’entreprise.

Comment choisir son outil d’optimisation logistique ?

Les outils de gestion optimisée de la Supply Chain sont nombreux et offrent un large éventail de choix. Cependant, tous ne conviennent pas à tous les types d’entreprises et ne garantissent pas les mêmes fonctionnalités. Il revient donc à chaque structure de choisir son outil d’optimisation selon des critères précis.

Le premier critère de choix repose sur les besoins de l’entreprise, déterminés par la taille et les objectifs. En effet, selon leurs tailles, toutes les entreprises n’ont pas les mêmes besoins d’optimisation. Ainsi, il est par exemple conseillé aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) d’opter pour l’ERP, tandis que le WMS se présente comme la solution la mieux adaptée aux grandes entreprises.

Le deuxième critère à considérer est relatif aux fonctionnalités de l’outil ciblé. Celui-ci doit en effet présenter un panel d’options pouvant répondre aux besoins de l’entreprise. Enfin, les entreprises doivent s’assurer que le logiciel ciblé garantit une prise en main et une expérience utilisateur toutes deux optimales aux destinataires.